L’Allemagne rappelle des soldats soupçonnés de racisme et d’agression sexuelle d’une mission de l’OTAN

La ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, lors de sa visite de la 9e brigade Panzerlehr de la Bundeswehr allemande à Munster, dans le nord de l'Allemagne, le 02 juin 2021. [EPA-EFE/FOCKE STRANGMANN]

L’Allemagne a rappelé un peloton d’une mission de l’OTAN en Lituanie après que des rapports ont fait état de comportements racistes et antisémites, ainsi que d’agressions sexuelles. Le ministère de la Défense envisage même de renvoyer les principaux coupables. L’incident, rapporté pour la première fois par le journal Der Spiegel, s’est produit à la fin du mois d’avril.

Les soldats auraient chanté des chansons d’extrême droite et antisémites lors d’une fête dans un hôtel de Rukla, en Lituanie. Certains soldats sont également soupçonnés d’avoir intimidé, menacé de violence et filmé un incident d’agression sexuelle contre une femme soldat.

Les contrevenants, ainsi que ceux qui avaient connaissance des événements et qui ont ensuite omis de les signaler, seront également sanctionnés, a annoncé la ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer (CDU).

Avec de telles révélations et la récente montée de l’extrémisme de droite dans l’armée allemande, les chances de Mme Kramp-Karrenbauer – qui a déjà vu ses espoirs de devenir chancelière allemande anéantis – de siéger pour un second mandat en tant que ministre de la Défense après les élections de septembre semblent complètement anéanties.

La ministre allemande de la défense veut une "armée du futur"

La ministre allemande de la défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, et l’inspecteur général de la Bundeswehr (armée allemande), Eberhard Zorn, ont présenté aux députés un rapport exposant une proposition visant à moderniser l’armée du pays.

Subscribe to our newsletters

Subscribe