Nagorny Karabakh : l’UE « extrêmement préoccupée » par les violations de la trêve

Armenia and Azerbaijan in armed conflict over Nagorno-Karabakh region [EPA-EFE/AZIZ KARIMOV]

L’Union européenne exprime son « extrême préoccupation » à la suite des violations de la trêve au Nagorny Karabakh, a déclaré dimanche (11 octobre) le chef de sa diplomatie, Josep Borrell.

« Nous prenons note avec une extrême préoccupation de rapports faisant état de la poursuite des activités militaires, notamment contre des cibles civiles, et de victimes civiles », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Les 27 pays membres de l’Union « demandent instamment à toutes les parties de respecter l’accord (de cessez-le-feu) sur le terrain« , a-t-il ajouté.

Josep Borrell a par ailleurs demandé aux parties en conflit « d’engager sans délai de réelles négociations sous les auspices » du groupe de Minsk de l’OSCE (Russie, France, Etats-Unis).

Ce communiqué intervient après de multiples violations samedi de l’accord de cessez-le-feu, dont s’accusent mutuellement les deux belligérants.

Le Nagorny Karabakh, territoire majoritairement peuplé d’Arméniens, a fait sécession de l’Azerbaïdjan entraînant une guerre qui a fait 30 000 morts dans les années 1990. Bakou accuse depuis Erevan d’occuper son territoire, et les affrontements y sont réguliers.

Les combats qui opposent depuis le 27 septembre les troupes séparatistes, soutenues par l’Arménie, et l’Azerbaïdjan sont les plus graves depuis le cessez-le-feu de 1994.

L’UE a demandé le mois dernier aux puissances régionales de s’abstenir d’interférer dans le conflit.

Karabakh : Vladimir Poutine et Emmanuel Macron appellent à un arrêt « complet » des combats

Les présidents russe Vladimir Poutine et français Emmanuel Macron ont appelé mercredi à un arrêt « complet » des combats au Karabakh. Ils se sont dits prêts à intensifier les efforts diplomatiques pour contribuer à la résolution du conflit, a …

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer