La confiance des Tchèques dans l’UE a augmenté pendant la pandémie

Alors que la popularité de l’UE est en hausse, la confiance dans le gouvernement tchèque est beaucoup plus faible, avec seulement 19 % des Tchèques ayant confiance dans leur cabinet, le plus faible de tous les pays de l’UE. [Shutterstock/Evgeniya Uvarova]

Selon la récente enquête Eurobaromètre, la confiance des Tchèques dans l’UE est passée de 39 % en 2020 à 48 % actuellement, voyant leur nature eurosceptique habituelle s’améliorer dans le contexte de la pandémie.

Alors que la popularité de l’UE est en hausse, la confiance dans le gouvernement tchèque est beaucoup plus faible, avec seulement 19 % des Tchèques ayant confiance dans leur cabinet, le plus faible de tous les pays de l’UE. Cependant, les Tchèques sont encore moins nombreux (15 %) à faire confiance au parlement.

Les partis d’opposition tchèques de centre-droit de la coalition SPOLU (Ensemble) recherchent actuellement des signatures pour soutenir une motion de défiance contre le gouvernement minoritaire du Premier ministre tchèque

Cette démarche a été annoncée après que les auditeurs de la Commission européenne ont publié leur rapport final concluant que M. Babiš se trouve en situation de conflit d’intérêts puisqu’il contrôle toujours la holding agrochimique Agrofert et que la République tchèque devrait donc rembourser des subventions européennes d’un montant de 10 millions d’euros.

Toutefois, le président tchèque Miloš Zeman a déclaré que, même en cas de vote de défiance, il laisserait le cabinet de M. Babiš gouverner jusqu’en octobre, date des prochaines élections parlementaires.

Les sondages d’opinion donnent actuellement en tête la coalition du centre composée du Parti pirate tchèque (Verts/ALE) et du mouvement des Maires et indépendants (PPE).

La présidence tchèque de l'UE fonctionnera avec un budget limité, prévient Prague

La République tchèque assumera la présidence tournante du Conseil de l’UE au second semestre 2022, mais le Premier ministre tchèque Andrej Babiš a clairement indiqué que la présidence de l’UE ne sera pas une priorité et que le budget sera très limité.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer