L’UE travaille de manière « très urgente » à mettre en sécurité son personnel afghan à Kaboul

Les talibans, qui ont atteint Kaboul ce week-end, sont sur le point de reprendre le pouvoir après une offensive militaire éclair qui a balayé les forces armées afghanes, alors que les forces étrangères (États-Unis et OTAN) achevaient leur retrait du pays. [EPA-EFE/STRINGER]

L’Union européenne a indiqué dimanche (15 août) que l’arrivée des talibans à Kaboul avait « rendu encore plus urgente la protection » contre de possibles représailles de son personnel afghan, qu’elle essaye de mettre en sécurité.

« La situation est très urgente, nous la prenons très au sérieux et continuons de travailler ensemble, avec les États membres de l’UE, à la mise en place de solutions rapides pour eux (le personnel afghan) et pour leur sécurité. Nous sommes en contact étroit (…) avec les États membres pour maximiser les possibilités, pour nos employés locaux et leurs personnes à charge, de déménager dans un endroit sûr », a déclaré un porte-parole de l’UE.

« Nous comprenons que des négociations sont en cours à propos d’un système de transition et nous réagirons en fonction » de leur résultat, a ajouté le porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, selon qui « il faut éviter encore plus de carnages et de victimes ».

Les talibans sont sur le point de reprendre le pouvoir après une offensive militaire éclair qui a balayé les forces armées afghanes, alors que les forces étrangères (États-Unis et OTAN) achevaient leur retrait du pays.

Les pays européens présents en Afghanistan et les États-Unis poursuivaient dimanche l’évacuation de leurs ressortissants et de leur personnel local.

La représentation de l’UE en Afghanistan ne peut pas délivrer de visas et dépend des 27 États membres du bloc pour offrir un accueil à son personnel afghan.

Subscribe to our newsletters

Subscribe