Les théories du complot se multiplient dans l’affaire de l’ex-espion russe

Les théories du complot fleurissent sur internet dans l’affaire de l’ex-espion russe empoisonné à Londres. Euractiv fait le point dans le cadre du programme ‘Contre-Faits’, en partenariat avec France 24.

Le Royaume-Uni pointe du doigt la Russie dans l’affaire de l’empoisonnement d’un ex-espion russe… mais les théories du complot fleurissent en retour sur les réseaux sociaux.

Parmi les hypothèses avancées, la plus récurrente à Moscou est celle accusant alternativement le Royaume-Uni ou les États-Unis de tentative de déstabilisation avant les élections, que Vladimir Poutine a pourtant remportées haut la main.

Plus originale, la théorie avancée par la télévision russe selon laquelle l’affaire viserait à susciter un mouvement de boycott lors de la coupe du monde de football en Russie. Une crainte à relativiser puisque seule la famille royale d’Angleterre a pour l’instant signalé qu’elle ne ferait pas le déplacement.

Mais la thèse la plus originale revient probablement à Rossiya24, qui affirme que l’ex-agent russe aurait été exposé au produit « par accident » alors que les services secrets britanniques se livraient à des expériences sur ce gaz innervant hautement toxique.

En attendant, l’une des rares certitudes dans cette affaire, c’est que le gaz utilisé dans la tentative d’assassinat – le Novichok – a été mis au point en Russie pendant la guerre froide, ce qui laisse peu de doutes sur son origine.

Mais gare toutefois aux conclusions hâtives. La vérité n’éclatera de toute façon pas avant de nombreuses années, car les informations dont disposent les services de renseignement sont, par nature, classées secret-défense.

Entretemps, l’affaire semble avoir ressoudé les relations entre l’Union européenne et Londres, au moment où celles-ci étaient au plus bas suite au Brexit.

Les dirigeants européens soutiennent May face à Moscou

Les 27 ont soutenu le Royaume-Uni à Bruxelles, estimant que Moscou est « très probablement » derrière l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal en Angleterre. Ils ont décidé de rappeler l’ambassadeur de l’UE à Moscou.

Contre-Faits’ est un proposé en partenariat avec France 24 dans le cadre de l’émission hebdomadaire Ici l’Europe.

Subscribe to our newsletters

Subscribe