La communication sur l’élargissement dans l’UE : quel bilan et quelles perspectives ?

DISCLAIMER: Toutes les opinions affichées dans cette colonne reflètent l'avis de l'auteur, pas celle d'EURACTIV Media network.

Dans une analyse publiée par Nouvelle Europe, Claudia Louati, revient sur la stratégie de communication de la Commission avant l’élargissement. Elle pointe notamment la responsabilité des États dans l’échec de cette communication.

En mai 2000, la Commission publiait sa Stratégie de Communication dans la perspective de l’élargissement. S’adressant à la fois aux populations des États membres et des dix États appelés à intégrer l’Union Européenne quatre ans plus tard, la Commission cherchait à promouvoir une vision positive de cet élargissement historique aux pays de l’Europe centrale et orientale.

Mais en 2004, une perception négative des nouveaux entrants et des effets présumés de leur adhésion était toujours largement répandue parmi les Européens. La Commission n’est pourtant pas la seule responsable de cet échec de communication : l’engagement insuffisant des gouvernements nationaux ainsi que l’absence d’un message clair sur les objectifs de la construction européenne ont également été des facteurs déterminants.

Le développement d’une stratégie efficace de communication, devenue aujourd’hui indispensable dans la perspective des négociations d’adhésion avec les pays de l’Europe du Sud-est, semble en effet impossible sans une réflexion préalable et collective sur le projet, les valeurs et l’espace européens. 

Pour lire l’analyse dans son intégralité, cliquer ici

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER