Les mesures de la BCE font plonger la Bourse de Milan

La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde. [EPA/ARMANDO BABANI]

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

ROME

L’Italie s’enflamme devant le dérapage de Christine Lagarde. Jeudi 12 mars, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a présenté une série de mesures pour diminuer l’impact économique de l’épidémie de coronavirus. Mais elles ont provoqué une flambée du rendement des obligations italiennes, ce qui a entraîné de vives réactions dans le pays.

La présidente déclare que la BCE n’a pas à « fermer les écarts » sur les marchés de la dette publique — une affirmation qui va à l’encontre des propos de son prédécesseur, Mario Draghi, qui avait soutenu lors de la crise de la dette de 2012 que la BCE ferait « tout ce qu’il fallait pour préserver l’euro ».

Après l’annonce fracassante de Christine Lagarde, la Bourse de Milan a chuté de 16,9 %, soit la plus forte baisse en une seule séance depuis la création de l’indice en 1998. (Gerardo Fortuna | Euractiv.com)

BRUXELLES

La Belgique entre en état d’urgence. Après plusieurs heures de réunion dans la soirée du jeudi 12 mars, le Conseil national de sécurité belge a adopté des mesures de grande envergure pour tenter de prévenir la propagation du coronavirus, déclarant l’état d’urgence sur l’ensemble du pays. Ces mesures incluent notamment l’annulation de toutes les activités récréatives, la fermeture des discothèques, cafés et restaurants, et la suspension des cours. (Alexandra Brzozowski | Euractiv.com)

DUBLIN

Fermeture des écoles. L’Irlande a procédé à la fermeture temporaire de toutes les garderies, écoles et universités du pays. S’exprimant à Washington, le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, a déclaré que les événements en salle de plus de 100 personnes seraient annulés et que les événements en plein air de plus de 500 personnes devraient être suspendus. Le télétravail est encouragé et les activités sociales doivent être limitées, selon un avis officiel. (Samuel Stolton | Euractiv.com)

LONDRES

Décision inquiétante. L’ancien secrétaire à la Santé du Royaume-Uni, Jeremy Hunt, a qualifié de « préoccupante » la décision du Premier ministre Boris Johnson de ne pas annuler les événements publics pour contenir l’épidémie.

Jeremy Hunt, qui s’était opposé à Boris Johnson à la tête du parti conservateur l’été dernier, a critiqué la lenteur du gouvernement face à ce qu’il qualifie d’« urgence nationale », et a ajouté que le Royaume-Uni était loin derrière l’exemple donné par l’Italie et d’autres pays. (Benjamin Fox | Euractiv.com)

BERLIN

L’aile radicale de l’AfD sous surveillance. La faction d’extrême droite du parti nationaliste allemand de l’AfD, connue sous le nom de l’« Aile », a été mise sous surveillance par l’Office fédéral pour la protection de la Constitution (BfV), selon une annonce du gouvernement jeudi matin. (Sarah Lawton | Euractiv Allemagne)

PARIS

Procès de François Fillon. L’ancien candidat à la présidence des républicains, François Fillon, risque cinq ans de prison, ainsi qu’une amende de 375 000 euros et dix ans d’inéligibilité pour l’emploi fictif de sa femme Pénélope Fillon. La condamnation a été demandée par le parquet financier national. Les avocats de l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy ont plaidé pour une relaxe et un jugement est attendu le 29 juin. (Euractiv France)

MADRID

Le gouvernement espagnol n’y échappe pas. La ministre espagnole de l’Égalité, Irene Montero, a été testée positive au Covid-19. Poids lourd du parti de gauche Podemos, elle est membre de la coalition au pouvoir avec les socialistes et le partenaire de son leader, Pablo Iglesias, qui a été mis en quarantaine jeudi. (Jorge Valero | Euroefe)

LISBONNE

Tout le pays mis à l’arrêt. Toutes les écoles du Portugal vont suspendre toutes les activités en classe à partir de ce lundi 16 mars, a annoncé le Premier ministre António Costa. Cette mesure temporaire, jusqu’à la fin du trimestre scolaire, avant les vacances de Pâques, sera réévaluée le 9 avril. António Costa a également annoncé la fermeture de toutes les boîtes de nuit, des restrictions sur les bars, les restaurants et les centres commerciaux et l’interdiction pour les navires de croisière d’accoster dans le pays. Les matchs de football sont suspendus. Le Portugal compte désormais 79 cas d’infection. (Lusa.pt)

VIENNE

Accueil des enfants réfugiés. Dans une lettre ouverte au chancelier Sebastian Kurz (ÖVP), des professionnels de tout le pays, notamment des scientifiques, des artistes, des avocats, des représentants d’ONG et d’institutions religieuses, ont demandé au gouvernement autrichien d’accepter les enfants réfugiés syriens venus des camps grecs. (Sarah Lawton | Euractiv Allemagne)

VARSOVIE

Premier décès. Alors que 51 cas de coronavirus ont été confirmés en Pologne (contre 31 jeudi 12 mars), le pays a enregistré son premier décès lié au virus, un homme de 57 ans de l’ouest de la Pologne. Les magasins sont toujours ouverts et le gouvernement a nié toute fermeture imminente. De nombreuses personnes se sont précipitées dans les supermarchés pour faire des réserves de nourriture. (Łukasz Gadzała | Euractiv Pologne)

PRAGUE

Journée turbulente. Comme le nombre de cas a dépassé la centaine — dont la moitié à Prague —, le gouvernement a déclaré l’état d’urgence pour les 30 prochains jours. Les ressortissants tchèques se voient interdire de se rendre dans les pays « à haut risque », notamment l’Allemagne, la France, l’Autriche et la Belgique. Les citoyens de ces pays ne sont pas autorisés à entrer en République tchèque. Le Premier ministre Andrej Babiš et le ministre de la Santé Adam Vojtěch critiquent tous deux la façon dont l’UE a géré la crise du coronavirus, à laquelle ils reprochent un manque de coordination. (Aneta Zachová | Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

Connexion à la Moldavie. L’UE a tout intérêt à former des partenariats stratégiques avec ses voisins orientaux comme la Moldavie et à être ouverte à leur demande, a déclaré le Premier ministre Viktor Orbán à l’issue d’entretiens avec son homologue moldave, Maia Sandu. La banque hongroise Eximbank va ouvrir une ligne de crédit de 100 millions de dollars pour aider à financer la coopération commerciale entre la Hongrie et la Moldavie. (Željko Trkanjec | Euractiv Hongrie)

LJUBLJANA

La plus grande crise depuis l’indépendance du pays. Le nouveau Premier ministre slovène, Janez Janša, a déclaré jeudi 12 mars que la Slovénie n’avait jamais connu de crise aussi importante que l’épidémie de coronavirus depuis l’indépendance du pays en 1918. Le gouvernement slovène a indiqué que 96 de ses citoyens étaient porteurs de la maladie. (Željko Trkanjec | Euractiv Hongrie)

SARAJEVO

Les présidents bosniaque et canadien en quarantaine. Željko Komšić, le président de la Bosnie-Herzégovine, a indiqué qu’il se mettrait lui-même en quarantaine à son retour du Canada où il a rencontré le Premier ministre Justin Trudeau, également en isolement comme sa femme a été testée positive au coronavirus. (Željko Trkanjec | Euractiv Hongrie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER