La Serbie lance la production du vaccin russe

La Serbie pourrait ne pas être autorisée à exporter le vaccin sans l’approbation de la Russie. [StanislavSukhin/Shutterstock]

L’Institut Torlak de Belgrade pour la virologie, les vaccins et les sérums a officiellement lancé la production du vaccin russe Spoutnik V tard vendredi (4 juin), faisant de la Serbie le premier état d’Europe à produire le vaccin russe.

Le lancement a été salué par le président serbe Aleksandar Vučić et son homologue russe Vladimir Poutine par liaison vidéo.

Le ministre serbe de l’Innovation et de la Technologie, Nenad Popović, a déclaré précédemment que la Serbie produirait quatre millions de doses du vaccin au cours des six prochains mois.

Dragoslav Popović, consultant en vaccins et immunisation, a exhorté dimanche les autorités à présenter leurs plans concernant la production annoncée du vaccin russe et la construction d’une usine pour fabriquer le vaccin chinois Sinopharm, afin que les gens puissent décider s’il s’agit « d’annonces réalistes ou de propagande politique. »

« C’est important pour maintenir la confiance dans les vaccins, et la confiance dans les institutions qui supervisent la qualité et la sécurité des vaccins disponibles dans le pays », a déclaré Popović à BETA.

La première chose à préciser est de savoir si l’Institut Torlak de Belgrade produirait le vaccin russe, ou se contenterait de le remplir et de l’emballer, car la production implique « beaucoup de logistique, d’investissements et de temps », a-t-il déclaré, ajoutant que la Serbie pourrait ne pas être autorisée à exporter le vaccin sans l’approbation de la Russie.

Pfizer/BioNTech : la Hongrie, seul pays hors du nouveau contrat de l’UE

La Hongrie, s’estimant suffisamment armée face au Covid-19 grâce aux vaccins russe et chinois, ne va pas s’associer au nouveau contrat conclu par Bruxelles avec Pfizer/BioNTech, se démarquant une nouvelle fois de ses partenaires européens.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer