La menace russe pousse la Suède à rétablir le service militaire

Entrainement de l’infanterie suédoise avec les forces de l’OTAN. Danemark, juin 2016. [US Department of Defence/Flickr]

Face à la multiplication des exercices militaires russes dans son voisinage proche, le gouvernement suédois a officiellement décidé de rétablir la conscription.

« Si nous voulons des unités militaires complètes et entrainées, le système volontaire doit être complété par un service militaire obligatoire », a déclaré le ministre de la Défense Peter Hultqvist à la chaine publique SVT.

La conscription est l’enrôlement obligatoire aux forces de l’armée de terre ou de la marine. L’ancien gouvernement de centre-droit l’avait supprimé en Suède en 2010, pour le remplacer par un système de volontariat.

Toutefois, l’actuel parti au pouvoir, la coalition des sociaux-démocrates et des Verts, a souhaité rétablir le service militaire obligatoire dans le pays. Les modérés et libéraux suédois ont dit soutenir l’idée, selon le journal TheLocal.se.

>>Lire : Le service militaire réinstauré en Lituanie

Le décret, adopté le jeudi 2 mars lors d’un conseil des ministres, entrera en vigueur dès cet été. Environ 100 000 hommes et femmes nés après 1999 devront donc compléter un questionnaire de recrutement. Selon leurs réponses, environ 13 000 Suédois seront engagés dans le processus de recrutement, mais seuls 4 000 jeunes seront finalement choisis pour réaliser des entraînements militaires basics chaque année.

« La Norvège a un système qui fonctionne et que nous essayons d’imiter, qui permet de concilier la conscription avec un travail dans une organisation professionnelle », a déclaré le ministre suédois.

Contrer les ambitions russes

La Suède n’est pas un membre de l’OTAN, mais le pays se rapproche de l’organisation en matière de coopération à la défense en raison des activités de plus en plus fréquentes de l’armée russe dans la Mer baltique.

La Suède ne partage pas de frontières terrestres avec la Russie, mais les deux pays se partagent la mer Baltique et Moscou possède une base navale à Baltiïsk, dans la région de Kaliningrad.

>>Lire : De nouveaux missiles à Kaliningrad en réponse au bouclier américain

En octobre 2014, les responsables politiques suédois se sont inquiétés de la présence suspecte de vaisseaux sous-marins autour de Stockholm. À cette époque, l’armée suédoise s’est mise à traquer le sous-marin étranger dans ce qui est devenu la plus grande mobilisation du pays depuis la Guerre froide.

Le journal Svenska Dagbladet avait rapporté que la traque avait commencé après la découverte d’une transmission radio russe sur une fréquence d’urgence.

Un sous-marin russe se serait abîmé dans la mer du nord

La Suède a publié le 19 octobre une photo d’un mystérieux appareil qui semblerait être un sous-marin russe dans les eaux de Stockholm. Le pays scandinave a lancé la plus grande opération militaire de chasse dans ses eaux territoriales depuis la guerre froide. 

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer