AstraZeneca : l’incertitude règne en Grèce

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

ATHÈNES

AstraZeneca : l’incertitude règne en Grèce. Plus d’un million de citoyens grecs ayant reçu une ou deux doses du vaccin d’AstraZeneca se retrouvent dans l’incertitude après que le Comité national des vaccinations a soudainement recommandé que le vaccin soit évité par les personnes de moins de 60 ans. Le paysage d’AstraZeneca en Europe est fragmenté, car différentes recommandations ont été formulées. (Sarantis Michalopoulos, EURACTIV.com)

INSTITUTIONS EUROPÉENNES

L’UE emprunte 20 milliards, coup d’envoi d’un plan de relance historique. L’UE a réussi à emprunter 20 milliards d’euros mardi sur les marchés financiers pour commencer à financer son plan de relance européen historique de 750 milliards d’euros destiné à surmonter les conséquences économiques de la pandémie. Lire plus… (Agence France Presse, AFP)

BERLIN

Augmentation des cyberattaques de la Russie contre les partis allemands. Le ministère allemand de l’Intérieur a averti que les élections de septembre risquaient d’être la cible de cyberattaques russes. (Alexandra Brzozowski, EURACTIV.com)

PARIS

Le gouvernement salue la suspension de sanctions entre l’UE et les États-Unis. L’Union européenne et les États-Unis ont trouvé hier un accord dans l’affaire Airbus-Boeing qui les oppose depuis 2004 sur fond de subventions illégales. Les deux parties vont ainsi suspendre les droits de douane punitifs qu’ils s’infligent mutuellement pour cinq ans, rallongeant la période de trêve amorcée en mars dernier. Plusieurs ministres français, dont le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, se félicitent d’un « excellent signal pour les entreprises françaises et européennes ». (Magdalena Pistorius, EURACTIV France)

Lire également : Thomas Pesquet prêt à s’élancer dans le vide spatial

BRUXELLES

Mise en garde contre le « risque de génocide » des Ouïghours. Mardi (15 juin), la commission des relations étrangères du Parlement belge a donné son feu vert à une résolution mettant en garde contre un « risque sérieux de génocide » à l’encontre de la minorité musulmane ouïghoure en Chine. (Alexandra Brzozowski, EURACTIV.com)

LUXEMBOURG

Le Luxembourg va financer un projet spatial de l’OTAN. Le Grand-Duché va verser 7 millions d’euros dans un programme de l’OTAN visant à protéger les satellites contre les débris nuisibles et à repérer les activités hostiles dans l’espace, une zone où les pays déploient sans cesse davantage de moyens militaires.

« L’espace devient de plus en plus encombré et concurrentiel, les satellites sont vulnérables aux interférences. Certains pays, dont la Russie et la Chine, ont développé et testé un large éventail de technologies de contre-espace », a indiqué l’OTAN sur son site internet lors de la présentation de sa stratégie pour l’espace en 2019. (Anne Damiani, EURACTIV France)

VIENNE

FMI : l’économie autrichienne n’a pas besoin de mesures d’austérité post-pandémie. L’économie autrichienne se porte bien malgré une hausse des dépenses publiques due à la pandémie de coronavirus, a déclaré mardi (15 juin) le Fonds monétaire international (FMI). (Oliver Noyan, EURACTIV Allemagne)

DUBLIN

Le vice-premier ministre irlandais croit qu’une Irlande unie est possible. Je crois « en l’unification de notre île et je pense que cela peut arriver de mon vivant », a déclaré le vice-premier ministre Leo Varadkar qui s’exprimait lors d’une réunion en ligne de son parti, le Fine Gael, révélait le Irish Times mardi (15 juin). Lire plus… (Paula Kenny, EURACTIV.com)

HELSINKI | STOCKHOLM | COPENHAGUE

Trois pays nordiques en tête de liste du développement durable. La Finlande, la Suède et le Danemark sont en tête de liste pour ce qui est des progrès réalisés dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable de l’ONU pour 2030, selon un nouveau rapport de l’ONU compilé avec la Fondation allemande Bertelsmann. (Pekka Vanttinen, EURACTIV.com)

ROME

Le parti de Berlusconi réfléchit à la création d’un parti de droite uni. Forza Italia, le parti de l’ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi, réfléchit à la création d’un parti de droite uni aux côtés des partis d’extrême droite, la Ligue et les Frères d’Italie, qui ont dépassé la popularité de M. Berlusconi ces dernières années.

Selon diverses sources internes, cette idée était au centre d’une discussion au sein de la délégation de Forza Italia au Parlement européen. L’objectif serait de créer un parti inspiré des conservateurs britanniques avant les prochaines élections politiques de 2023. (Alessandro Follis, EURACTIV Italie)

MADRID

Examiner la possibilité de gracier les séparatistes catalans emprisonnés. Le gouvernement espagnol pourrait accorder sa grâce dans quelques jours à plusieurs séparatistes catalans emprisonnés pour leur participation à l’organisation d’un référendum indépendantiste illégal en 2017. (EuroEFE)

VARSOVIE

Les courriels du chef du cabinet du Premier ministre polonais continuent de fuiter. Le service russe Telegram a publié de nouveaux messages divulgués à partir du compte de messagerie de Michał Dworczyk, le chef du bureau du Premier ministre et membre du parti au pouvoir Droit et Justice (PiS). Lire plus… (Anna Wolska, EURACTIV Pologne)

PRAGUE

Une action en justice contre le Premier ministre Andrej Babis. Le Parti pirate tchèque (Verts/ALE) va intenter une action en justice contre le Premier ministre tchèque Andrej Babiš en raison de ses commentaires sur la politique migratoire du parti. (Aneta Zachová, EURACTIV République tchèque)

BUDAPEST

Les législateurs hongrois adoptent un projet de loi LGBTQI. Le Parlement hongrois a adopté mardi (15 juin) un ensemble de lois assimilant les minorités sexuelles aux pédophiles et cherchant à effacer l’homosexualité et les personnes transgenres des écoles et des publicités. (Vlagyiszlav Makszimov, EURACTIV.com)

BRATISLAVA

Nouveau procès dans l’affaire du meurtre d’un journaliste. La Cour suprême slovaque a accepté l’appel du procureur en faveur d’un nouveau procès pour Marian Kočner et Alena Zsúszová, qui étaient tous deux accusés d’avoir ordonné et organisé le meurtre du journaliste Ján Kuciak et de sa fiancée Martina Kušnírová à l’hiver 2018. Lire plus… (Michal Hudec, EURACTIV Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe