Les océans et la piraterie

DISCLAIMER: Toutes les opinions affichées dans cette colonne reflètent l'avis de l'auteur, pas celle d'EURACTIV.COM Ltd.

Nous devons faire en sorte que les armes lourdes, les moteurs excessivement puissants, les grappins et les échelles d'embarquement soient considérés comme des indices de l'intention de commettre des actes de piraterie, affirme Bob Haywood, directeur exécutif du think tank américain One Earth Future Foundation, dans un édito ouvert envoyé à EURACTIV en février

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.