La Première ministre suédoise critiquée pour sa femme de ménage recherchée pour expulsion

«  J’ai mis fin à tous les contacts avec l’entreprise de nettoyage  », a déclaré Mme Andersson par l’intermédiaire de son attaché de presse. EPA-EFE/KENZO TRIBOUILLARD / POOL

La Première ministre Magdalena Andersson a regretté avoir eu recours aux services d’une société de nettoyage après qu’une femme de ménage engagée pour son domicile à Nacka se soit révélée être recherchée suite à un ordre d’expulsion. Les services de sécurité suédois ont été fortement critiqués pour cet incident.

«  J’ai mis fin à tous les contacts avec l’entreprise de nettoyage  », a déclaré Mme Andersson par l’intermédiaire de son attaché de presse. «  Même ceux d’entre nous qui veulent faire ce qui est juste peuvent être exposés à des acteurs malhonnêtes  », a-t-elle ajouté.

Mme Andersson a également déclaré que «  les autorités responsables feront toute la lumière sur cette affaire et clarifieront ce qui s’est passé  ». Elle ne souhaite toutefois pas commenter les questions concernant les détails de sa situation en matière de sécurité.

Mais l’affaire, qui a a suscité de nombreuses critiques est perçue comme «  très grave  » d’un point de vue sécuritaire, selon l’expert en sécurité Dick Malmlund, interrogé par Radio Ekot.

«  Il aurait pu se produire n’importe quoi au domicile de la Première ministre suédoise, c’est un scandale  », a-t-il déclaré.

Les services de sécurité suédois, la Säpo (Säkerhetspolisen) ont déclaré à Expressen qu’il n’est pas de leur ressort de contrôler les personnes qui se trouvent au domicile privé des sujets protégés.

Un point sur lequel l’expert en sécurité Johan Wiktorin n’est pas d’accord. «  Les responsables n’ont) ils pas des sueurs froides suite à cette situation ? Comment une personne qui est ici illégalement peut-elle être autorisée à faire le ménage au domicile de notre Première ministre ? Et venant du du Nicaragua de surcroit, dont les relations avec la Russie sont bonnes en termes de renseignement. Qui est responsable ?  », a-t-il demandé sur Twitter.

Il n’est à ce jour pas précisé si Mme Andersson réside actuellement à son domicile privé de Nacka, en banlieue de Stockholm ou si elle vit à Sagerska huset, la résidence du Premier ministre dans le centre de la capitale.

Subscribe to our newsletters

Subscribe