La Cour suprême tchèque abolit l’obligation de porter un masque

Le tribunal a supprimé la mesure mais l’arrêt entrera en vigueur dans trois jours, ce qui laisse au ministère de la Santé le temps de réagir et de fournir une justification suffisante pour cette mesure. [kovop58/Shutterstock]

La Cour administrative suprême de la République tchèque a jugé mardi (27 juillet) que la mesure gouvernementale obligeant les personnes à porter des masques FFP2 dans les espaces intérieurs n’était pas justifiée.

Le tribunal a supprimé la mesure mais l’arrêt entrera en vigueur dans trois jours, ce qui laisse au ministère de la Santé le temps de réagir et de fournir une justification suffisante pour cette mesure.

Si le ministère ne le fait pas, l’obligation de porter des masques dans les transports publics, les hôpitaux ou les bâtiments publics sera annulée. Le ministère a immédiatement déclaré qu’il allait respecter le jugement et mettre en place les mesures nécessaires.

Dans son arrêt, la Cour a souligné que le ministère avait jusqu’à présent « systématiquement ignoré » les décisions de la Cour et provoqué une « insécurité juridique ».

En outre, la Cour a souligné que tous ces litiges juridiques inutiles sont coûteux et provoquent même l’encombrement des tribunaux.

Métro, bus, train : le gouvernement autorise le recours à la vidéo pour évaluer le port du masque

Désormais, les images captées par les caméras des métros, des bus et des trains pourront être utilisées afin de voir si la mesure est bien respectée dans les transports en commun – ce qui n’est pas sans inquiéter les associations de défense des droits.

Subscribe to our newsletters

Subscribe