La cyberattaque qui a interrompu les primaires hongroises venait de Chine, selon le maire de Budapest

Les primaires, qui désigneront le challenger du Premier ministre Viktor Orbán aux élections législatives de 2022, ont repris lundi matin. [rawf8/Shutterstock]

Le maire de la capitale et candidat commun au poste de Premier ministre du parti vert Párbeszéd et du parti socialiste MSZP, Gergely Karácsony, a déclaré lundi (20 septembre) que la cyberattaque qui a interrompu les primaires samedi pendant deux jours venait de Chine, rapporte Telex.

Gergely Karácsony a déclaré que l’opposition était préparée à ce que « le Fidesz fasse tout ce qu’il peut pour faire obstacle à la volonté du peuple ».

« Il semble que les attaques informatiques qui ont provoqué la défaillance du système viennent de Chine. Il semble que tous les chemins de la politique hongroise mènent à la Chine », a ajouté M. Karácsony dans une déclaration vidéo.

Samedi (18 septembre), le candidat indépendant Péter Márki-Zay a déclaré qu’ils s’attendaient à une attaque, « mais pas aussi importante que celle qui s’est produite, qui a affecté l’ensemble du parc de serveurs ».

Les primaires, qui désigneront le challenger du Premier ministre Viktor Orbán aux élections législatives de 2022, ont repris lundi matin.

Des hackers chinois responsables de la cyber-attaque contre le parlement finlandais

La divulgation de l’identité de l’intrus présumé est une exception à la règle et montre la gravité de l’opération, car de telles découvertes ne sont généralement pas publiées.

Subscribe to our newsletters

Subscribe