Le Kazakhstan fournit une aide humanitaire au Kirghizstan et au Tadjikistan

Le président du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokayev. [Sergei Kovalenko/EPA/EFE]

Dans le contexte de la crise sanitaire, le Kazakhstan a offert une aide humanitaire à ses voisins d’Asie centrale, le Kirghizstan et le Tadjikistan, en réponse à leur demande de soutien.

Le président du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokayev, a pris la décision en début de semaine de fournir une aide humanitaire à ses deux voisins. Le pays va ainsi distribuer 5 000 tonnes de farine au Kirghizstan et au Tadjikistan, pour une valeur de plus de 3 millions de dollars.

Cette décision fait suite aux demandes officielles des États kirghize et tadjik de recevoir des aides alimentaires.

Les deux pays ont tous deux sollicité un financement d’urgence au Fonds monétaire international (FMI). Selon un responsable de l’institution, le Tadjikistan pourrait potentiellement recevoir une somme équivalent à sa quote-part au FMI, soit environ 240 millions de dollars. Le Kirghizstan voisin, qui a déjà reçu 121 millions de dollars du fonds, souhaite doubler la somme, en utilisant pleinement sa propre quote-part.

Le Tadjikistan n’a jusqu’à présent confirmé aucun cas de coronavirus sur son sol. Cependant, des « morts mystérieuses » ont été signalées, avec des symptômes très similaires à ceux du coronavirus. Au Kirghizstan, 466 cas confirmés et 5 décès ont été enregistrés jeudi 16 avril.

Le pays d’Asie centrale a également demandé un allègement de sa dette envers la Chine.

Lors d’un entretien téléphonique, le président du Tadjikistan, Emomali Rahmon, a exprimé sa reconnaissance à son homologue kazakh pour l’aide humanitaire et le soutien apportés à son peuple. Il a également applaudi l’aide au rapatriement des citoyens tadjiks depuis le début de la crise sanitaire et le transit de marchandises par le Kazakhstan.

Le ministre kirghize des Affaires étrangères, Chingiz Aidarbekov, a aussi remercié son homologue kazakhe pour l’aide humanitaire fournie.

Le Kazakhstan lutte activement contre le coronavirus et continue à apporter son soutien aux pays partenaires. Il était aussi l’un des premiers États à envoyer des colis d’équipements de protection à la Chine au début de la pandémie en février.

Dans un récent discours, le président du Kazakhstan, Nursultan Nazarbayev, a souligné que l’aide aux voisins proches ou éloignés était primordiale pour la politique étrangère du pays.

Grâce à des réformes systémiques, l’économie du pays, qui reposait auparavant essentiellement sur l’exportation de minéraux et de pétrole, s’est diversifiée. L’agriculture a aussi reçu une aide au développement considérable : selon Nursultan Nazabayev, le Kazakhstan s’est non seulement approvisionné de façon constante en viande, en lait et en produits alimentaires, mais il est également devenu l’un des six premiers pays exportateurs de céréales au monde.

Le Kazakhstan approuve de nouveaux projets verts

En pleine pandémie et crise des prix du pétrole, le nouveau gouvernement kazakh a approuvé dix-neuf nouveaux projets sur l’énergie renouvelable d’une valeur de 1,1 milliard de dollars, afin de passer au vert et diversifier son approvisionnement énergétique.

Subscribe to our newsletters

Subscribe