Pourquoi la crise entre la Turquie et Israël ne bénéficie à personne

DISCLAIMER: Toutes les opinions affichées dans cette colonne reflètent l'avis de l'auteur, pas celle d'EURACTIV Media network.

La récente détérioration des relations turco-israéliennes ne bénéficie à aucun des deux pays, isolant un peu plus Israël et privant la Turquie de son rôle de médiateur dans un contexte de forte instabilité et de changements dans la région, selon Emiliano Alessandri et Joshua Walker du German Marshall Fund of the United States.

Subscribe to our newsletters

Subscribe