La Chine bloque des marchandises lituaniennes à la douane, la Commission « rassemble des informations » sur le sujet

Lijan Zhao, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a accusé la Lituanie d’un « massacre des Juifs dans l’Histoire ». Il a également écrit dans une publication sur Twitter qu’« aujourd’hui, le racisme reste un sérieux problème dans le pays, les Juifs ainsi que d’autres minorités ethniques souffrent de graves discriminations ». [Compte Twitter de Lijan Zhao]

Jeudi 2 décembre, un média lituanien a annoncé que la Chine avait interdit l’entrée de produits lituaniens sur le marché chinois dans un contexte de tensions croissantes. La Commission européenne a déclaré qu’elle recueillait des informations et qu’elle reviendrait sur cette question ultérieurement.

Les entreprises lituaniennes sont dans l’impossibilité de dédouaner des marchandises en Chine car cette dernière a retiré la Lituanie de ses systèmes douaniers à partir de décembre. Ces informations sont rapportées par le Baltic Times.

Le 21 novembre, les relations diplomatiques entre la Chine et la Lituanie se sont dégradées à la suite de l’ouverture d’une ambassade taïwanaise sur le territoire du pays balte. La Chine a alors exprimé son mécontentement à ce sujet.

Dans le cadre de sa «  politique d’une seule Chine  », Beijing considère Taïwan, qui est autonome et gouvernée démocratiquement, comme son territoire. Aux yeux de la Chine, Taïwan n’a donc pas le droit de devenir un État. Elle a fait pression sur les gouvernements pour qu’ils réduisent ou rompent leurs relations formelles ou informelles avec l’île.

Un homme d’affaires lituanien exportant du bois vers la Chine s’est plaint des problèmes qu’il a rencontrés et le ministère des Affaires étrangères a confirmé de possibles perturbations pour l’entrée des produits lituaniens en Chine.

Le ministère a déclaré qu’il souhaitait que l’Union européenne s’exprime sur cette question.

«  Le ministère est informé de possibles perturbations de l’entrée des produits lituaniens en Chine. Nous sommes en contact avec les entreprises lituaniennes et nous recueillons toutes les informations disponibles du côté chinois concernant les restrictions introduites. Nous sommes également en contact avec la Commission européenne pour qu’une réponse soit apportée au niveau de l’UE  », a déclaré le ministère.

S’exprimant sur le site 15min.lt, Vidmantas Janulevicius, président de la Confédération des industriels lituaniens, a également confirmé l’information.

«  La Lituanie a été retirée des systèmes douaniers. Le pays semble inexistant pour le système douanier de la Chine. Cela crée des problèmes additionnels pour les exportateurs  », a-t-il déclaré au site d’information.

Sollicité pour un avis vendredi, l’exécutif européen a déclaré avoir été informé que des cargaisons lituaniennes n’étaient pas dédouanées par les douanes chinoises et que des demandes d’importation étaient rejetées.

La Commission a indiqué qu’elle était en contact avec Vilnius et la délégation de l’UE à Beijing afin de recueillir davantage d’informations et de clarifier la situation, ajoutant qu’elle réagirait ultérieurement à l’affaire.

Illustration du climat glacial qui règne aujourd’hui entre les deux pays : le récent tweet d’un officiel chinois qui a accusé la Lituanie d’un «  massacre de Juifs dans l’Histoire  ».

«  Aujourd’hui, le racisme reste un sérieux problème dans le pays, les Juifs ainsi que d’autres minorités ethniques souffrent de graves discriminations  », a déclaré Lijan Zhao, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Subscribe to our newsletters

Subscribe