Dissensions entre les États-Unis et la Russie sur fond de corruption bulgare

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe. [Shutterstock/ Alexander Popov]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

SOFIA

La corruption bulgare entraine un conflit entre les États-Unis et la Russie. L’ambassade de Russie en Bulgarie a réagi vivement aux conclusions de la mission américaine à Sofia sur sa page Facebook officielle vendredi concernant « l’incapacité et le manque de volonté politique des autorités bulgares de s’attaquer à la corruption dans le pays ».

« Nous pensons que de telles déclarations, comme toujours sans preuves concrètes, jettent une ombre sur les politiques et les fonctionnaires du système judiciaire de la Bulgarie », a déclaré l’ambassade russe. (Krassen Nikolov, Euractiv Bulgarie)

BERLIN

Un plan de vaccination plus clair. Les dirigeants des Länder allemands et les responsables locaux ont demandé un plan de vaccination mieux défini avant la réunion de lundi (1er février) entre les chefs d’État et de gouvernement à l’échelle européenne, nationale et régionale et l’industrie pharmaceutique. Le « sommet de la vaccination » a été convoqué pour surmonter la mise en œuvre difficile du processus de vaccination dans le pays. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

Pas de confinement…pour l’instant. Le verdict était très attendu : le Premier ministre Jean Castex n’a finalement pas annoncé de troisième confinement lors de son allocution vendredi (29 janvier) au soir, à l’issue du conseil de défense sanitaire qui se tenait à l’Élysée. La fermeture des frontières à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne, sauf motif impérieux a toutefois été actée, avec une mise en application dès dimanche (31 janvier). « Toute entrée en France à partir d’un pays de l’UE sera conditionnée à la réalisation d’un test PCR, à l’exception des travailleurs transfrontaliers »a-t-il également indiqué. En cette période de soldes, le gouvernement a en outre décidé de fermer les centres commerciaux non alimentaires d’une surface supérieure à 20 000 m2, dès lundi (1er février). (Louise Rozès Moscovenko, Euractiv France)

BRUXELLES

Les premières doses d’AstraZeneca sont attendues pour la semaine prochaine. Les 80 000 premières doses du vaccin d’AstraZeneca pour la Belgique seront livrées le 7 février, a déclaré ce week-end Xavier De Cuyper, directeur de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé. La deuxième livraison de 200 000 doses est prévue pour le 17 février. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

VIENNE

Arrestations et policiers blessés lors de manifestations illégales. Environ 5 000 personnes ont manifesté dimanche (31 janvier) à Vienne contre les règles relatives à la Covid-19, bien que la manifestation – qui a été mise en avant par le parti de droite FPÖ – ait été interdite par le ministère de l’Intérieur du pays. Même si les manifestants ont tenté de contourner l’interdiction en appelant cela une « marche », la police a pris des mesures visant à disperser le rassemblement. Quatre officiers ont été blessés et dix manifestants ont été arrêtés. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

LONDRES

Le Royaume-Uni va rejoindre le partenariat transpacifique. Le Royaume-Uni va demander lundi (1er février) à rejoindre la zone de libre-échange de onze pays, le partenariat transpacifique, qui comprend Singapour, la Malaisie, le Japon et le Canada. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

La Commission a des « leçons à tirer », selon le Premier ministre irlandais. La Commission a des « leçons à tirer » après avoir fait volte-face sur les plans visant à invoquer l’article 16 du Protocole sur l’Irlande du Nord, a déclaré le Taoiseach irlandais Micheál Martin à l’émission Andrew Marr de la BBC dimanche (31 janvier). (Samuel Stolton, Euractiv.com)

HELSINKI

La course à la présidence est lancée. L’actuelle Première ministre finlandaise Sanna Marin (SDP) est en tête des sondages avec 16 %. Elle semble ainsi être la favorite pour devenir la prochaine présidente du pays, selon un nouveau sondage réalisé en janvier par l’institut de sondage Taloustuktimus. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

ROME | ZAGREB | SARAJEVO

Quatre députés européens italiens se sont arrêtés à la frontière croato-bosniaque. Quatre députés européens italiens du Parti démocratique (PSE) – Piero Bartolo, Brando Benifei, Pierfrancesco Majorino et Alessandra Moretti -, qui contrôlaient la frontière croato-bosniaque près de Bojna où des violences et des renvois arbitraires de migrants ont été signalés par des ONG, ont été arrêtés par la police croate samedi (30 janvier). Alors que le secrétaire du PSE Nicola Zingarettic a exhorté l’UE à agir et que le président du Parlement européen David Sassoli a exprimé son « étonnement », le ministre croate de l’Intérieur Davor Božinović a déclaré qu’il s’agissait d’une des provocations adressées à la police croate, tandis que le chef du service de la police des frontières Zoran Ničeno a fait savoir que les députés européens n’étaient pas autorisés à traverser la frontière.

(Daniele Lettig, Euractiv Italie & Željko Trkanjec, Euractiv Croatie)

MADRID

Vers une égalité entre les partis séparatistes aux élections catalanes. De nouveaux sondages prévoient une « égalité virtuelle » entre les deux principaux partis indépendantistes lors des élections en Catalogne qui se tiendront le 14 février. Le candidat socialiste et ancien ministre espagnol de la Santé Salvador Illa devrait arriver en troisième position. (Euroefe)

LISBONNE

Le Parlement portugais approuve la loi sur l’euthanasie. Le Parlement portugais a adopté vendredi une loi dépénalisant la mort médicalement assistée par 136 voix pour et 78 contre. Si le président Marcelo Rebelo de Sousa – qui a le pouvoir d’imposer son veto à la loi, de l’envoyer à la Cour constitutionnelle ou de la promulguer – adoptait la nouvelle loi sur l’euthanasie afin qu’elle entre en vigueur, le Portugal deviendrait le quatrième pays d’Europe et le septième dans le monde à légaliser l’euthanasie. (Nuno Simas, Lusa.pt)

VARSOVIE

Pas de « COVID-baby-boom » pour la Pologne. En 2020, la Pologne a connu le plus grand nombre de décès depuis la Seconde Guerre mondiale et le plus petit nombre de naissances depuis 2003, selon le bureau des statistiques du pays (GUS), des estimations qui vont à l’encontre des prévisions faites par Varsovie et d’autres capitales européennes au printemps dernier, selon lesquelles davantage d’enfants naîtraient à la suite des confinements. (Mateusz Kucharczyk, Euractiv Pologne)

PRAGUE

La République tchèque a tenté de contourner les accords de l’UE sur les vaccins. La République tchèque a contacté deux fabricants de vaccins et a essayé de conclure un accord d’achat séparé « pour voir s’il était possible de contourner le système », a déclaré l’ancien ministre de la Santé et actuel conseiller du Premier ministre tchèque, Roman Prymula, à Novinky.cz dans une interview, ajoutant que les deux sociétés avaient refusé. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

Manifestations du secteur hôtelier. Quelques centaines de travailleurs du secteur hôtelier ont manifesté dimanche (31 janvier) contre les mesures de lutte contre le nouveau coronavirus. La police a interpellé six participants, donnant sur-le-champ des amendes pour deux d’entre eux. Plus de cent restaurants et bars ont déclaré qu’ils rouvriront en février malgré les mesures gouvernementales, a rapporté Index.hu. (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer