Les politiques allemands veulent élargir le public pour le vaccin AstraZeneca

L'épidémiologiste Karl Lauterbach (gauche) [EPA/CLEMENS BILAN]

Des figures politiques de tous les horizons politiques en Allemagne appellent à l’élargissement de l’éligibilité du vaccin AstraZeneca, qui n’a été approuvé par l’Agence européenne des médicaments (EMA) que pour les personnes de moins de 65 ans, à un moment où le scepticisme à l’égard du vaccin est généralisé et où une grande partie de celui que le gouvernement a commandé reste inutilisée.

Au cours du week-end, Business Insider a révélé que plus de 680 000 doses restent inutilisées en Allemagne et que de nombreuses personnes qui doivent être inoculées avec le vaccin d’AstraZeneca ne se présentent pas à leur rendez-vous.

L’expert en santé du SPD, Karl Lauterbach, veut élargir les groupes d’éligibilité pour inclure les policiers et les enseignants, qui font partie du troisième groupe prioritaire qui doit être vacciné en mai. Une telle extension ne devrait pas être ouverte à toute la population, car « les fêtards pourraient alors être vaccinés plus tôt que les jeunes femmes médecins ». « Nous devons éviter cela », a déclaré M. Lauterbach au Bild am Sonntag.

Le chef du Land bavarois, Markus Söder, ainsi que le chef du parti parlementaire libéral FDP, Marco Buschmann, ont également plaidé pour que le vaccin AstraZeneca soit administré aux enseignants. Pour M. Söder, la priorité est de « faire comprendre que le vaccin est bon et qu’il peut être bien administré selon les recommandations », a rapporté Der Spiegel.

Le ministre de l’Éducation du Schleswig-Holstein a annoncé lundi que le Land a l’intention de commencer à vacciner ses enseignants avec le vaccin AstraZeneca dès la semaine prochaine.

[Édité par Mathieu Pollet]

Subscribe to our newsletters

Subscribe