Des manifestations pour la défense de la démocratie agitent la Bulgarie

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

SOFIA

Des milliers de Bulgares protestent pour défendre la démocratie. Des dizaines de milliers de Bulgares ont pris part aux manifestations qui ont eu lieu le dimanche 12 juillet à Sofia et dans d’autres grandes villes, pour exiger la démission du gouvernement de Boyko Borissov (GERB, PPE) et du procureur général Ivan Geshev. Boyko Borissov a annoncé vendredi 10 juillet au soir qu’il ne démissionnerait pas car il n’y avait « personne d’autre pour mener le pays au travers de la crise ». (Krassen Nikolov, Euractiv Bulgarie)

BERLIN

La police de Stuttgart envisage une mesure discutable. À la suite des émeutes qui ont eu lieu à Stuttgart le 21 juin dernier, impliquant quelque 500 personnes et durant lesquelles la police a été bombardée de pierres et de verre, le chef de la police de la ville a annoncé que son département envisageait une nouvelle étape dans l’enquête. Or, celle-ci suscite la controverse. Selon un article de la Stuttgarter Zeitung, le chef de la police veut enquêter et publier les origines familiales des émeutiers présumés avec un passeport allemand, une idée qui a été rapidement critiquée. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

VIENNE

Conditions liées au CFP et au fonds européen de relance. Selon chancelier autrichien Sebastian Kurz, l’argent du budget à long terme de l’UE (CFP), ainsi que celui du fonds de relance de l’UE, devraient être dirigés vers « les bons domaines », a-t-il déclaré dans une interview avec le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, dimanche 12 juillet, ajoutant que « la conditionnalité [était] nécessaire pour que l’argent ne serve pas seulement à boucher des trous dans les budgets ».

Le chancelier a indiqué que ses priorités étaient de soutenir la recherche d’infrastructures numériques et de technologies nécessaires à la protection du climat. Il a précisé que « les subventions ne devraient pas augmenter démesurément », malgré le fait que le ratio entre les subventions et les prêts constitue une pomme de discorde majeure entre les États membres. Les deux propositions doivent être négociées lors du sommet européen des 17 et 18 juillet à Bruxelles. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

PARIS

Premier voyage à l’étranger du nouveau Premier ministre. Le nouveau Premier ministre français, Jean Castex, s’est rendu en Guyane dimanche 12 juillet pour son premier voyage à l’étranger. Accompagné du ministre de l’Outre-mer, Sébastien Lecornu, et du ministre de la Santé, Olivier Véran, il a passé huit heures sur place « pour faire le point sur la situation sanitaire, économique et sociale du territoire ». La Guyane est l’une des zones les plus touchées par la pandémie de COVID-19 et l’une des plus pauvres. La situation épidémiologique semble cependant « s’améliorer, et c’est une bonne chose », a relevé le nouveau Premier ministre. (Anne Damiani, Euractiv France)

LUXEMBOURG

Premier décès en deux mois. Le Luxembourg a enregistré un total de 148 cas COVID-19 au cours du week-end des 11 et 12 juillet et le premier décès en près de deux mois, a annoncé le ministère de la Santé. En raison de ce pic, les résidents luxembourgeois ont été interdits d’entrée dans une douzaine de pays européens, dont la Belgique, le Danemark, la Norvège et la Lettonie. Les nouveaux cas découverts concernaient principalement de jeunes adultes d’une moyenne d’âge de 34 ans, a souligné le ministère de la Santé du pays, insistant sur le fait que le virus se propageait principalement par la socialisation. (Anne Damiani, Euractiv France)

LONDRES

Le Royaume-Uni dévoile son nouveau plan frontalier. Dimanche 12 juillet, le Royaume-Uni a dévoilé un plan de 705 millions de livres sterling (800 millions d’euros) pour de nouvelles infrastructures dans ses ports et points de passage frontaliers, moins de six mois avant de quitter le marché unique européen.

Selon Michael Gove, ministre du Cabinet Office, ces dépenses permettront de garantir que « les commerçants et l’industrie frontalière seront en mesure de gérer les changements et de saisir les opportunités alors que nous jetons les bases de la frontière la plus efficace et la plus sûre du monde ». 470 millions de livres sterling seront allouées aux infrastructures portuaires et intérieures. Le reste couvrira les nouveaux systèmes informatiques et les salaires des 500 employés supplémentaires de la Force frontalière nécessaires à la mise en œuvre des nouvelles procédures et des contrôles douaniers après que le Royaume-Uni aura quitté le marché unique de l’UE à la fin de 2020. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

ROME

« La plus grande prudence » concernant le COVID-19. Le gouvernement italien se prépare à renouveler les mesures liées au COVID-19 qui doivent expirer mardi 14 juillet Le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, a déclaré qu’il adopterait une « prudence maximale » alors que le nombre d’infections dans le monde a atteint un nouveau pic dimanche 12 juillet, avec un total de 220 000 nouveaux cas enregistrés. (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

ATHÈNES

La Grèce réclame des sanctions contre la Turquie. Ce lundi 13 juillet, le ministre grec des Affaires étrangères demandera à l’UE une liste de sanctions potentielles contre la Turquie, au cas où Ankara violerait le territoire grec. Des sources européennes ont cependant déclaré la semaine dernière que le dialogue devrait être prioritaire face au comportement de plus en plus provocateur de la Turquie. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

VARSOVIE

Andrzej Duda susceptible d’être réélu. Au second tour de la présidentielle, l’actuel président polonais Andrzej Duda (PiS) a obtenu 51,21 % des voix, tandis que son adversaire, Rafał Trzaskowski (PO), en a obtenu 48,79 %, après le décompte des voix dans 99,97 % des districts. Le taux de participation a été le plus élevé de l’histoire des élections présidentielles en Pologne avec 68,9 %, et les résultats définitifs doivent être annoncés par la Commission électorale d’État soit ce lundi 13 juillet, soit mardi 14 juillet. (Euractiv Pologne)

Lire aussi : Présidentielle en Pologne : l’ultraconservateur Duda en tête selon des résultats officiels

PRAGUE

Souvenir indésirable. Avec la réouverture des frontières, de nombreux Tchèques ont décidé de passer leurs vacances à l’étranger, notamment en Croatie. Après deux semaines de vacances d’été, les premiers d’entre eux rentrent chez eux. Certains d’entre eux sont infectés par le coronavirus. « Oui, nous avons déjà remarqué que les premières personnes infectées revenaient de vacances », a confirmé le ministre tchèque de la Santé, Adam Vojtěch au site Seznam Zprávy. Toutefois, il n’y a que quelques cas de ce type qui ont été signalés, « pas des dizaines » a-t-il précisé. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

La Hongrie réintroduit des restrictions de voyage. Suite à la hausse des cas dans les États voisins, le gouvernement hongrois a annoncé qu’il allait désormais classer les pays dans les catégories verte, jaune et rouge. Les voyageurs devront subir deux tests négatifs consécutifs avant de pouvoir quitter la quarantaine s’ils viennent d’un pays classé dans la catégorie rouge, contre un seul test s’ils entrent dans un pays classé dans la catégorie jaune.

Pour l’instant, la Bulgarie, la Roumanie, la Serbie, la Suède et le Royaume-Uni font partie des pays marqués en jaune, tandis que le Belarus, la Géorgie et l’Ukraine figurent sur la « liste rouge ». Les nouvelles restrictions de voyage s’appliqueront à partir de mercredi 16 juillet. (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

LJUBLJANA

Le Premier ministre sous le feu des critiques pour son tweet sur Srebrenica. Le Premier ministre Janez Janša est devenu la cible de critiques en Bosnie-Herzégovine après avoir publié sur Twitter que le massacre de Srebrenica (dont le 25e anniversaire a été commémoré le 11 juillet) n’aurait pas eu lieu si les Nations Unies avaient condamné le « génocide communiste » de l’après-guerre, comme elles ont condamné l’Holocauste. La leader du SD en Slovénie, la députée européenne Tanja Fajon, a qualifié son tweet d’« éhonté ». (Zoran Radosavljević, Euractiv.com)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER