En Belgique, le secteur de l’hôtellerie demande la suppression du port du masque

« Nous demandons la suppression de l’obligation du masque pour le personnel, et pour les clients lorsqu’ils se déplacent dans l’établissement, comme pour aller aux toilettes », a déclaré Matthias De Caluwe, d’Horeca Vlaanderen, à Het Laatste Nieuws. [Alexandros Michailidis/Shutterstock]

En prévision d’une réunion du Comité consultatif vendredi (17 septembre), le secteur flamand de l’hôtellerie a demandé au gouvernement belge de supprimer l’obligation de porter un masque dans les restaurants et les bars.

« Nous demandons la suppression de l’obligation du masque pour le personnel, et pour les clients lorsqu’ils se déplacent dans l’établissement, comme pour aller aux toilettes », a déclaré Matthias De Caluwe, d’Horeca Vlaanderen, à Het Laatste Nieuws.

« Nous allons proposer de travailler en utilisant le protocole du secteur événementiel », a précisé M. De Caluwe.

« C’est-à-dire un Covid Safe Ticket (CST) pour les événements de plus de 500 participants, pour autant que cette réglementation s’applique aussi aux événements », a-t-il ajouté.

La réunion du gouvernement de vendredi sera largement axée sur l’utilisation du Covid Safe Ticket dans tout le pays, avec des propositions incluant une utilisation similaire à celle de la France, de l’Italie et de l’Allemagne, où le laissez-passer est utilisé pour donner accès aux grands magasins et aux secteurs de l’alimentation et des boissons.

La Cour suprême tchèque abolit l'obligation de porter un masque

La Cour administrative suprême de la République tchèque a jugé mardi (27 juillet) que la mesure gouvernementale obligeant les personnes à porter des masques FFP2 dans les espaces intérieurs n’était pas justifiée.

Subscribe to our newsletters

Subscribe