Élections américaines. Donald Trump veut arrêter le décompte des voix

Le vainqueur des élections présidentielles américaines n'est toujours pas connu, car Donald Trump et Joe Biden ont tous deux réussi à remporter plusieurs États importants grâce au vote par anticipation. Un article d’Euractiv Allemagne. EFE/ERIK S. LESSER

Le vainqueur des élections présidentielles américaines n’est toujours pas connu, car Donald Trump et Joe Biden ont tous deux réussi à remporter plusieurs États importants grâce au vote par anticipation. Un article d’Euractiv Allemagne.

Alors que la course à l’échalote reste serrée, le président Trump a affirmé tôt mercredi matin qu’il avait déjà remporté les élections et a accusé les démocrates de fraude électorale. Il a annoncé qu’il saisirait la Cour Suprême pour arrêter le décompte des voix.

Dans une déclaration à la Maison-Blanche, il a indiqué : « Nous irons à la Cour suprême. C’est un moment très triste. En ce qui me concerne, nous avons déjà gagné ».

Le procureur républicain Ben Ginsburg a maintenu auprès de CNN qu’il était extraordinaire qu’un président déclare vouloir rendre non-valides ces bulletins de vote.

Rick Santorum, ancien candidat républicain à la présidence, s’est dit « très préoccupé » par ces propos.

Élections américaines. À quoi faut-il faire attention ?

Les élections présidentielles de 2020 aux États-Unis diffèrent des précédentes à bien des égards. Pour cette raison, Euractiv Allemagne revient sur les points auxquels il faudra faire attention au vu des premiers résultats.

Coude-à-coude  

Les deux candidats en lice restent encore bien en deçà des 270 voix nécessaires au Collège électoral pour remporter la course à la Maison-Blanche.

Tandis que les résultats des votes continuer d’affluer, Joe Biden devançait Donald Trump avec 224 contre 213 tôt ce matin. Toutefois le mystère reste entier autour des États pivots, comme la Pennsylvanie et le Michigan, qui n’ont pas annoncé leurs résultats.

Les victoires de Joe Biden se concentrent principalement sur les États typiquement démocrates, bien que ses espoirs d’une défaite précoce de Donald Trump se soient évaporés lorsque ce dernier a remporté haut la main la Floride, l’Ohio et le Texas.

Rien n’est encore joué dans la plupart des États pivots (ou Swing States), mais selon les experts, les résultats en Arizona, en Pennsylvanie, au Michigan et au Wisconsin pourraient être décisifs.

Dans l’Upper Midwest (Pennsylvanie, Michigan et Wisconsin), les bulletins de vote par correspondance n’ont pas été traités avant le jour du scrutin (3 novembre). Si Joe Biden remportait ces États, il ferait alors basculer le Collège électoral en sa faveur.

Les doutes du président

Les élections se sont déroulées sans encombre jusqu’à présent. Cependant, les risques de troubles persistent tandis que le dépouillement des votes s’éternise et que les partisans de M. Trump ont menacé de recourir à la violence à l’approche des élections.

Mardi, le président a de nouveau tenté de semer le doute sur le décompte des voix au-delà du jour des élections en affirmant que le pays avait « le droit » de savoir qui avait gagné le jour des élections.

« Vous devez avoir une date, et la date se trouve être le 3 novembre », a-t-il déclaré lors d’une visite aux bureaux du Comité national républicain à Arlington, en Virginie. « Et nous devrions avoir le droit de savoir qui a gagné le 3 novembre. »

Entre-temps, dans une déclaration aux électeurs du Delaware, M. Biden a soutenu que son équipe « se [sentait] à l’aise » là où elle se trouvait et croyait qu’elle était « en bonne voie pour gagner l’élection ».

« Nous devrons être patients et attendre que chaque vote soit compté. Tant que chaque vote n’a pas été compté, les dés ne sont pas jetés », a-t-il poursuivi.

États-Unis. Un tiers de l’électorat masculin latino-américain pourrait soutenir Donald Trump

Tandis que les élections approchent à grands pas aux États-Unis, les sondages donnent 9 points d’avance à Joe Biden à l’échelle nationale. Néanmoins, l’analyse de différents groupes d’électeurs révèle que Donald Trump bénéficie d’un soutien inattendu : les Latino-Américains.

En route vers les États pivots

Avec plus de 100 millions de personnes ayant voté avant le jour du scrutin, les États-Unis devraient battre les records de taux de participation électorale.

Malgré une confortable avance de M. Biden dans les sondages nationaux préélectoraux, les démocrates n’ont encore pas obtenu de victoire écrasante, en particulier dans les États pivots essentiels pour remporter les élections.

Les deux candidats ont jusqu’à présent réussi à s’imposer dans les États aux couleurs largement prévisibles, chacun d’eux ayant triomphé dans ceux que leur parti avait remportés en 2016.

Donald Trump a remporté la Floride, l’Ohio, le Texas, le Kentucky, le Kansas, la Louisiane, l’Indiana, le Wyoming, la Virginie occidentale, la Caroline du Sud, l’Idaho, l’Alabama, le Mississippi, le Tennessee, l’Oklahoma, l’Arkansas, le Dakota du Sud, le Dakota du Nord, le Missouri, l’Iowa Montana et trois districts du Nebraska.

Joe Biden a pris Hawaii, le Minnesota, le Colorado, le Nouveau-Mexique, la Californie, le New Hampshire, l’Oregon, le Vermont, la Virginie, Washington, le Rhode Island, New York, le New Jersey, le Massachusetts, le Maryland, l’Illinois, le Delaware et le Connecticut, et le district de Columbia.

Le président sortant a gagné la Floride avec 51% des voix – des résultats surprenants, surtout dans les districts à forte population latino-américaine, comme l’ont révélé les médias américains.

Dans les Swing States de Géorgie et de Caroline du Nord, le sort semble également lui être favorable, mais le doute plane toujours.

En Géorgie notamment, les districts démocratiques les plus importants n’ont pas encore publié leurs résultats. Le comté de Fulton, le district démocrate qui comprend Atlanta, a arrêté de compter ses bulletins de vote à 8 heures EST (14 heures, heure d’Europe centrale), ce qui risque de retarder les résultats finaux pour l’ensemble de l’État.

Dans d’autres États, qui sont des bastions traditionnellement républicains, la course est encore très serrée. Cependant, l’équipe de Joe Biden affirme qu’il y a d’autres façons de gagner. Le candidat démocrate pourrait ainsi conserver son avantage de 7 points en Arizona.

En outre, les résultats dans les villes démocrates dans ces États seront révélés plus tard. Autrement dit, il n’est pas impossible que les premiers comptages dévoilent une avance républicaine, qui se réduirait au fur et à mesure.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer