Covid-19. Certains droits peuvent-ils être restreints en raison de la pandémie ?

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe. [EPA/YOAN VALAT]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

INSTITUTIONS EUROPÉENNES

Les manifestations pacifiques sont un droit fondamental, mais certains droits peuvent encore être restreints en cas d’urgence sanitaire, a déclaré un porte-parole de la Commission européenne à Euractiv, s’exprimant sur le débat en cours au sujet les rassemblements publics dans les États membres.

Les législateurs européens ont mis en garde à la fin du mois dernier contre les restrictions excessives à la liberté de réunion dans certains États membres et se sont plaints que certaines mesures d’urgence nationales présentaient un « risque d’abus de pouvoir ». (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com | Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

BRUXELLES

Le vaccin sera gratuit mais non obligatoire. Lorsqu’ils seront disponibles, les vaccins Covid-19 seront administrés sur une base volontaire et resteront gratuits pour toute personne vivant ou séjournant en Belgique, les différents ministres de la Santé du pays en ayant convenu ainsi. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

BERLIN

La chancelière allemande annonce une nouvelle réunion pour renforcer les mesures. Après une réunion avec les 16 chefs des Länder allemands, la chancelière Angela Merkel a annoncé une nouvelle réunion qui se tiendra le 25 novembre pour discuter d’un nouveau durcissement des restrictions, ainsi que d’un plan à plus long terme de lutte contre le virus qui s’appliquera jusqu’en 2021. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

90 millions de vaccins pré-réservés. Le gouvernement aurait pré-réservé 90 millions de doses de vaccins contre la Covid-19 auprès de plusieurs fournisseurs pour le premier semestre 2021, selon les informations révélées lundi (16 novembre) par le quotidien économique Les Echos. Une provision de 1,5 milliard d’euros dans le cadre du budget 2021 de la Sécurité sociale a été votée pour ce faire.

La Commission européenne avait approuvé le 11 novembre un contrat avec les entreprises pharmaceutiques BioNTech et Pfizer, pour leur vaccin efficace « à 90 % », soit 200 millions de doses pour le compte de l’ensemble des États membres de l’UE, ainsi que la possibilité de demander jusqu’à 100 millions de doses supplémentaires. La Commission avait déjà signé des contrats avec AstraZeneca, Sanofi-GSK et Janssen Pharmaceutica NV. L’entreprise américaine Moderna est également entrée dans la course du meilleur vaccin, en annonçant lundi 16 novembre un vaccin contre la Covid-19 efficace, lui, à 94,5 %. (Louise Rozès Moscovenko, Euractiv France)

VIENNE

L’Autriche va commencer les tests Covid-19 en masse sur une base volontaire. Les citoyens autrichiens, qui sont entrés dans leur deuxième période de confinement, auront la possibilité – comme en Slovaquie – de participer à une opération de test SARS-CoV-2 à grande échelle en décembre, a annoncé le chancelier Sebastian Kurz (ÖVP) dans une interview lundi. Il a toutefois précisé que ceux qui refuseront le test ne seront pas punis comme c’était le cas en Slovaquie. Plus de détails suivront d’ici à la fin de la semaine. L’Autriche a rétabli un « confinement strict » mardi (17 novembre), en fermant les écoles et les magasins non essentiels. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

LONDRES

Le « désastre » écossais de Boris Johnson. Les espoirs du Premier ministre britannique Boris Johnson de pouvoir se concentrer sur les négociations commerciales entre l’UE et le Royaume-Uni avant le sommet européen de jeudi ont été anéantis. En effet, M. Johnson a provoqué une nouvelle dispute avec le gouvernement écossais après avoir qualifié de « désastre » la décentralisation en Écosse lors d’un appel Zoom avec un groupe de députés du parti conservateur. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

La Commission accorde un prêt de 2,5 milliards d’euros à Dublin. L’Irlande a obtenu un prêt de 2,5 milliards d’euros de la Commission européenne pour soutenir des programmes de travail à court terme.

L’offre a été annoncée lundi (16 novembre) par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. « Maintenir les gens au travail pendant la pandémie est notre priorité », a-t-elle tweeté, ajoutant que l’Irlande sera le 18e pays à bénéficier du programme SURE (Support to mitigate Unemployment Risks in an Emergency) de l’UE. Ce fonds a été mis en place par l’exécutif pour soutenir les économies de l’UE qui souffrent de la crise du coronavirus. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

HELSINKI

Covid-19 : environ un Finlandais sur deux prendra un vaccin lorsqu’il sera disponible. Environ 49 % des Finlandais déclarent qu’ils seraient prêts à se faire vacciner contre la Covid-19, une fois que le vaccin sera disponible, selon une enquête menée fin septembre/octobre auprès de personnes âgées de 15 à 74 ans. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

MADRID

Les Espagnols ne sont pas sûrs de vouloir être vaccinés. Seuls 24 % des Espagnols seraient prêts à être vaccinés contre la Covid-19, selon une enquête publiée par El País. Le journal espagnol a indiqué que 24,1 % se feraient vacciner dès que possible, 36,9 % attendraient un certain temps et 20,6 % n’accepteraient le vaccin que s’il était strictement nécessaire. En outre, 13,1 % ne se feraient jamais vacciner. (El País)

ROME

Les ministres italiens approuvent la nouvelle loi budgétaire. Le Conseil des ministres italien a approuvé le nouveau projet de loi budgétaire, qui sera transmis au Parlement pour approbation mardi ou mercredi au plus tard.

Si le dernier projet donne le feu vert à l’embauche de 189 médecins pour « l’assistance aux soins de santé et à la sécurité sociale », il ne modifie pas la revalorisation des pensions. Les régions du sud de l’Italie bénéficieront des fonds de cohésion de l’UE pour renforcer les administrations locales et créer jusqu’à 2 800 nouveaux emplois.

Toutefois, les syndicats ne sont pas impressionnés par le nouveau projet de budget et menacent de faire grève. « Nous ne voyons pas de progrès pour le secteur public, malgré ce que le gouvernement a annoncé au cours des semaines précédentes », déplorent-ils. (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

ATHÈNES | SOFIA

La construction du pipeline IGB s’accélère malgré la pandémie. La construction de l’interconnecteur gazeux Grèce-Bulgarie (IGB) a progressé de manière significative malgré les restrictions dues à la pandémie, a déclaré le groupe de construction grec AVAX, qui a remporté l’appel d’offres pour le projet.

AVAX a annoncé qu’en plus de la pandémie et des mesures de sécurité supplémentaires, les travaux se sont déroulés à un rythme élevé en octobre, avec près de 10 % des tuyaux installés en un mois. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

VARSOVIE | BUDAPEST

La bataille de l’État de droit fait rage. La Pologne et la Hongrie ont mis leur veto au budget de l’UE pour 2021-2027 et au plan de relance pour l’Europe lors de la réunion des 27 ambassadeurs de l’UE lundi (16 novembre). Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a fait valoir que le mécanisme de l’État de droit qui figure dans le paquet introduirait un « état d’incertitude juridique », soulignant le risque d’arbitraire politique de la part de la Commission européenne. Toutefois, cette décision signifie que le plan de relance nationale polonais dans le cadre du plan de relance pour l’Europe, qui devait être présenté au début de 2021, est maintenant menacé. (Joanna Jakubowska, Euractiv Pologne)

BRATISLAVA

La Slovaquie assouplit certaines restrictions alors qu’elle se prépare à la troisième série de tests de masse. Les cinémas, théâtres et églises de Slovaquie sont autorisés à rester ouverts, à condition de maintenir le fonctionnement à 50 % de leur capacité, tandis que les écoles resteront fermées pour les enfants plus âgés au moins jusqu’à Noël. En attendant, la troisième série de tests de masse est prévue dans les districts où le taux d’infection a dépassé 1 % lors de la deuxième série. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer