Une enquête montre que les citoyens portugais sont favorables au service militaire

Le service militaire a cessé d’être obligatoire au Portugal en 2004. [Bumble Dee/Shutterstock]

Environ 60 % de la population portugaise est d’accord avec le service militaire volontaire et 40 % est favorable au retour du service obligatoire, un pourcentage qui augmente dans les groupes de plus de 45 ans, indique une étude de l’Institut de défense nationale.

L’enquête, présentée mercredi (7 juillet), est le résultat d’un partenariat entre l’Institut de la défense nationale (IDN), la Direction générale des ressources de la défense nationale (DGRDN), l’Institut des sciences sociales de l’Université de Lisbonne (ICS-ULisboa) et l’Institut portugais des relations internationales (IPRI-Nova).

Le service militaire a cessé d’être obligatoire au Portugal en 2004 et la majorité des personnes interrogées (59,7 %) sont d’accord avec ce modèle. Cependant, une « frange pertinente » d’environ 40 % montre une préférence pour le service militaire obligatoire.

« Bien que la préférence pour le service volontaire soit plus importante dans tous les groupes d’âge, on constate que plus l’âge augmente, plus le pourcentage de la population en faveur du service militaire obligatoire augmente », souligne l’étude.

Les variations sont importantes lorsqu’on les analyse par groupe d’âge : la très grande majorité des jeunes de 18 à 24 ans sont favorables au service volontaire (74,1 %), et entre 25 et 44 ans, ce chiffre tombe à 65,1 %.

C’est à partir de 45 ans que le pourcentage de répondants qui préféreraient un service militaire obligatoire dépasse la moyenne (42,9 %), et au-delà de 65 ans, il est proche de 50 %.

La menace russe pousse la Suède à rétablir le service militaire

Face à la multiplication des exercices militaires russes dans son voisinage proche, le gouvernement suédois a officiellement décidé de rétablir la conscription.

Subscribe to our newsletters

Subscribe