Conte demande un accord sur le fonds de relance de l’UE en juillet

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

ROME

Le Premier ministre italien ne veut pas perdre de temps. Le Fonds de relance de l’UE doit être approuvé avant la fin du mois de juillet, a déclaré le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, lors d’une conférence de presse à l’issue de sa rencontre avec son homologue espagnol Pedro Sanchez. « Nous devons être audacieux. Le marché unique est en danger, il pourrait être détruit sans une réponse coordonnée de l’ensemble de l’UE ». (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

BERLIN

Angela Merkel à Bruxelles. La chancelière allemande Angela Merkel (CDU) a présenté ses priorités pour la présidence allemande du Conseil de l’UE devant les députés européens, mercredi 8 juillet à Bruxelles. Alors qu’elle a appelé l’assemblée à se montrer « ouverte au compromis », les députés n’ont pas tardé à critiquer certaines parties du programme de Berlin.

Par ailleurs, le parti CDU va instituer des quotas contraignants à partir de 2025 pour atteindre la parité des sexes dans son équipe dirigeante, pour autant que cette mesure soit approuvée lors de la conférence du parti qui aura lieu à la mi-décembre. Le conseil économique du parti a critiqué cette décision, affirmant qu’Angela Merkel, la dirigeante du parti Annegret Kramp-Karrenbauer, et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, étaient la preuve que de tels quotas étaient inutiles. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

Le nouveau Premier ministre promet d’augmenter le budget de la justice. Après avoir annoncé la veille une augmentation des crédits destinés aux personnels de santé, le nouveau Premier ministre français, Jean Castex, a décidé mercredi 8 juillet de faire de même avec le service public de la justice dont « le mode de fonctionnement est au cœur de nos priorités ».

En visite au tribunal de grande instance de Bobigny (Seine-Saint-Denis), avec le nouveau ministre de la Justice Eric Dupont-Moretti, il a constaté le manque de moyens de la justice et notamment l’état de délabrement du tribunal. « Une République comme la nôtre, surtout ici en Seine-Saint-Denis, suppose que le service public de la justice qui sert tous les citoyens fonctionne le mieux possible », a-t-il déclaré. (Anne Damiani, Euractiv France)

VIENNE

Nouveaux avertissements aux voyageurs. Après avoir émis des avertissements aux voyageurs en réaction au taux accru d’infections au COVID-19 en Europe de l’Est, le ministre autrichien des Affaires étrangères, Alexander Schallenberg, a annoncé mercredi 8 juillet que des restrictions s’appliqueraient également aux voyageurs en provenance de Moldavie, de Bulgarie et de Roumanie, qui devraient subir une quarantaine de 14 jours avant d’entrer dans le pays. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

HELSINKI

La Finlande connaîtra la reprise la plus lente de l’UE. La croissance économique de la Finlande en 2021 sera encore plus lente que ce qui avait été prévu au printemps. En effet, les prévisions publiées par la Commission européenne cette semaine prévoient que l’économie finlandaise se contractera de 6,3 % en 2020 et que la croissance en 2021 ne sera que de 2,8 %, soit 0,9 % de moins que dans les prévisions établies au mois de mai. Si celles-ci se confirment, la croissance de la Finlande serait la plus faible de l’UE. (Pekka Vänttinen, Euractiv.com)

STOCKHOLM

L’économie suédoise se contracte. L’économie suédoise devrait se contracter de 5,3 % en 2020 et la croissance du pays en 2021 ne devrait être que de 3,1 %, bien que la Suède ait adopté une stratégie moins restrictive que ses homologues nordiques sur le COVID-19, qui a permis aux entreprises de rester ouvertes. (Pekka Vänttinen, Euractiv.com)

MADRID

SEAT préconise d’investir davantage dans les voitures électriques. L’Espagne doit offrir plus de mesures incitatives pour les voitures électriques, a déclaré le président par intérim de SEAT, la branche espagnole de Volkswagen, Carsten Isensee, mercredi 8 juillet. Il a ajouté que d’autres États membres de l’UE tels que l’Allemagne, les Pays-Bas, la Suède et la France affichaient une volonté beaucoup plus nette « de préparer leurs pays (…) à réduire substantiellement l’empreinte carbone » conformément à ce que prévoit l’accord de Paris, a rapporté l’agence de presse Reuters.

Le gouvernement espagnol a annoncé le 15 juin un plan d’aide de 3,7 milliards d’euros destiné à l’industrie automobile, dont 250 millions d’euros seront consacrés à encourager les conducteurs à remplacer leurs vieilles voitures par des voitures plus récentes à faibles émissions ou par des voitures électriques. Mais selon Carsten Isensee, c’est insuffisant. (Euractiv.com)

LISBONNE

Un député veut bloquer l’accession de Mario Centeno au poste de gouverneur de la Banque du Portugal. Le député d’initiative libérale, Cotrim Figueiredo, a déclaré mercredi 8 juillet qu’il émettrait une injonction pour empêcher la nomination de Mário Centeno au poste de gouverneur de la Banque du Portugal avant la conclusion du processus législatif parlementaire sur cette question. (Irina Melo, Lusa.pt)

NICOSIE

Entraînement militaire américain à Chypre. Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré que les États-Unis prévoyaient de procéder à un entraînement militaire avec Chypre pour la première fois, défiant la Turquie, alliée de l’OTAN, qui a mis en garde contre un risque de déstabilisation. Cette coopération s’inscrira dans le cadre du programme américain d’éducation et de formation militaire internationale, qui vise à former des officiers étrangers et à accroître l’interopérabilité entre l’armée américaine et celle de pays amis.

VARSOVIE

Taux de participation élevé attendu au second tour du scrutin présidentiel. 81 % des personnes interrogées lors d’un sondage mené par Kantar ont déclaré qu’elles étaient prêtes à voter lors des élections présidentielles de dimanche 12 juillet, tandis que 53 % ont déclaré qu’elles le feraient avec un degré élevé de certitude, ce qui laisse supposer une participation élevée. Les sondages actuels montrent que les deux candidats sont au coude à coude.

Environ 35 % des Polonais estiment que si le président Duda gagne dimanche, le risque que la Pologne quitte l’UE pourrait augmenter. À l’inverse, 11 % des personnes interrogées pensent que son adversaire, le maire libéral Rafał Trzaskowski, serait plus dangereux pour l’adhésion de la Pologne à l’UE. (Barbara Bodalska, Euractiv Pologne)

PRAGUE

La Chambre basse soutient un déficit budgétaire record. La Chambre basse tchèque a – grâce aux votes des partis au pouvoir et communiste – approuvé mercredi 8 juillet un déficit budgétaire de 500 milliards de couronnes tchèques (19 milliards d’euros) pour 2020, le plus élevé de l’histoire.

C’est la troisième fois que les députés votent pour augmenter le déficit initial de 40 milliards de couronnes tchèques (11 milliards d’euros) depuis le début de la crise du coronavirus, malgré les critiques des partis de l’opposition qui reprochent au gouvernement de ne pas chercher des domaines où il pourrait faire des économies. (Ondřej Plevák, Euractiv République tchèque)

BRATISLAVA

Pas encore de deuxième vague. Alors que la Slovaquie a enregistré mardi 7 juillet sa plus forte augmentation quotidienne d’infections au COVID-19 depuis avril, avec 31 nouveaux cas, le ministre de la Santé du pays, Marek Krajčí, a déclaré que cela ne pouvait pas être considéré comme une deuxième vague car l’augmentation n’est pas exponentielle et les cas et leurs contacts ont été à la fois localisés et contenus.

Par ailleurs, le médicament connu sous le nom de Remdesivir a été administré pour la première fois à un patient de 39 ans atteint du COVID-19, après quoi son état s’était considérablement amélioré. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

BUCAREST

La Roumanie atteint un nouveau pic de contaminations. Mercredi 8 juillet, le nombre d’infections au coronavirus confirmées au cours des dernières 24 heures est passé à 555, le chiffre quotidien le plus élevé depuis le début de la pandémie, ont confirmé les autorités publiques. Le précédent pic avait été atteint le 11 avril (523 nouveaux cas), mais la capacité de dépistage du pays était alors nettement inférieure à ce qu’elle est actuellement. (Bogdan Neagu, Euractiv Roumanie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER