D’après une source, la délégation polonaise « s’apprête à quitter » les conservateurs européens

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

VARSOVIE

La délégation polonaise « s’apprête à quitter » le CRE. Le parti polonais Droit et Justice (PiS) s’apprête à quitter le parti des Conservateurs et réformistes européens (CRE), a déclaré une source d’un parti membre du CRE lors d’un entretien avec EURACTIV.

S’exprimant sous couvert de l’anonymat, le représentant a révélé que le groupe CRE avait été complètement repris par la délégation italienne et que les Polonais n’étaient pas d’accord avec le leadership de sa présidente, Giorgia Meloni (Frères d’Italie). (Sarantis Michalopoulos, EURACTIV.com)

INSTITUTIONS EUROPÉENNES

UE : feu vert des 27 pour viser 25 % d’agriculture bio d’ici à 2030. Les ministres européens de l’Agriculture, réunis à Bruxelles, ont donné lundi (19 juillet) leur feu vert à un « plan d’action » visant à consacrer au moins 25 % des terres agricoles de l’UE à l’agriculture biologique d’ici 2030, contre 8,5 % actuellement. Lire plus… (Agence France-Presse, AFP)

La Turquie critique un arrêt de la justice européenne sur le voile. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a vivement critiqué lundi (19 juillet) un arrêt de la justice européenne autorisant sous condition l’interdiction du voile islamique sur le lieu de travail, l’accusant de méconnaître la liberté de religion. Lire plus… (Agence France-Presse, AFP)

BERLIN

Reprise économique : la banque centrale allemande se veut optimiste. L’économie allemande devrait reprendre de plus belle lors du deuxième trimestre de cette année si la pandémie n’engendre pas de « revers significatifs » et si les pénuries d’approvisionnement peuvent être résorbées au moins en partie, selon le rapport mensuel de la banque centrale publié lundi (19 juillet). (Nikolaus J. Kurmayer, EURACTIV Allemagne)

PARIS | ROME

Nouvelle arrestation d’un ancien membre des Brigades rouges italiennes par la France. Un ancien membre du mouvement italien d’extrême gauche, les Brigades rouges, a été arrêté hier par les forces de police françaises, à la demande des autorités italiennes.

Maurizio Di Marzio, 61 ans, était le dernier encore en fuite après le précédent coup de filet de la France qui avait donné lié à l’arrestation de neuf autres anciens activistes, sept hommes et deux femmes, fin avril.

Depuis longtemps réclamés par Rome, ils ont été condamnés pour leur implication dans des attentats commis en Italie durant les années 1970-80, surnommées « les années de plomb ».

« Je salue le courage d’Emmanuel Macron qui a fait ce qu’aucun de ses prédécesseurs n’avait eu la force et le courage de faire », avait indiqué l’eurodéputé français (Renew Europe) Sandro Gozi à l’époque, devant la mise à exécution des mandats d’arrêt tandis que le Premier ministre Mario Draghi avait évoqué « le souvenir de ces actes barbares […] toujours vivant en Italie ».

M. Di Marzio a été placé hier en rétention judiciaire et sera d’ici à quarante-huit heures à la cour d’appel de Paris, qui statuera sur une éventuelle détention provisoire ou une remise en liberté sous contrôle judiciaire, le temps de la procédure – option dont ont bénéficié les autres membres des Brigades rouges précédemment interpellés. (Mathieu Pollet, EURACTIV France)

BRUXELLES

Nouvelles règles pour les voyages de retour en provenance de zones à haut risque. Les voyageurs qui reviennent en Belgique depuis des zones à « haut risque » de l’UE ou de l’espace Schengen et qui ne sont pas entièrement vaccinés devront se soumettre à un test PCR le premier et le septième jour après leur arrivée. (Alexandra Brzozowski, EURACTIV.com)

VIENNE

La ministre autrichienne de l’Agriculture critique la stratégie de l’UE pour les forêts. La sylviculture relève de la « compétence claire des États membres » et ne peut être réglementée au niveau européen, a déclaré la ministre autrichienne de l’Agriculture, Elisabeth Köstinger, à la suite de l’adoption par la Commission européenne de la stratégie forestière de l’UE – l’une des initiatives phares du Pacte vert pour l’Europe. (Oliver Noyan, EURACTIV Allemagne)

LONDRES

Boris Johnson ne voulait pas imposer un second lockdown à l’automne dernier. Le Premier ministre britannique Boris Johnson n’a pas voulu renforcer les restrictions liées à la Covid-19 et imposer un deuxième lockdown à l’automne dernier parce qu’il a déclaré que les personnes qui en mouraient avaient « essentiellement plus de 80 ans », a affirmé lundi l’ancien conseiller du Premier ministre, Dominic Cummings. (Benjamin Fox, EURACTIV.com)

DUBLIN

Les restaurants en salle vont rouvrir malgré l’augmentation des cas de Covid-19. Les projets de réouverture de la restauration en salle devraient se poursuivre malgré la recrudescence des cas de Covid-19 chez les jeunes, ont déclaré plusieurs représentants du gouvernement. (Paula Kenny, EURACTIV.com)

ROME

En Italie, les accidents du travail diminuent, mais les décès augmentent. Selon le rapport annuel de l’Institut national d’assurance contre les accidents du travail (Inail) présenté lundi (19 juillet), l’Italie a enregistré l’an dernier une baisse des accidents du travail, principalement due au fait que les gens ont été contraints de travailler à domicile pendant la pandémie, tandis que les décès au travail ont augmenté, également en raison de la pandémie. (Daniele Lettig, EURACTIV Italie)

MADRID

Les vols Royaume-Uni-Espagne ont augmenté de 400 %. Le nombre de vols entre le Royaume-Uni et l’Espagne a augmenté de 400 %, les vacanciers britanniques ayant profité des nouvelles règles selon lesquelles les résidents britanniques qui rentrent en Angleterre depuis des destinations dites « ambres » (oranges) ne sont plus contraints à une période de quarantaine s’ils sont entièrement vaccinés. (EuroEFE)

Vers la création d’un fonds de recapitalisation d’un milliard d’euros. La Commission européenne a approuvé lundi (19 juillet) la proposition de l’Espagne de créer un fonds de recapitalisation d’un milliard d’euros pour aider au redressement des entreprises espagnoles touchées par la pandémie. (EuroEFE)

NICOSIE

En visite à Chypre-Nord, Erdogan insiste sur une solution à deux États. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a renouvelé lundi (19 juillet) son appui « sans concession » à une solution à deux États à Chypre, au début d’une visite de deux jours dans la partie nord de l’île méditerranéenne divisée. Lire plus… (Agence France-Presse, AFP)

VARSOVIE

La Commission européenne fixe un ultimatum à la Pologne. La Commission européenne va donner aux autorités polonaises sept jours pour se conformer aux décisions de la CJUE datant de la semaine dernière. Pour rappel, Varsovie doit suspendre immédiatement l’application des dispositions nationales relatives aux compétences de la chambre disciplinaire de la Cour suprême au regard des affaires disciplinaires concernant les juges. (Joanna Jakubowska, EURACTIV Pologne)

PRAGUE

Approbation du plan de relance national tchèque sous certaines conditions. La Commission européenne a approuvé lundi (19 juillet) le plan de relance et de résilience de la République tchèque. Cependant, pour percevoir les fonds au titre du plan de relance pour l’Europe, le pays doit mettre en place des systèmes de contrôle supplémentaires afin d’éviter les conflits d’intérêts comme celui qui concerne le Premier ministre Andrej Babiš et son ancienne holding agricole, Agrofert, a déclaré Ursula von der Leyen. Lire plus… (Aneta Zachová, EURACTIV République tchèque)

BUDAPEST

Pegasus : Budapest ne sait rien. Le gouvernement hongrois ne dispose d’aucune information sur le piratage présumé des données de certains journalistes d’investigation hongrois, de riches hommes d’affaires et de politiques locaux, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Péter Szijjártó en réponse aux questions de Telex lors d’une conférence de presse avec ses homologues du V4 à Komárom. Lire plus… (Vlagyiszlav Makszimov, EURACTIV.com avec Telex)

Lire également : L’affaire Pegasus d’espionnage est « inacceptable » si avérée (von der Leyen)

BRATISLAVA

La Slovaquie va indemniser les victimes de stérilisation forcée. La ministre de la Justice, Mária Kolíková, a répondu à la lettre datant de la semaine dernière rédigée par la commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Dunje Mijatović, lui assurant que le gouvernement slovaque prenait au sérieux la décision d’indemniser les femmes qui ont été victimes de stérilisation forcée dans le passé. (Lucia Yar, EURACTIV Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe