Élections américaines. Tout repose sur sept États pivots

Contrairement à ce que laissaient présager les sondages nationaux et étatiques, les candidats à la présidence américaine sont au coude-à-coude. Désormais, sept États pivots portent le poids des élections : Pennsylvanie, Michigan, Wisconsin, Arizona, Nevada, Caroline du Nord et Géorgie. [EPA-EFE | Peter Foley]

Contrairement à ce que laissaient présager les sondages nationaux et étatiques, les candidats à la présidence américaine sont au coude-à-coude. Désormais, sept États pivots portent le poids des élections : Pennsylvanie, Michigan, Wisconsin, Arizona, Nevada, Caroline du Nord et Géorgie. Un article d’Euractiv Allemagne.

Dans l’état actuel des choses, le démocrate Joe Biden aurait remporté les États du Wisconsin et du Michigan. Il se place également en tête dans l’Arizona et le Nevada, tandis que le président Donald Trump possède un avantage en Caroline du Nord, en Géorgie et en Pennsylvanie.

Si Joe Biden gagne les États où il mène actuellement, il obtiendra très probablement 270 voix au Collège électoral, soit le nombre de grands électeurs requis pour accéder à la Maison-Blanche.

Après la fausse annonce de sa victoire le soir des élections – bien avant que tous les votes aient été comptés -, M. Trump et son équipe ont continué hier à soulever des allégations non fondées de fraude électorale et à empêcher la poursuite du comptage des votes dans les États où M. Biden est en tête, en particulier la Pennsylvanie et le Michigan.

Les votes en Arizona, où le président sortant accuse un certain retard, devraient continuer à être comptés, a déclaré celui-ci.

En attendant, la course dans ces États est encore trop serrée pour qu’un résultat final puisse être annoncé aujourd’hui (jeudi 5 novembre).

Élections américaines. À quoi faut-il faire attention ?

Les élections présidentielles de 2020 aux États-Unis diffèrent des précédentes à bien des égards. Pour cette raison, Euractiv Allemagne revient sur les points auxquels il faudra faire attention au vu des premiers résultats.

Comme prévu : avantage républicain, percée démocrate

Dans le Wisconsin et le Michigan, Donald Trump a pris les devants, car les voix des électeurs ayant voté sur place ont été comptées en premier.

En raison des règles électorales en vigueur dans ces États, les responsables n’ont pas été autorisés à commencer à compter les votes par anticipation et correspondance avant le jour même des élections. Dans ces deux « catégories », les démocrates devraient avoir un avantage évident. De ce fait, Joe Biden a pu lentement gagner du terrain le soir des élections et le lendemain.

Mercredi soir (CET), CNN était le premier média à annoncer une victoire du Démocrate dans le Wisconsin ; AP a suivi peu après. Joe Biden bénéficie actuellement (à partir de jeudi matin) d’une avance d’un peu plus de 20 000 voix ; le vote est de 49,6 % contre 48,9 %.

L’équipe électorale de Donald Trump a déjà annoncé qu’elle allait demander un recomptage dans le Wisconsin. Les républicains y ont droit même si la différence est inférieure à un point de pourcentage, mais les coûts engendrés leur seront imputés.

La dernière élection présidentielle dans le Wisconsin avait également vu un recomptage – Donald Trump n’avait alors reçu que 131 votes supplémentaires. « Les gains potentiels ne seront probablement pas beaucoup plus élevés cette fois-ci non plus », a commenté John King, correspondant en chef pour CNN.

Quelques heures après la diffusion des résultats du Wisconsin par les médias, les résultats du Michigan se sont également clarifiés : Joe Biden y avait une avance d’environ 38 000 voix. Entre-temps (à partir de jeudi matin), celle-ci est passée à plus de 100 000 votes ; 99 % des voix ont été comptés.

L’équipe de Donald Trump a annoncé mercredi qu’elle allait intenter une action en justice pour faire cesser le comptage des bulletins de vote dans l’État. La raison invoquée ? Un manque d’accès pour observer les décomptes. Les « pro-Trump » ont pris d’assaut plusieurs centres de comptage dans des circonscriptions considérées comme démocratiques et ont crié « Stop au comptage ».

Élections américaines. Donald Trump veut arrêter le décompte des voix

Le vainqueur des élections présidentielles américaines n’est toujours pas connu, car Donald Trump et Joe Biden ont tous deux réussi à remporter plusieurs États importants grâce au vote par anticipation. Un article d’Euractiv Allemagne.

 

Les experts ont cependant déclaré qu’il n’était possible d’arrêter le comptage des bulletins qu’en cas de soupçon d’« irrégularités » – une raison non valable dans les bureaux de vote du Michigan.

Mercredi matin encore, Donald Trump bénéficiait de 500 000 voix d’avance en Pennsylvanie. Néanmoins, il restait encore environ 1,4 million de bulletins de vote par correspondance à compter dans l’État. Joe Biden pourrait donc rattraper son retard. En outre, la Pennsylvanie a déjà annoncé que les résultats finaux ne seront pas disponibles avant jeudi soir ou vendredi.

Une fois de plus, le président a tenté de crier victoire prématurément et d’arrêter de compter les bulletins de vote par correspondance. La porte-parole de ce dernier, Kayleigh McEnany, a déclaré à Fox News que l’équipe républicaine se rendra à la Cour suprême pour contester les bulletins de vote déposés le 3 novembre ou avant, mais arrivés après. Toutefois, il était déjà clair que l’État accepterait les bulletins de vote entrants jusqu’à trois jours après le jour des élections.

La situation est plus favorable pour Donald Trump du côté de la Géorgie et la Caroline du Nord, où il affiche une avance bien marquée. Le président a les meilleures chances de remporter l’État de Caroline du Nord, où il est actuellement en tête avec environ 77 000 voix. Certains résultats dans les villes plutôt « bleues » de l’État sont encore à venir, mais les experts pensent qu’il est peu probable qu’ils suffisent pour Joe Biden.

Le sort semble aussi être favorable au Républicain en Géorgie, où les votes doivent encore être comptés, surtout dans les districts autour de la grande ville d’Atlanta. Donald Trump y possède actuellement une avance d’environ 23 000 voix.

Élections américaines. Analyse des futures relations transatlantiques

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

Parallèlement, Joe Biden est en tête en Arizona et au Nevada – un État facilement gagné par Hillary Clinton en 2016.

Alors que l’AP a annoncé une percée en Arizona relativement tôt, de nombreux autres médias, comme le New York Times et CNN, ne se sont pas encore prononcés. Depuis l’annonce de l’AP, le Démocrate continue d’appuyer une avance solide, bien que décroissante, sur son adversaire. Jeudi matin (CET) cette avance était de 50,7 % contre 47,9 %.

Les votes sont toujours en cours dans le plus grand comté de l’État, le comté de Maricopa, qui comprend la zone métropolitaine de Phoenix. Les résultats enregistrés jusqu’à présent montrent une avance manifeste du côté de Joe Biden.

Par ailleurs, le faible écart au Nevada se révèle plus inquiétant pour les démocrates, Joe Biden n’ayant pour l’instant décroché que 8 000 voix de plus que Donald Trump. Le décompte des votes continue dans tous les districts de l’État. Le comté de Clark, qui comprend Las Vegas et représente environ 70 % de la population votante de l’État, pourrait placer l’ancien vice-président en tête.

Les responsables des élections de cet État ont déclaré qu’ils ne publieraient plus de résultats avant jeudi.

Pour l'Allemagne, Joe Biden insufflerait un vent de changement

Nombreux sont ceux qui, dans l’administration de Donald Trump, considèrent l’Allemagne comme le principal antagoniste idéologique de la Maison blanche sur la scène mondiale. Un article d’Euractiv Allemagne.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer