La consommation d’alcool en Finlande grimpe en flèche durant la pandémie

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

HELSINKI

Hausse de la consommation d’alcool. Les statistiques révèlent que les ventes d’alcool en Finlande ont augmenté de 23 % en avril par rapport à l’année précédente. La société finlandaise qui détient le monopole de la distribution de boissons alcoolisées, Alko, a vu ses ventes de vin rosé augmenter de 40 % le mois dernier, tandis que les ventes de vin rouge et blanc ont connu une hausse de 35 % et 28 % respectivement. (Pekka Vänttinen | Euractiv.com)

BRUXELLES

Le club du « voucher-gate » risque une action en justice. Mercredi 13 mai, la Commission européenne a annoncé qu’elle enverrait une lettre aux pays de l’UE pour leur rappeler leurs obligations en matière de respect des règles relatives aux droits des passagers, et qu’une action en justice pourrait être menée si celles-ci ne sont pas appliquées. « Nous n’évaluons pas à ce stade qui est en infraction. Appelons cela une lettre d’encouragement », précise Adina Vălean, commissaire européenne des transports.

L’exécutif européen a en effet décidé de ne pas modifier son règlement sur les droits des citoyens de l’UE, ce qui signifie que les compagnies aériennes restent obligées de rembourser les passagers dont les vols ont été annulés s’ils en font la demande. (Euractiv.com)

En outre, en Belgique, le Conseil national de sécurité a donné le feu vert à une série de nouveaux assouplissements des mesures de confinement dès lundi prochain. Cela inclut la réouverture d’écoles, de salons de coiffure et la reprise de certaines activités sociales afin de soulager l’économie en difficulté. (Alexandra Brzozowski |Euractiv.com)

BERLIN

Angela Merkel répond aux questions sur la pandémie. La chancelière allemande Angela Merkel s’est exprimée devant le Bundestag hier dans le cadre d’une séance de questions-réponses gouvernementale. Elle y a réitéré la nécessité de faire preuve de prudence lors des sorties en public pour éviter une seconde vague de coronavirus.

« Les faits de base n’ont pas changé. Il n’y a toujours pas de médicaments ni de vaccin », a déclaré la chancelière. Le virus reste dangereux pour tout le monde, a-t-elle ajouté. (Sarah Lawton | Euractiv Allemagne)

PARIS

L’immense laboratoire du Parlement de Strasbourg. Alors que le Parlement européen poursuit ses sessions plénières soit en ligne, soit à Bruxelles, l’imposant bâtiment de l’institution à Strasbourg a été transformé cette semaine en centre de dépistage du coronavirus. (Euractiv France)

LONDRES

Décès dans les maisons de retraite. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s’est retrouvé sous le feu des critiques mercredi, après que le leader travailliste Keir Starmer l’a appelé à rendre des comptes sur les 10 000 décès « inexpliqués » dans des maisons de soins le mois dernier. (Benjamin Fox | Euractiv.com)

ROME

Des larmes de joie. Le gouvernement italien a publié un nouveau plan de relance très attendu de 55 milliards d’euros, qui fournira un revenu d’urgence aux familles en difficulté et réduira les impôts des entreprises, entre autres mesures. Lors de la conférence de presse, la ministre italienne de l’Agriculture, Teresa Bellanova, a été émue aux larmes lorsqu’elle a annoncé l’accord conclu sur la régularisation des travailleurs migrants illégaux, ajoutant que l’État sera désormais plus fort que le « caporalato », qui désigne en italien les mauvaises conditions de travail des migrants dans les exploitations agricoles. (Gerardo Fortuna | Euractiv.com)

MADRID

L’aide de la Commission au tourisme saluée. Selon l’eurodéputé José Ramón Bauzá (Renew Europe), les derniers mois d’une crise sans précédent qui a profondément affecté le secteur du tourisme ont fini par convaincre la « bulle » de l’UE de la pertinence de ce domaine. S’il a salué la réponse de la Commission, il se demande toutefois pourquoi ce secteur, qui représente plus de 10 % du PIB de l’Union, a été ignoré par l’UE pendant si longtemps. (Euroefe)

ATHÈNES

Accords intergouvernementaux. Athènes a accueilli favorablement les propositions de la Commission en matière de tourisme, mais émet une certaine réserve, notamment en ce qui concerne l’absence de passeports sanitaires — qui obligent les touristes à se faire tester contre le COVID-19 avant de voyager. Les médias du pays rapportent que la Grèce va maintenant se concentrer sur les accords bilatéraux avec les États qui ont géré efficacement la crise sanitaire. (Sarantis Michalopoulos | Euractiv.com)

BUDAPEST

Arrestations inquiétantes. Deux hommes soupçonnés de « semer la panique » en critiquant le gouvernement sur les réseaux sociaux ont été arrêtés il y a quelques jours. Toutefois, aucune accusation n’a été portée, et l’opposition politique craint que cette arrestation ne soit une tentative du gouvernement d’intimider les détracteurs de sa loi controversée, qui accorde les pleins pouvoirs au Premier ministre, Viktor Orbán. (Vlagyiszlav Makszimov | Euractiv.com)

PRAGUE

Le budget de la défense inchangé. Le gouvernement tchèque ne prévoit pas de réduire ses dépenses dans le domaine de la défense en raison de la crise économique provoquée par le COVID-19, a déclaré le Premier ministre, Andrej Babiš, à la télévision nationale hier. Après avoir acheté près de 50 000 gilets pare-balles, le ministère de la Défense, Lubomír Metnar, négocie actuellement son plus gros achat à ce jour : des véhicules blindés de transport de troupes d’une valeur de 1,9 milliard d’euros, pour remplacer les anciens qui datent de l’ère soviétique. (Ondřej Plevák | Euractiv République tchèque)

ZAGREB  

Discussion sur le tourisme et les transports. Le Premier ministre croate, Andrej Plenković, a déclaré que le gouvernement avait entamé des pourparlers avec la Commission européenne sur le tourisme et les transports. Selon le Premier ministre, la Croatie, dans le cadre de sa présidence du Conseil de l’UE, veut mettre l’accent sur le tourisme, industrie importante dans de nombreux États membres. (Tea Trubić Macan | Euractiv Croatie)

LJUBLJANA

Les personnes handicapées pénalisées. En Slovénie, de nombreux sites Web n’ont pas été adaptés aux personnes handicapées. Cela signifie qu’au cours de la pandémie, nombre d’entre elles sont non seulement isolées socialement, mais ne bénéficient pas non plus des informations nécessaires pour se protéger du coronavirus, a déclaré Borut Sever, membre du Conseil national des organisations de personnes handicapées de Slovénie, au quotidien Delo. (Zoran Radosavljević | Euractiv Hongrie)

BUCAREST

Dernier jour d’urgence. Ce jeudi 14 mai marque le dernier jour de l’état d’urgence en Roumanie, mais aucune indication n’a encore été fournie sur l’évolution des mesures à partir de vendredi. Le gouvernement prévoit de remplacer l’état d’urgence par un état d’alerte, mais celui-ci ne sera pas appliqué avant le 18 mai pour des raisons administratives. La Roumanie risque donc de se retrouver sans restriction pendant le week-end. (Bogdan Neagu | Euractiv Roumanie)

BELGRADE

200 000 personnes au chômage. Depuis que les mesures restrictives ont été imposées pour lutter contre la pandémie, environ 200 000 personnes ont perdu leur emploi en Serbie, ce qui correspond à environ 8 % des personnes employées en février, y compris les travailleurs informels et indépendants, selon une étude du groupe d’initiative de développement SeConS. (Euractiv Bulgarie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER