Moscou met Londres en garde pour avoir appelé l’Ukraine à frapper le territoire russe

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a indiqué que si la logistique militaire était perturbée, la Russie pourrait frapper des cibles militaires sur le territoire d’un certain nombre de pays de l’OTAN qui fournissent des armes à l’Ukraine. [EPA-EFE/MAXIM SHIPENKOV]

La Russie a averti le Royaume-Uni, mardi (26 avril), que si Londres continuait à inciter l’Ukraine à viser des cibles en Russie, il y aurait une « réponse proportionnelle » immédiate de la part de Moscou.

Le ministère russe de la Défense a cité des déclarations du ministre britannique des Forces armées, James Heappey, qui a affirmé lors d’un passage sur la radio BBC qu’il était tout à fait légitime que l’Ukraine chasse des cibles dans les profondeurs de la Russie pour perturber la logistique et les lignes d’approvisionnement russes.

« Nous tenons à souligner que l’incitation directe par Londres du régime de Kiev à de telles actions, si de telles actions sont effectivement menées, entraînera immédiatement une réponse proportionnelle de notre part », a déclaré le ministère russe de la Défense.

« Comme nous avons prévenu, les forces armées russes sont prêtes 24 heures sur 24 à lancer des frappes de représailles avec des armes de longue portée de haute précision sur les centres de décision de Kiev. »

Le ministère de la Défense russe a également déclaré que si de telles frappes devaient être lancées par la Russie, la présence de représentants d’un certain pays occidental dans les centres de décision ukrainiens ne poserait pas nécessairement de problème.

Le ministre britannique à l’origine des propos qui ont fait réagir Moscou avait déclaré qu’il était tout à fait légitime pour l’Ukraine de frapper les lignes logistiques et les approvisionnements en carburant russes et il a reconnu que les armes fournies par la communauté internationale actuellement ont la portée nécessaire pour être utilisées en Russie.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a indiqué que si la logistique militaire était perturbée, la Russie pourrait frapper des cibles militaires sur le territoire d’un certain nombre de pays de l’OTAN qui fournissent des armes à l’Ukraine.

« D’après ce que je comprends, le Royaume-Uni est l’un de ces pays », a ajouté Mme Zakharova, réagissant aux déclarations de M. Heappey, cité par la Pravda.

Deux hélicoptères militaires ukrainiens avaient frappé un dépôt de carburant dans la ville russe de Belgorod le 1er avril, dans ce qui semble être la seule attaque menée sur le territoire russe jusqu’à présent.

L’Ukraine n’a pas fait de commentaire sur cette attaque par la suite et il n’est toujours pas clair si elle avait été approuvée au plus haut niveau.

Subscribe to our newsletters

Subscribe