Covid-19 : l’Italie va rendre son passe sanitaire obligatoire pour les travailleurs du public et du privé

Près de 73 % de la population italienne a été vaccinée par une seule injection et 65 % est complètement vaccinée. [GIUSEPPE LAMI/EPA]

« Le vaccin est la seule arme dont nous disposons actuellement contre la Covid, et nous ne pouvons contenir l’infection qu’en vaccinant une grande majorité de la population », a déclaré la ministre des Affaires régionales, Mariastella Gelmini. Jusqu’à présent, aucun autre pays européen n’a rendu le passe sanitaire obligatoire pour tous les travailleurs des secteurs public et privé.

Près de 73 % de la population italienne a été vaccinée par une seule injection et 65 % est complètement vaccinée. Pourtant, le gouvernement envisage de nouvelles mesures pour ralentir le virus, car les cas sont de nouveau en augmentation.

Lors d’une réunion jeudi (16 septembre), les ministres envisageront de rendre le certificat européen Covid-19 obligatoire pour les fonctionnaires ainsi que pour les personnes qui travaillent dans des lieux couverts et dans les transports.

La possibilité d’inclure tous les autres travailleurs et professionnels du secteur privé va très probablement créer des frictions au sein du gouvernement, puisque le chef du parti de droite Lega, Matteo Salvini, a exprimé à plusieurs reprises son opposition à cette idée.

Le certificat numérique est déjà obligatoire pour accéder aux moyens de transport tels que les avions, les bateaux, les ferries et les trains longue distance, ainsi que pour accéder aux lieux couverts tels que les restaurants, les salles de concert et les musées.

En outre, les personnes travaillant dans les écoles, les universités et les retraites sont déjà tenues de le posséder.

Recours devant la justice de l'UE contre le pass sanitaire européen

Un recours a été introduit devant le Tribunal de l’Union européenne pour obtenir l’annulation du règlement instaurant le passe sanitaire européen, selon le site de cette juridiction et un document du Conseil de l’UE.

Subscribe to our newsletters

Subscribe