L’Allemagne cible d’une désinformation orchestrée à Moscou

"Aucun autre État membre de l'UE n'est attaqué plus férocement avec de la désinformation que l'Allemagne", souligne une étude publiée mardi (9 mars) par la cellule de lutte contre la désinformation du SEAE. [FreshStock/Shutterstock]

L’Allemagne est la cible d’une campagne de désinformation orchestrée par le Kremlin, particulièrement depuis la visite du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell à Moscou, selon une étude publiée mardi par ses services.

« Aucun autre État membre de l’UE n’est attaqué plus férocement avec de la désinformation que l’Allemagne », souligne l’étude.

La base de donnée EUvsDisinfo créée par la cellule de lutte contre la désinformation du Service Européen pour l’Action Extérieure (SEAE) précise avoir recensé plus de 700 cas de désinformation visant l’Allemagne depuis 2015, contre 300 pour la France, 170 pour l’Italie et 40 contre l’Espagne.

L’Allemagne est accusée par le ministère russe des Affaires étrangères d’avoir fait adopter plusieurs paquets de sanctions contre la Russie durant sa présidence de l’UE de juillet à décembre 2020 et de mener une « stratégie d’endiguement total » de la Russie, précise le site.

L’implication de Berlin dans les soins prodigués en Allemagne à l’opposant Alexeï Navalny après une tentative d’empoisonnement en Russie et les accusations sur l’utilisation d’un neurotoxique militaire ont exacerbé les tensions.

L’UE a sanctionné plusieurs membres de l’administration présidentielle accusés d’être impliqués dans cette tentative d’empoisonnement.

La menace de nouvelles sanctions la veille de la visite de Josep Borrell à Moscou le 4 février avait transformé ce déplacement en affrontement avec l’expulsion de trois diplomates, dont le numéro trois de l’ambassade d’Allemagne. L’UE a répliqué avec des sanctions ciblées contre quatre hauts fonctionnaires russes.

Une nouvelle campagne de désinformation dans les médias russes a été lancée après cette visite, souligne le rapport publié les services de Josep Borrell. « Elle se résume à des récits de manoeuvres contre la Russie dont l’Allemagne est soit le maître d’oeuvre, soit une marionnette », précise le rapport.

Elle vise à « créer de l’incertitude et semer la discorde entre l’Allemagne et les autres membres de l’UE et au sein même de l’Allemagne », analyse le service de Josep Borrell.

Le rapport dénonce un « double langage » du Kremlin qui « exprime une volonté de dialogue, tout en autorisant les attaques de désinformation contre l’Allemagne et d’autres États membres de l’UE ».

Les difficiles relations entre l’UE et la Russie seront discutées par les ministres des Affaires étrangères lors de leur réunion le 22 mars pour préparer le sommet des dirigeants de l’UE prévu les 25 et 26 mars.

La Russie offre à la Finlande la technologie nécessaire à la fabrication du vaccin Spoutnik V

La Russie a proposé à la Finlande de lui fournir la technologie nécessaire à la production de son vaccin Spoutnik V, a révélé l’agence de presse Tass, dans ce que les observateurs craignent être une manœuvre stratégique à motifs politiques et commerciaux.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer