Berlin est optimiste quant à l’approbation du vaccin russe par l’UE

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe. [EPA-EFE/ YURI KOCHETKOV]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

BERLIN

Les experts allemands sont optimistes quant au vaccin russe. Les experts allemands en matière de santé sont optimistes quant à l’autorisation du vaccin russe contre le nouveau coronavirus au sein l’UE. Le chef de la commission permanente de vaccination allemande, Thomas Mertens, a déclaré qu’il « serait très heureux si nous avions la possibilité d’élargir notre portefeuille de vaccins grâce à ce vaccin ».

Cette confiance accrue est due au fait que les scientifiques ont publié davantage d’informations sur le vaccin déjà utilisé en Russie depuis six mois. Sur cette base, le journal médical, The Lancet, a indiqué que le taux d’efficacité dudit vaccin était de 91,6 %. Dans une interview avec Der Spiegel, le député et expert dans la santé Karl Lauterbach (SPD) a soutenu qu’il faisait confiance aux experts de Lancet, les qualifiant de « professionnels absolus […] dignes de confiance ». (Sarah Lawton, Euractiv.com)

PARIS

L’État français jugé responsable de « carences » dans sa lutte contre le réchauffement climatique. Le tribunal administratif de Paris a rendu ce mercredi 3 février son jugement dans la très médiatisée « Affaire du siècle », un recours porté par quatre ONG environnementales contre l’« inaction climatique » de l’État français. Pour la première fois, les juges ont reconnu l’existence d’un « préjudice écologique » pour lequel ils estiment l’État français « en partie » responsable. (Lucie Duboua-Losch, Euractiv France)

BRUXELLES 

La police belge ne peut pas arrêter les voyageurs. Les personnes transgressant l’interdiction de voyager pour des raisons non essentielles seront condamnées à une amende de 250 euros par voyageur par la police, mais les policiers ne sont pas autorisés à les empêcher de partir ou à les renvoyer, selon un document interne consulté par Het Laatste Nieuws. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

VIENNE

Escalade du conflit de coalition sur les déportations d’enfants. Les partis d’opposition autrichiens vont déposer des motions parlementaires pour ramener les enfants qui ont été déportés la semaine dernière en Géorgie et en Arménie sur ordre du ministre de l’Intérieur Karl Nehammer (ÖVP).

La politique d’immigration ayant été un point de rupture prédéterminé au sein du gouvernement conservateur-vert du pays depuis son entrée en fonction en janvier dernier, ces récents événements pourraient entraîner une scission au sein du parti vert – entre ceux qui veulent maintenir la coalition intacte et ceux qui font passer les principes avant le pouvoir. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

DUBLIN

Martin Micheal appelle au calme. Un « engagement calme » est nécessaire dans le conflit qui oppose actuellement Londres et Bruxelles sur la question des contrôles commerciaux sur l’île d’Irlande, selon le Premier ministre du pays, Micheál Martin. « Je pense qu’il est temps d’apaiser les esprits. Nous devons reprendre les discussions dans le calme et en faisant preuve de pragmatisme », a déclaré M. Martin à la radio FM Today. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

HELSINKI

Des banques ciblées par des cyberattaques. Plusieurs banques finlandaises ont déclaré avoir été la cible d’activités criminelles, le nombre de tentatives ayant augmenté rapidement au cours de l’année dernière. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

ROME

Formation du gouvernement, Mario Draghi accepte le mandat. L’ancien directeur de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a accepté mercredi (3 février) le mandat du président italien Sergio Mattarella pour former un nouveau gouvernement après la crise qui a conduit à la démission de l’ancien Premier ministre Giuseppe Conte. (Daniele Lettig, Euractiv Italie)

MADRID

La Covid-19 entrave l’organisation des élections en Catalogne. À l’approche des élections régionales clés qui doivent se tenir le 14 février, plus de 9 000 citoyens de Catalogne ont demandé au comité électoral d’être exemptés de participer en tant que membres des bureaux de vote par crainte d’être infectés par le SARS-CoV-2. (Euroefe)

ATHÈNES

Le gouvernement grec présente un plan d’action pour améliorer la sécurité routière. Le gouvernement grec a présenté mercredi (3 février) un plan d’action national pour améliorer la sécurité routière, qui comporte des objectifs ambitieux visant à corriger immédiatement le mauvais bilan statistique de la Grèce en matière d’accidents de la route, a annoncé le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis. (Theodore Karaoulanis, Euractiv Grèce)

PRAGUE

Andrej Babiš vs. le Tribunal constitutionnel. À huit mois seulement des élections législatives tchèques, le Tribunal constitutionnel a annulé certaines parties de la loi électorale du pays en vigueur depuis des décennies, les juges estimant qu’elle violait les principes d’égalité et de concurrence loyale. Cette décision a suscité les courroux du Premier ministre Andrej Babiš. (Ondřej Plevák, Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

Budapest ne parvient pas à vendre les ventilateurs excédentaires. Le ministère hongrois des Affaires étrangères peine à vendre les ventilateurs que la Hongrie a achetés dans la ruée vers les équipements médicaux lors de la première vague de la pandémie, a révélé hvg.hu. (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

BRATISLAVA

La France, un flambeau de fraternité, d’égalité et de liberté. La France est un guide en matière de fraternité, d’égalité et de liberté, a déclaré le Premier ministre slovaque Igor Matovič lors d’une conférence de presse après avoir rencontré le Président français Emmanuel Macron mercredi (3 février). (Michal Hudec, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer