Le plan de relance de l’Espagne parmi les meilleurs de l’UE, selon les experts

L’Espagne prévoit d’investir 70 milliards d’euros dans la transition écologique entre 2021 et 2023, selon le plan soumis à la Commission européenne la semaine dernière. [EFE/ J.J. Guillén]

La contribution du plan de relance et de résilience de l’Espagne à la transition verte est parmi les meilleures de l’UE, selon un rapport d’experts internationaux du climat soulignant le manque d’ambition européenne pour décarboner l’économie, rapporte EFE, partenaire d’EURACTIV.

L’Espagne prévoit d’allouer 31 % du fonds aux dépenses vertes, selon l’enquête du Green Recovery Tracker. La Finlande, avec des dépenses proches de 42 %, est en tête du classement parmi 14 pays de l’UE, la Pologne (18 %), le Portugal (19 %) et la Slovénie (5 %) figurant parmi les plus mauvais élèves.

L’Espagne prévoit d’investir 70 milliards d’euros dans la transition écologique entre 2021 et 2023, selon le plan soumis à la Commission européenne la semaine dernière. Cependant, les experts du climat ont déclaré que ce chiffre est inférieur à la part moyenne des investissements verts dans l’UE, qui est de 37 %.

Concernant le plan espagnol, les experts ont précisé que, bien que « les priorités générales soient bien définies », les informations sur les mesures et les projets exacts sont « rares » et les mécanismes de responsabilité « ne sont pas très bien définis ».

L’étude montre également qu’une analyse combinée des mesures figurant dans les plans des 14 pays analysés fait apparaître une part de dépenses vertes de seulement 24 %, et met en garde contre un risque majeur si les investissements devaient finir par soutenir les combustibles fossiles.

Parmi les mesures des plans qui ne sont pas alignées sur la transition verte, citons les 3,2 milliards d’euros mis de côté par la Pologne à des fins d’efficacité énergétique, mais qui peuvent être utilisés pour soutenir les chaudières à gaz, ou les 600 millions d’euros que la Roumanie consacrera aux infrastructures de gaz fossile, sans utilisation potentielle claire pour l’hydrogène vert.

La France et l'Allemagne présentent des plans de relance très verts

Le ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire, et le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, ont tenu aujourd’hui (27 avril) une conférence de presse commune pour dévoiler leur plan national de relance et de résilience.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer