Bratislava et Prague se préparent à un afflux de réfugiés ukrainiens

Un conflit en Ukraine, même circonscrit amènera des dizaines de milliers de réfugiés en Slovaquie, a déclaré le ministre slovaque de la Défense Jaroslav Naď

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici


Aujourd’hui dans les Capitales

BRATISLAVA | PRAGUE

Bratislava et Prague se préparent à un afflux de réfugiés ukrainiens. Un conflit en Ukraine, même circonscrit amènera des dizaines de milliers de réfugiés en Slovaquie, a déclaré le ministre de la Défense Jaroslav Naď (OĽaNO) après la réunion du Conseil de sécurité. Si la situation en Ukraine s’aggrave et que le pire scénario devient une réalité, Prague propose d’envoyer des policiers à la frontière slovaquo-ukrainienne.

Bratislava a été relativement silencieuse sur la possibilité d’une guerre au cours de la semaine dernière. Le ministre des Affaires étrangères, Ivan Korčok, a toutefois reconnu lundi que la situation est grave et qu’un véritable conflit est imminent. M. Korčok a ajouté que l’UE et les États-Unis ne seront pas en mesure d’accepter certaines demandes venant de Moscou.

Le gouvernement slovaque a déjà préparé trois documents stratégiques en rapport avec la situation actuelle. L’un d’entre eux est le plan dit de migration. Bien qu’il ne soit pas encore public, M. Naď a déclaré que toutes les personnes qui arriveront, recevront le statut de réfugié.

La manière exacte dont la Slovaquie prévoit de sécuriser la frontière avec l’Ukraine n’est pas claire. L’aide pourrait toutefois venir de Prague.

«  La protection de la frontière extérieure de l’espace Schengen est une priorité commune pour nous. Si la partie slovaque est intéressée, la République tchèque et la police tchèque sont certainement prêtes  », a déclaré le ministre tchèque de l’Intérieur, Vít Rakušan (STAN, PPE), mardi 25 janvier, lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue slovaque, Roman Mikulec (OĽaNO, PPE).

M. Rakušan a ajouté qu’il ne voulait pas effrayer le public, mais que si le conflit s’intensifiait, ils devaient «  aborder la situation ensemble dès la première seconde  ». Mercredi 26 février, le gouvernement tchèque approuvera probablement le soutien matériel militaire à Kiev. La semaine prochaine, la forme spécifique que prendra ce soutien sera discutée avec le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, qui devrait se rendre à Prague.

Le ministre tchèque des Affaires étrangères, Jan Lipavský (Parti Pirates, Verts), se rendra sur la ligne de front ukrainienne le 7 février avec ses homologues slovaque et autrichien. «  Nous voulons exprimer notre plein soutien à nos amis ukrainiens  », a déclaré M. Lipavský.

(Michal Hudec | EURACTIV Slovaquie, Aneta Zachová | EURACTIV République tchèque)

PARIS I BERLIN

Emmanuel Macron et Olaf Scholz : « Nous ne renoncerons jamais au dialogue avec la Russie ». Réunis à Berlin, le chancelier allemand Olaf Scholz et le président français Emmanuel Macron ont tenu à projeter leur unité face à la crise ukrainienne et ont juré de « garder ouverts tous les canaux de dialogue » avec la Russie. Lire plus.

(Clara Bauer-Babef | EURACTIV France I Julia Dahm I EURACTIV Allemagne)

PARIS

Le ministre français de l’Agriculture met la question des résidus de pesticides à l’ordre du jour de l’UE. Le projet du ministre français de l’Agriculture de lier la prochaine révision de la directive sur les pesticides à une législation complètement distincte sur les limites maximales de résidus (LMR) a déconcerté les parties prenantes, certaines y voyant un moyen détourné de remanier le cadre actuel sur la tolérance en matière de pesticides. Lire plus.

(Natasha Foote | EURACTIV Allemagne)

VIENNE

L’Autriche va expérimenter des «  emplois verts  » pour les chômeurs de longue durée. Alors que le marché du travail autrichien se remet des effets de la pandémie de Covid-19, le nombre stable de demandeurs d’emploi de longue durée a inspiré un nouveau projet pilote visant à leur proposer des «  emplois verts  ». Lire plus (en anglais).

(Nikolaus J. Kurmayer | EURACTIV Allemagne)


ROYAUME-UNI – IRLANDE

DUBLIN

Le gouvernement irlandais propose un projet de loi sur l’avenir du télétravail. Un nouveau projet de loi publié par le gouvernement irlandais établira un cadre juridique permettant aux employés et aux employeurs de négocier les conditions du travail à distance, alors que la reprise progressive du travail commence cette semaine. Lire plus (en anglais).

(Molly Killeen | EURACTIV.com)

LONDRES

Johnson doit faire face à un jugement sur le Partygate. Après des semaines de révélations sur les fêtes organisées par Boris Johnson et son personnel, la haute fonctionnaire Sue Gray doit publier mercredi matin son rapport d’enquête sur la question. Le rapport de Mme Gray est susceptible d’accroître la pression sur Boris Johnson pour qu’il démissionne. Lire plus (en anglais).

(Benjamin Fox | EURACTIV.com)


SCANDINAVIE ET PAYS BALTES

HELSINKI

Les Verts finlandais confrontés à une crise d’identité après un mauvais résultat aux élections. Les Verts traversent actuellement une crise d’identité, leur mauvais résultat aux récentes élections des conseils de comté ayant immédiatement déclenché un débat sur l’orientation future du parti. Lire plus (en anglais).

(Pekka Vänttinen | EURACTIV.com)

STOCKHOLM

La Suède fait tout pour se tenir «  à l’écart de la guerre  », selon la ministre des Affaires étrangères. La coopération avec l’OTAN reste étroite et profonde et la Suède fait tout pour rester en dehors de la guerre, a déclaré Ann Linde, ministre des Affaires étrangères de la Suède, pays non membre de l’OTAN, après avoir rencontré le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.​​ Lire plus.

(Charles Szumski | EURACTIV.com)


EUROPE DU SUD

ROME | BERN

Le groupe suisse MSC veut acheter Ita Airways avec Lufthansa. La Mediterranean Shipping Company (MSC), a annoncé mardi dans une note qu’elle avait présenté une expression d’intérêt pour l’achat de la nouvelle compagnie Ita Airways, contrôlée par l’Etat italien. Lire plus (en anglais).

(Daniele Lettig | EURACTIV Italie)

MADRID

Le FMI prévoit une croissance robuste pour l’Espagne en 2022 — bien supérieure à la moyenne de la zone euro. Le Fonds monétaire international (FMI) a maintenu mardi ses prévisions de croissance pour l’économie espagnole à 5,8 % pour 2022, un chiffre nettement supérieur par rapport aux autres pays de l’UE comme l’Allemagne, la France et l’Italie, a rapporté EFE, partenaire d’EURACTIV. Lire plus (en anglais).

(Fernando Heller | EuroEFE.EURACTIV.es)

LISBONNE

Les mesures du COVID-19 ont aggravé le déficit budgétaire du Portugal. Les mesures adoptées pour répondre à l’impact de la pandémie ont aggravé le déficit budgétaire du Portugal d’environ 2,6 % du PIB, selon l’Unité technique d’appui budgétaire (UTAO), publiée mardi. Lire plus (en anglais).

(Ânia de Ataíde / Lusa.pt)


GROUPE DE VISEGRAD 

VARSOVIE | BUDAPEST

L’UE pourrait geler les fonds structurels pour la Pologne avant avril. La Commission européenne pourrait proposer de geler les fonds structurels de l’UE pour la Hongrie et la Pologne en raison de préoccupations relatives à l’État de droit avant avril, a déclaré mardi 25 janvier le commissaire au Budget Johannes Hahn, cité par Reuters. 

(Aleksandra Krzysztoszek | EURACTIV Pologne)

BUDAPEST

Le gouvernement hongrois veut que les enseignants travaillent gratuitement pendant leur grève. Les négociations entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants sur l’amélioration des conditions de travail n’ayant pas abouti jusqu’à présent, les pédagogues se préparent désormais à faire grève à la suite des propositions «  absurdes  » de l’exécutif, rapporte Telex. Lire plus (en anglais).

(Vlagyiszlav Makszimov | EURACTIV.com with Telex)


NOUVELLES DES BALKANS

SOFIA

Le ministre de la Défense affirme qu’il n’y a pas de décision de déployer des troupes de l’OTAN en Bulgarie. Le gouvernement bulgare n’a pas pris la décision de rassembler ou de déployer des troupes de l’OTAN ou de tout autre pays dans le pays, a déclaré le ministre de la Défense, Stefan Yanev, lors de son audition devant la commission de la défense du Parlement bulgare, mardi 25 janvier. Lire plus (en anglais).

(Antonia Kotseva, Krassen Nikolov | EURACTIV Bulgarie)

BUCAREST

La Roumanie entame des négociations pour rejoindre l’OCDE. Le gouvernement a salué la décision du Conseil de l’OCDE d’ouvrir des discussions d’adhésion avec la Roumanie, 18 ans après que le pays ait présenté sa candidature. Lire plus (en anglais).

(Bogdan Neagu | EURACTIV Roumanie)

ZAGREB

La Croatie ne sera pas impliquée dans la crise ukrainienne. La Croatie ne s’impliquera en aucun cas dans la crise ukrainienne si elle s’aggrave, ni n’enverra ses soldats si tel était le cas, a déclaré le président Zoran Milanović après avoir visité la chocolaterie de Kraš mardi 25 janvier). Lire plus (en anglais).

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

BELGRADE 

Selon M. Borell, il n’y a pas de place dans l’UE pour les négationnistes du génocide et les partisans des criminels de guerre. Josep Borrell et Oliver Varhelyi, hauts fonctionnaires de l’Union européenne, ont salué mardi les progrès accomplis par la Serbie sur la voie de l’adhésion à l’Union européenne en ouvrant le quatrième volet des négociations d’adhésion. Le diplomate en chef de l’UE a toutefois également prévenu qu’il n’y avait pas de place dans l’UE pour ceux qui soutiennent publiquement les génocides, les crimes de guerre et les criminels de guerre. Lire plus (en anglais).

(EURACTIV Serbie | betabriefing.com)


AGENDA:

  • Allemagne : La ministre de la Défense Christine Lambrecht reçoit son homologue britannique Ben Wallace pour une réunion de travail, après une réception avec les honneurs militaires.
  • Italie : Troisième jour de vote pour l’élection du nouveau président de la République.
  • Bulgarie : le Parlement tiendra une session extraordinaire sur l’Ukraine. Les députés entendront le Premier ministre Kiril Petkov, le ministre de la Défense Stefan Yanev et les responsables de l’Agence d’État pour la sécurité nationale, de l’Agence d’État pour le renseignement et du renseignement militaire.
  • Croatie : Une conférence sur la garantie de la sécurité énergétique à l’ère de la décarbonisation rapide est organisée par le partenaire d’EURACTIV, Jutarnji List. Le vice-président exécutif de la Commission européenne, Frans Timmermans, le Premier ministre croate Andrej Plenković et le ministre de l’Économie Tomislav Ćorić participeront à l’événement.
  • Bosnie-Herzégovine : Début des négociations sur la loi électorale avec les représentants de l’UE et des États-Unis ; Visite d’une délégation de la commission des affaires étrangères du Parlement britannique.

***

[Édité par Sarantis Michalopoulos, Alexandra Brzozowski, Daniel Eck, Benjamin Fox, Zoran Radosavljevic, Alice Taylor, Pol Afonso]

Subscribe to our newsletters

Subscribe