La Bulgarie veut bloquer l’adhésion de la Macédoine du Nord à l’UE

Andrey Kovatchev, eurodéputé bulgare et chef du parti conservateur GERB du Premier ministre Boyko Borrissov au Parlement européen. [Parlement européen]

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

SOFIA

Histoire commune. La Bulgarie pourrait opposer son veto aux négociations d’adhésion de Skopje avec l’UE. En cause, une analyse de l’histoire des deux pays bien différente. Et des questions autour du comité bilatéral chargé de s’accorder sur l’histoire commune des deux pays, qui patine.

« Si la commission mixte sur l’histoire ne reprend pas ses travaux d’ici juin et que les autorités de Skopje continuent à falsifier l’histoire, la Bulgarie n’acceptera pas d’entamer les pourparlers de préadhésion avec la Macédoine du Nord », a déclaré Andrey Kovatchev, eurodéputé bulgare et chef du parti conservateur GERB du Premier ministre Boyko Borrissov au Parlement européen, lors d’un entretien pour Euractiv Bulgarie lundi 4 mai. (Krassen Nikolov | Euractiv Bulgarie)

BERLIN

Locomotive de l’Europe. La décision de l’Allemagne de tirer pleinement parti des règles assouplies de l’UE en matière d’aides d’État pourrait être une « locomotive » pour l’Europe, mais un fonds de relance solide est nécessaire pour éviter les distorsions sur le marché intérieur, a déclaré lundi la commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, aux eurodéputés. (Beatriz Rios | Euractiv.com)

PARIS

Pas d’aide d’État pour Amazon. Le gouvernement français a rejeté une demande d’indemnisation du chômage partiel d’Amazon après que le géant de la vente en ligne a été forcé par le Sénat de réduire ses activités. Cette décision avait fait suite aux plaintes des syndicats, qui affirmaient que la plateforme ne respectait pas les mesures sanitaires sur ses sites français face à la pandémie de COVID-19. (Euractiv France)

BRUXELLES

Les eurodéputés se rallient aux bons d’achat pour l’aérien. Les députés européens sont de plus en plus nombreux à se rallier à la proposition du secteur aérien — déjà soutenue par de nombreux États membres — d’échanger les billets de vols annulés par des bons plutôt que de les rembourser en espèces. Le soutien des eurodéputés pourrait contraindre la Commission à modifier les règles en la matière, ce à quoi elle s’est opposée jusqu’à présent. (Sam Morgan | Euractiv.com)

En Belgique, le Conseil national de sécurité s’entretiendra à nouveau mercredi matin sur la prochaine phase de la stratégie de sortie de la crise sanitaire, qui prévoit une réouverture de tous les magasins le 11 mai. Parallèlement, le microbiologiste Emmanuel André, l’un des membres du comité d’experts, a appelé les citoyens à garder une trace des personnes avec lesquelles ils sont entrés en contact. (Alexandra Brzozowski | Euractiv.com)

LA HAYE

Cérémonie de commémoration. Chaque année, lors la Journée nationale du Souvenir du 4 mai, les Pays-Bas honorent les citoyens et les soldats tombés pour la patrie depuis la Seconde Guerre mondiale, en temps de guerre et lors de missions de maintien de la paix. Malgré le confinement, les Néerlandais ont pu entendre dans tout le pays le traditionnel coup de clairon sonné à 20 heures, qui marque le début de deux minutes de silence commémoratives. (Davine Janssen | Euractiv.com)

VIENNE

Traçage volontaire. Les touristes pourraient être obligés d’installer l’application de traçage autrichienne « Stop-Corona » développée par la Croix-Rouge s’ils veulent entrer dans le pays, a déclaré Antonella Mei Pochtler, une proche conseillère du chancelier Sebastian Kurz (ÖVP), au Financial Times lundi — une affirmation qui va à l’encontre des propos du gouvernement. Quelques heures plus tard, le Ministère de la Santé a nié cette idée et a répété que l’application pourrait être utilisée de façon volontaire. (Philipp Grüll | Euractiv Allemagne)

HELSINKI

Relations Finlande-Russie. Malgré l’affirmation de la Russie selon laquelle c’est à la Finlande de décider de son éventuelle adhésion à l’OTAN, une telle décision aurait des implications négatives sur les relations bilatérales entre les deux pays, selon une étude commandée par le gouvernement finlandais sortant. (Pekka Vänttinen | Euractiv.com)

ROME

Inégalité des sexes au sein du comité d’experts. Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a entendu les appels à améliorer la parité hommes-femmes au sein d’un groupe de travail sur le coronavirus. Lors de la formation du comité scientifique, seules quatre femmes avaient été invitées à rejoindre les 17 experts, ce qui a poussé des sénatrices à réprimander l’exécutif dans une tribune parue dans le Corriere della Sera. (Gerardo Fortuna | Euractiv.com)

MADRID

Réouverture des commerces. Dans le cadre de la première phase de déconfinement en Espagne, certains commerces de services individuels de moins de 400 m2, comme les coiffeurs, ont été autorisés à rouvrir leurs portes lundi, sous certaines conditions.

Les établissements doivent respecter une politique stricte d’un client par employé, et les clients doivent obligatoirement prendre rendez-vous. Les personnes âgées ont leur propre plage horaire, qui, pour les plus de 70 ans, doit coïncider avec créneaux réservés pour les promenades quotidiennes. (Euroefe)

ATHÈNES

Les « bons élèves » pour sauver le tourisme grec. Le gouvernement grec travaille actuellement sur une série de mesures de soutien du secteur touristique du pays, qui viseraient à conclure des accords interétatiques avec les pays qui sont parvenus à bien contrôler la pandémie, comme Israël, Chypre ou l’Autriche. D’après le quotidien grec Kathimerini, ceux-ci porteraient sur la manière dont les touristes se rendraient en Grèce. Pour Athènes, ces ententes sont une alternative à un accord à l’échelle de l’UE, qui est préférable, mais risqué et doit encore être négocié. (Sarantis Michalopoulos | Euractiv.com)

VARSOVIE

Début de la phase deux. La Pologne a lancé la deuxième étape de la levée des restrictions, qui comprend l’ouverture des centres commerciaux et des hôtels, ainsi que l’ouverture partielle des institutions culturelles (bibliothèques, musées et galeries d’art). À partir de ce mercredi 6 mai, les crèches et les jardins d’enfants rouvriront, bien que de nombreuses municipalités s’y opposent, jugeant cette mesure trop précoce. (Łukasz Gadzała | Euractiv Pologne)

PRAGUE

Levée des interdictions de séjour. Le gouvernement tchèque a décidé de lever l’interdiction de voyager en bus et en train à compter du 11 mai. La semaine suivante, les travailleurs sociaux et le personnel de santé en provenance de pays tiers qui ont été testés négatifs au COVID-19 pourront retourner travailler dans le pays.

Parallèlement, deux compagnies aériennes commenceront à assurer des vols de l’aéroport de Prague vers Amsterdam et Düsseldorf. « Aujourd’hui, KLM a repris ses activités sur la ligne directe Prague-Amsterdam. Au début, le service sera assuré une fois par jour », a confirmé hier l’aéroport. Eurowings reprendra également ses opérations sur sa ligne directe de Prague à Düsseldorf. (Aneta Zachová | Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

Viktor Orbán accuse le PPE de diffuser des « fake news ». Dans une lettre envoyée aux présidents des partis membres du Parti populaire européen (PPE), le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, accuse ses opposants politiques et ses alliés de diffuser de fausses nouvelles concernant le décret hongrois sur le coronavirus. La loi, adoptée il y a quelques semaines, autorise le gouvernement du pays à diriger par décret sans limites de temps. (Vlagyiszlav Makszimov | Euractiv Hongrie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.