Un groupe d’extrême droite allemand remporte une victoire juridique avant les élections

Des affiches de campagne électorale à grande échelle montrent les principaux candidats (de gauche à droite) Annalena Baerbock (Les Verts), Olaf Scholz (SPD), et Armin Laschet (CDU) sur une route à Berlin, en Allemagne, le 14 septembre 2021. [FILIP SINGER/EPA]

Le groupe d’extrême droite allemand « III. Weg » (« La troisième voie » en allemand) a fait des vagues en plaçant des affiches où l’on pouvait lire « Pendez les Verts » autour des affiches de campagne électorale du parti des Verts.

La ville de Zwickau avait ordonné au groupe de retirer ses affiches, mais il a fait appel de cette décision, qui a été acceptée par le tribunal, à condition que les affiches soient éloignées d’au moins 100 mètres de toute affiche des Verts.

Les deux partis ont encore le droit d’exercer des recours juridiques contre cette décision, qui a suscité l’indignation générale des politiciens des Verts.

« Cette décision montre que le danger des discours de haine de l’extrême droite organisée n’a toujours pas été compris », a déclaré Renate Künast, femme politique des Verts et députée allemande.

Elle a averti que l’agitation de l’extrême droite avait à plusieurs reprises conduit à des actes terribles dans le passé.

L’Allemagne a souffert à plusieurs reprises de la violence de l’extrême droite dans le passé. En 2020, un homme a abattu neuf personnes qu’il jugeait « pas blanches » ou « pas allemandes » à Hanau.

La plupart des conservateurs allemands sont contre l'élargissement des compétences de l'UE, d'après le président du Bundestag

Wolfgang Schäuble a déclaré qu’il était en minorité au sein de l’union conservatrice (CDU/CSU) lorsqu’il s’agissait de concéder des compétences supplémentaires à l’UE.

Subscribe to our newsletters

Subscribe