Karabakh : Vladimir Poutine et Emmanuel Macron appellent à un arrêt « complet » des combats

Une capture d'écran d'une vidéo fournie par le ministère de la Défense de la République d'Azerbaïdjan, qui montrerait un char arménien en cours de destruction par l'armée azerbaïdjanaise dans la République du Haut-Karabakh, à la frontière de l'Arménie et de l'Azerbaïdjan, le 27 septembre 2020. [EPA-EFE/AZERBAIJAN DOCUMENT DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE]

Les présidents russe Vladimir Poutine et français Emmanuel Macron ont appelé mercredi à un arrêt « complet » des combats au Karabakh. Ils se sont dits prêts à intensifier les efforts diplomatiques pour contribuer à la résolution du conflit, a annoncé le Kremlin.

« Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ont appelé les parties au conflit à cesser complètement le feu et, dès que possible, à faire redescendre les tensions et à montrer le maximum de retenue », a déclaré la présidence russe dans un communiqué.

MM. Poutine et Macron ont discuté de « paramètres concrets de coopération future, avant tout dans le cadre du groupe de Minsk de l’OSCE [Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe] », indique le communiqué.

Appel à la fin des hostilités

Constitué au sein de l’OSCE, le groupe de Minsk sur le dossier du Karabakh est composé de la Russie, des États-Unis et de la France.

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron se sont dits « disposés » à l’adoption d’un communiqué qui serait publié au nom des coprésidents du groupe de Minsk et appellerait à la fin « immédiate » des hostilités et au début de discussions, a ajouté le Kremlin.

L'UE appelle l'Arménie et l'Azerbaïdjan à cesser les combats et à négocier sans délai

Charles Michel, le président du Conseil européen, a appelé dimanche 27 septembre à l’arrêt des combats entre les l’Arménie et l’Azerbaïdjan, ainsi qu’à une « reprise immédiate des négociations » concernant la région du Haut-Karabakh. Un article d’Euroefe.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer