L’Argentine exproprie une entreprise espagnole, l’UE est indignée

cristina kirschner.jpg

La présidente de l’Argentine, Cristina Fernández de Kirchner, a annoncé hier (16 avril) l’intention de son pays de prendre le contrôle de l’entreprise énergétique YPF, gérée par la société espagnole Repsol. Cette initiative a entraîné le mécontentement de l’UE et risque d’isoler le pays un peu plus sur le plan économique.
 

Subscribe to our newsletters

Subscribe