Le Kazakhstan abolit la peine de mort

Le président kazakh Kassym-Jomart Tokayev a signé un décret abolissant la peine de mort au Kazakhstan, d’après un communiqué publié par son cabinet samedi (2 janvier). EPA-EFE/IGOR KOVALENKO [Igor Kovalenko/EPA/EFE]

Le président kazakh Kassym-Jomart Tokayev a signé un décret abolissant la peine de mort au Kazakhstan, d’après un communiqué publié par son cabinet samedi (2 janvier).

La nouvelle loi vient sanctuariser le moratoire existant sur les exécutions introduit en 2003 par le premier président du Kazakhstan Nursultan Nazarbayev.

Cette décision n’a par ailleurs rien de surprenant. Kassym-Jomart Tokayev, ancien haut représentant de l’ONU devenu président du Kazakhstan en juin 2019, avait annoncé que son pays rejoindrait le deuxième Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort. Une déclaration faite lors de son discours au fil de la 74e session de l’Assemblée générale de l’ONU en décembre 2019.

La Russie, le Tadjikistan et le Bélarus sont désormais les trois seuls pays en Europe et Asie centrale qui n’ont toujours pas signé ou ratifié le deuxième Protocole ; le Bélarus étant la seule nation européenne à pratiquer la peine de mort.

Si les exécutions étaient suspendues au Kazakhstan depuis 2003, certaines juridictions continuaient toutefois à condamner à mort des accusés pour des crimes de guerre ou des actes terroristes. Le pays a voté en faveur du moratoire des Nations unies sur la peine capitale en 2008 et 2016.

Depuis son entrée en fonction, Kassym-Jomart Tokayev a épargné la vie de plusieurs condamnés à mort, notamment celle du meurtrier Ruslan Kulekbayev, accusé d’avoir tué huit officiers de police et deux civils lors d’une fusillade à Almaty en 2016, la plus grande ville du pays. Sa sentence a en effet été convertie à une peine de prison à perpétuité.

La peine de mort a été appliquée pour la dernière fois au Kazakhstan le 12 mai 2003, avec l’exécution de 12 personnes.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer