La dette de l’administration publique espagnole a atteint un niveau record de 83 milliards d’euros en 2020

En termes de PIB, la dette s’élevait en 2020 à 7,4% alors que l’année précédente, le pourcentage était de 6,5%. [EFE/Chema Moya]

La dette de toutes les administrations publiques espagnoles auprès de leurs fournisseurs privés s’élevait en 2020 à 83 milliards d’euros, un record et 39,4 % de plus qu’en 2016, a révélé la Banque d’Espagne, rapporte EuroEFE, partenaire d’EURACTIV.

Suite à la publication de ces chiffres, la confédération des petites et moyennes entreprises espagnoles (Cepyme) a appelé mercredi le gouvernement espagnol à agir rapidement pour résoudre la situation « sans délai », d’autant plus que la pandémie oblige « 300 entreprises » à fermer chaque jour alors que l’incertitude « sur le montant et les modalités des aides directes (aux PME) » persiste.

En mars dernier, le gouvernement espagnol a approuvé un programme d’aide directe de 7 milliards d’euros, attendu de longue date, afin d’alléger la situation difficile de nombreuses PME et de nombreux indépendants durement touchés par la crise.

Selon la Cepyme, l’accélération du paiement des dettes est « une aide très importante, équivalente à toute aide directe ». Exiger un paiement immédiat « n’est pas demander la lune », a souligné la confédération, ajoutant que le gouvernement espagnol peut actuellement s’endetter pour lutter contre la pandémie.

Les difficultés économiques de l’Espagne ont été exacerbées par l’arrêt du tourisme, qui représente quelque 12,4 % du PIB du pays. Pourtant, le gouvernement a adopté en avril dernier un plan ambitieux visant à sauver des milliers d’emplois menacés par la fermeture d’entreprises pendant la pandémie. Environ 900 000 travailleurs bénéficient actuellement de ce plan, connu localement sous le nom d’ERTE.

Niveau de la dette commerciale, équivalent à 7,4 % du PIB de l’Espagne

La dette commerciale de l’ensemble des administrations espagnoles augmente progressivement depuis 2016. À la clôture de l’année 2020, l’écart des factures avec les fournisseurs avait augmenté de 2 milliards d’euros par rapport à 2019, a indiqué le quotidien financier Cinco Días.

En termes de PIB, la dette s’élevait en 2020 à 7,4% alors que l’année précédente, le pourcentage était de 6,5%.

Cependant, « il faut tenir compte du fait que le PIB (espagnol) a chuté de façon spectaculaire l’année dernière, donc l’effet statistique est plus important », ont rapporté des sources de la société Equipo Económico, qui élabore des rapports trimestriels sur la dette des administrations espagnoles auprès des fournisseurs privés.

Subscribe to our newsletters

Subscribe