Le Monténégro demande l’aide de l’UE contre la Chine

Le vice-Premier ministre monténégrin Dritan Abazović. [BORIS PEJOVIC/EPA]

L’UE devrait aider le Monténégro à rembourser un prêt d’un milliard d’euros à l’Exim Bank de Chine, qu’il a contracté pour construire le premier tronçon de l’autoroute, afin de contribuer à réduire l’influence de la Chine dans le pays, a déclaré le vice-Premier ministre Dritan Abazović au parlement, rapporte Hina.

« Je pense que c’est une réponse logique, pour remplacer ce mauvais prêt par un nouveau, plus favorable, qui serait plus facile à honorer pour le Monténégro. Mais nous devons également réfléchir à des modèles alternatifs de financement de la construction des deux autres sections de l’autoroute, sans lesquels la première section n’a pas tout son sens, et qui protégeraient pleinement la propriété monténégrine », a ajouté le vice-Premier ministre

Selon M. Abazović, le gouvernement monténégrin dirigé par Milo Đukanović avait conclu un mauvais arrangement avec la Chine, rendant le Monténégro dépendant de Pékin et « sans un kilomètre d’autoroute, car le délai d’achèvement des travaux a déjà été violé plusieurs fois. »

De 2007 à 2017, Pékin a annoncé 12 milliards d’euros de prêts pour des projets de construction dans 16 pays, dont un tiers pour la Serbie, suivie de la Bosnie-Herzégovine (21 %) et du Monténégro (7 %), selon une étude de la Banque européenne d’investissement.

L'UE compte sur la "sagesse" des dirigeants monténégrins pour dépasser les frictions, déclare l'ambassadeur français

« Nous comptons sur la sagesse du président du parlement et du premier ministre, et sur la capacité des dirigeants des partis politiques à voir l’essentiel », a déclaré l’ambassadeur de France au Monténégro, Christian Thimonier.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer