À l’approche d’un référendum national sur la défense, le Danemark s’oppose à la modification des traités de l’UE

Le désir de supprimer l’unanimité n’est pas nouveau, et les gouvernements allemand, français et italien ont déjà annoncé qu’ils étaient ouverts à d’éventuelles modifications du traité.

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici


Aujourd’hui dans les Capitales

COPENHAGUE

Le Danemark opposé à la modification des traités de l’UE à l’approche d’un référendum sur la défense. Le Danemark s’oppose à une modification des traités de l’UE à quelques semaines d’un référendum crucial sur son option de retrait en matière de défense. Cette opposition intervient après que Bruxelles ait laissé entrevoir lundi 9 mai une possible modification des traités, ce qui pourrait entraîner la suppression de l’unanimité sur des questions telles que la politique de défense commune. Lire plus.

(Charles Szumski | EURACTIV.com)

INSTITUTIONS EUROPÉENNES

L’Ukraine en tête du concours Eurovision. Le «  Kalouche Orchestra  » ukrainien a été qualifié mardi 10 mai pour la grande finale du concours Eurovision de la chanson en Italie, confirmant ainsi qu’il occupe la pole position pour la finale de dimanche. Lire la suite (en anglais).

LEAK : La Commission européenne envisage de revoir à la hausse son objectif en matière d’énergies renouvelables pour 2030. La Commission européenne cherche à augmenter l’objectif de l’UE en matière d’énergie renouvelable pour 2030 dans le cadre de plans attendus la semaine prochaine, qui comprennent également des règles d’autorisation plus rapides pour les nouveaux projets et une stratégie solaire qui pourrait rendre obligatoire l’installation de panneaux solaires sur les toits de tous les nouveaux bâtiments, selon des propositions ayant fait l’objet d’une fuite et vues par EURACTIV. Lire la suite (en anglais).

BERLIN

L’Allemagne soutient la proposition de «  communauté politique européenne  » d’Emmanuel Macron. Bien que l’Allemagne ne soit pas favorable à une adhésion accélérée de l’Ukraine à l’Union européenne, la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock a déclaré mardi 10 mai qu’elle soutenait l’idée d’une réforme de l’UE pour permettre à l’Ukraine et à d’autres pays de s’intégrer plus étroitement au bloc. Lire la suite.

(Oliver Noyan | EURACTIV Allemagne

PARIS

Un accord sur l’embargo sur le pétrole russe est possible « dans la semaine » selon Clément Beaune. Le secrétaire d’État aux affaires européennes Clément Beaune a indiqué qu’un accord entre les 27 sur le projet d’embargo sur le pétrole russe pourrait être « trouvé dans la semaine ». Lire la suite.

(Davide Basso | EURACTIV France

VIENNE

Le chancelier autrichien dévoile son nouveau gouvernement. Le chancelier Karl Nehammer a révélé mardi la recomposition de son gouvernement, y compris les nouveaux membres, après la démission de deux ministres lundi 9 mai. Lire la suite (en anglais).

(Laura Kabelka | EURACTIV Allemagne


ROYAUME-UNI – IRLANDE

LONDRES

Loi sur la liberté d’abroger le droit européen. Un nouveau projet de loi sur les libertés dans le cadre du Brexit devrait mettre fin à la suprématie du droit européen en garantissant que celui-ci puisse être modifié rapidement, a annoncé mardi le gouvernement en dévoilant les nouvelles lois qu’il prévoit de faire adopter par le Parlement dans les mois à venir. Lire la suite (en anglais).

(Benjamin Fox | EURACTIV.com)

DUBLIN

Le Premier ministre irlandais exhorte Johnson à conserver le protocole sur l’Irlande du Nord. Le Premier ministre irlandais Micheál Martin a demandé au Premier ministre britannique Boris Johnson de ne pas abandonner le protocole sur l’Irlande du Nord, alors que des rapports indiquent que Londres pourrait se préparer à prendre des mesures unilatérales. Lire la suite (en anglais).

(Molly Killeen | EURACTIV.com)


SCANDINAVIE ET PAYS BALTES

HELSINKI

Les pays favorables à la Russie ne devraient pas être punis, selon la commissaire finlandaise. Les pays qui se rangent du côté de la Russie ou qui s’abstiennent de voter contre ce pays aux Nations unies ne devraient pas être «  punis  », a déclaré la commissaire européenne chargée des Partenariats internationaux, Jutta Urpilainen, lors d’un séminaire organisé dans le cadre de la Journée de l’Europe à Helsinki, lundi 9 mai. Lire la suite (en anglais). 

(Pekka Vänttinen | EURACTIV.com)

STOCKHOLM

Le ministre suédois de la Défense affirme que l’adhésion à l’OTAN renforcerait la défense des pays nordiques. La capacité de défense des pays nordiques serait renforcée si la Suède et la Finlande choisissaient d’adhérer à l’OTAN et si les deux pays avaient un plan de défense commun dans le cadre de l’OTAN, a déclaré mardi le ministre suédois de la Défense Peter Hultqvist à Radio Ekot. Lire la suite (en anglais).

(Charles Szumski | EURACTIV.com)

VILNIUS

Les écoles lituaniennes vont enseigner l’esprit public et les techniques de défense. Les ministères lituaniens de l’Éducation et de la Défense ont annoncé que les écoles allaient enseigner les compétences en matière de sécurité nationale et d’esprit public. Lire la suite (en anglais).

(Giedre Peseckyte | EURACTIV.com)


EUROPE’S SOUTH

ROME

Mario Draghi a déclaré que la paix en Ukraine et la fin des massacres étaient une priorité. La priorité de l’Italie et de l’Europe est de mettre fin aux massacres et de parvenir à la paix, a déclaré mardi à la Maison Blanche le Premier ministre Mario Draghi, premier dirigeant européen à se rendre à Washington depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, au président américain Joe Biden, dans le cadre de son voyage de trois jours. Lire la suite (en anglais).

(Margherita Montanari | EURACTIV Italie)

MADRID

Le chef des services de renseignement espagnols licencié à la suite du scandale des logiciels espions. Le chef du centre national de renseignement espagnol (CNI), Paz Esteban, a été licencié mardi après avoir reconnu que l’agence avait espionné le dirigeant régional de Catalogne et plus d’une douzaine d’autres militants et politiciens séparatistes en infiltrant leurs téléphones portables. Lire la suite (en anglais).

(Fernando Heller | EuroEFE.EURACTIV.es)

LISBONNE

La police portugaise perquisitionne la mairie de Setúbal dans le cadre de la controverse sur les réfugiés ukrainiens. La police judiciaire portugaise a confirmé mardi avoir terminé ses perquisitions à la mairie de Setúbal, à la ligne municipale de soutien aux réfugiés et à l’association des émigrants de l’Est (Edinstvo), dans le cadre d’une enquête sur l’accès abusif à des données personnelles. Lire la suite (en anglais).

(Gualter Ribeiro | Lusa.pt)


GROUPE DE VISEGRAD 

VARSOVIE | LONDRES

Le Royaume-Uni s’engage à soutenir la Pologne si elle envoie des avions de chasse à l’Ukraine. Le ministre de la Défense, Ben Wallace, a promis que le Royaume-Uni aiderait la Pologne si elle décidait de livrer à l’Ukraine des avions de chasse de production soviétique, rapporte le journal The Guardian. Lire la suite (en anglais).

(Aleksandra Krzysztoszek | EURACTIV Pologne

PRAGUE

La République tchèque va renforcer les règles relatives aux réfugiés en raison de l’afflux de Roms. La République tchèque va renforcer le contrôle des passeports des réfugiés et n’accorder une aide qu’à ceux qui fuient la guerre et ont franchi la frontière ukrainienne, a annoncé le ministère de l’intérieur à la suite de l’afflux de Roms ayant la double nationalité hongroise et ukrainienne. Lire la suite (en anglais).

(Aneta Zachová | EURACTIV République tchèque, Vlagyiszlav Makszimov | EURACTIV.com)

BRATISLAVA

Volodymyr Zelensky comprend que la Slovaquie ne puisse pas se permettre de couper ses approvisionnements en pétrole et en gaz russe. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré qu’il comprenait que la Slovaquie ne puisse pas se permettre de couper immédiatement ses approvisionnements en pétrole et en gaz russe, mais il a mis en garde contre la dépendance du pays à l’égard de la Russie dans un discours prononcé devant le Conseil national slovaque mardi. Lire la suite (en anglais).

(Michal Hudec | EURACTIV Slovaquie)


NOUVELLES DES BALKANS

SOFIA

Les Bulgares craignent que la Russie n’attaque leur pays. Deux Bulgares sur trois craignent que la Russie n’utilise des frappes de missiles et de bombes sur des sites en Bulgarie, tandis que plus de la moitié craignent que la Russie n’occupe leur pays, selon une enquête sociologique représentative au niveau national réalisée par l’agence ESTAT au nom de la Fondation Atelier pour les initiatives civiques. Lire la suite (en anglais).

(Krassen Nikolov | EURACTIV Bulgarie)

BUCAREST

La banque centrale de Roumanie relève ses taux d’intérêt alors que l’inflation atteint son plus haut niveau depuis 14 ans. La banque centrale de Roumanie a augmenté son taux d’intérêt directeur à 3,75 % par an, contre 3 % précédemment, afin de contenir l’inflation. Lire la suite (en anglais).

(Bogdan Neagu | EURACTIV Roumanie)

ZAGREB | BUDAPEST

La Croatie convoque l’ambassadeur hongrois au sujet des commentaires du président Orbán. La Croatie a demandé à l’ambassadeur de Hongrie à Zagreb d’expliquer les récentes déclarations du Premier ministre hongrois Viktor Orbán, qui, selon le ministère croate des Affaires étrangères, «  perturbent inutilement nos relations de bon voisinage  », mardi. Lire la suite (en anglais).

(Zoran Radosavljević | EURACTIV.com)

LJUBLJANA 

La Slovénie réintroduit le plafonnement des prix des carburants. Le gouvernement slovène a réintroduit la réglementation des prix des carburants, une mesure qui intervient moins de deux semaines après la levée des plafonds de prix précédents, sous prétexte que le marché s’était stabilisé. Lire la suite (en anglais).

(Sebastijan R. Maček | sta.si)

BELGRADE 

La stabilité énergétique de la Serbie doit être défendue, selon une ministre. La Serbie doit défendre sa stabilité énergétique même si cela nécessite un changement de la structure de propriété de la plus grande compagnie pétrolière Naftna industrija Srbije (NIS), a déclaré la ministre serbe de l’Énergie, Zorana Mihajlović. Lire la suite (en anglais).

(EURACTIV Serbie | betabriefing.com)

PRISTINA | PARIS

Des ONG kosovares demandent à Emmanuel Macron la libéralisation des visas. Les principales ONG du Kosovo ont adressé une lettre au président français Emmanuel Macron pour demander à l’UE de lever le régime des visas pour les citoyens du Kosovo, qui restent les seuls en Europe à ne pas pouvoir voyager librement bien qu’ils aient satisfait à toutes les exigences de libéralisation des visas. Lire la suite (en anglais).

(Exit.al)

***

[Édité par Sarantis Michalopoulos, Alexandra Brzozowski, Daniel Eck, Benjamin Fox, Zoran Radosavljevic, Alice Taylor, Sofia Stuart Leeson]

Subscribe to our newsletters

Subscribe