Les administrations fiscales finlandaise et estonienne commencent à partager des données en temps réel

À titre d’exemple, un citoyen estonien travaillant en Finlande n’aura pas à s’adresser à l’Office estonien des impôts et des douanes pour demander un certificat sur les salaires estoniens à l’administration fiscale finlandaise. [FreshStock/Shutterstock]

La Finlande et l’Estonie ont commencé à partager des données fiscales en ligne et en temps réel, ce qui en fait le premier échange automatique d’informations entre administrations fiscales nationales, remplaçant la méthode précédente d’échange d’informations par des demandes traitées manuellement.

L’échange de données en temps réel devrait faciliter les enquêtes sur les infractions fiscales transfrontalières, économiser les ressources dans les deux pays et améliorer la qualité, l’efficacité et la gamme des services, peut-on lire dans un communiqué de presse de l’administration fiscale finlandaise publié vendredi (18 juin).

À titre d’exemple, un citoyen estonien travaillant en Finlande n’aura pas à s’adresser à l’Office estonien des impôts et des douanes pour demander un certificat sur les salaires estoniens à l’administration fiscale finlandaise.

Plus tard dans l’année, les informations relatives à la TVA, ainsi qu’à l’impôt sur le travail et aux cotisations sociales, seront incluses dans les données échangées via X-Road.

« Actuellement, les demandes de renseignements entre l’Estonie et la Finlande représentent environ un tiers de toutes les demandes émanant des deux pays. L’échange de données en temps réel facilite et accélère considérablement le travail des administrations fiscales estonienne et finlandaise », a déclaré Rivo Reitmann, directeur général adjoint de l’Office estonien des impôts et des douanes.

Transparence sur l'impôt des sociétés : les négociations au sein de l'UE devraient commencer "très bientôt"

Le Parlement européen a dit que les négociations commenceraient « très bientôt » avec la présidence portugaise sur une nouvelle directive obligeant les multinationales à publier des informations sur l’endroit où elles réalisent des bénéfices et paient des impôts.

Subscribe to our newsletters

Subscribe