Droits de l’homme : le Royaume-Uni s’affranchit de l’UE pour imposer des sanctions

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

LONDRES

Des Russes et des Saoudiens visés par les sanctions. Lundi 6 juillet, le Royaume-Uni a dévoilé les sanctions prises contre 49 personnes et organisations à l’origine des violations des droits de l’homme les plus « notoires » de ces dernières années. Pour la première fois, le pays a agi de manière indépendante, sans s’aligner sur les régimes de sanctions de l’UE et des Nations unies. Selon ces décisions, 25 Russes impliqués dans la mort de l’avocat russe Sergei Magnitsky en 2009 verront leurs avoirs britanniques gelés et se verront interdire l’entrée sur le territoire britannique, tandis que 20 ressortissants saoudiens impliqués dans la mort du journaliste Jamal Khashoggi ont également été visés, selon le ministère des Affaires étrangères. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

INSTITUTIONS DE L’UE

23 députés européens se mobilisent pour l’hôtellerie. Les députés européens du Parti populaire européen (PPE), du groupe socialiste S&D et du groupe centriste Renew Europe ont envoyé une lettre au vice-président de la Commission, Valdis Dombrovskis, lui demandant de prendre des mesures spécifiques extraordinaires pour soutenir le secteur de l’hôtellerie et de la restauration en Europe afin de faire face aux conséquences de la pandémie. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

BERLIN

Débat sur les masques dans les magasins. Dans le Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale, au nord-est du pays, l’obligation de porter un masque dans les magasins pourrait bientôt prendre fin, après que le ministre de l’Économie du Land, Harry Glawe (CDU), s’est prononcé en faveur de la suppression de cette obligation avant le 4 août. Alors que des responsables du Brandebourg et de la Basse-Saxe ont exprimé leur soutien, l’idée a suscité l’opposition d’autres Länder et de politiciens fédéraux, y compris au sein de son propre parti. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

VIENNE

La décision d’acheter de nouveaux avions de chasse est reportée. La ministre autrichienne de la Défense, Klaudia Tanner (ÖVP), a annoncé lundi 6 juillet que l’Autriche n’achèterait pas de nouveaux avions de chasse SAAB-105 pour remplacer les 12 anciens appareils actuellement utilisés par l’armée autrichienne. En outre, étant donné la bataille juridique que l’Autriche a engagée avec Airbus, liée à d’éventuels pots-de-vin lors de l’achat des Eurofighters en 2002, l’Autriche n’achètera pas non plus ces derniers avions. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

PARIS

L’environnement, une priorité essentielle du nouveau gouvernement. Le nouveau gouvernement français dirigé par le nouveau Premier ministre Jean Castex comprend un total de 31 membres, dont 16 ministres, 14 vice-ministres et un secrétaire d’État rattaché au Premier ministre. L’équipe a été chargée de placer les politiques environnementales au cœur de l’effort de redressement du pays. (Euractiv France)

Lire aussi : « Remaniement : l’écologie en seconde place »

BRUXELLES

La Belgique envisage une quarantaine pour les arrivées en provenance de pays à haut risque. Les ministres belges de la Santé discuteront mardi 7 juillet de l’opportunité d’appliquer à l’échelle nationale la quarantaine et le dépistage aux voyageurs revenant de zones à haut risque de COVID-19. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

LUXEMBOURG

Renforcement des mesures contre le COVID-19. Le Grand-Duché étant confronté à un pic de cas de COVID-19 et craignant une seconde vague, le ministère de la Santé du pays a proposé une nouvelle loi sur le coronavirus, avec des sanctions en cas d’infraction.

Alors que seuls les grands rassemblements doivent actuellement respecter des mesures telles que la distance sociale de deux mètres, le port de masques et l’attribution de sièges à chaque participant, le gouvernement prévoit d’étendre ces exigences à « tout rassemblement » de plus de 20 personnes. En outre, toute personne dont le test de dépistage du virus est positif devra se présenter à la direction de la santé dans les 48 heures et le non-respect des règles pourrait entraîner des amendes allant jusqu’à 500 euros. (Anne Damiani, Euractiv France)

ROME

Quarantaine « essentielle » pour les voyageurs non-Schengen. Il est impératif que toutes les mesures visant à garantir que les voyageurs entrant en Italie en provenance de pays hors de l’espace Schengen soient testés négatifs au virus soient appliquées, a déclaré le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, ajoutant que c’était la bonne approche que de « prendre toutes les mesures possibles pour renforcer le contrôle des personnes venant de pays avec un taux d’infection élevé ». (Alessandro Follis, Euractiv Italie).

MADRID

Pedro Sanchez convaincu que Nadia Calviño sera choisie par l’Eurogroupe. Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a déclaré lundi 6 juillet qu’il était « raisonnablement optimiste » concernant l’élection de l’actuelle ministre espagnole de l’Économie, Nadia Calviño, à la présidence de l’Eurogroupe par ses collègues de la zone euro. Le Premier ministre portugais António Costa a déjà assuré la candidate espagnole de son soutien, a rapporté l’agence de presse Reuters.

BUDAPEST

Le parquet européen va lancer des enquêtes dans les pays qui n’ont pas adhéré. Même si cinq pays, dont la Hongrie et la Pologne, n’ont pas rejoint le nouveau parquet européen, des enquêtes seront menées concernant « certaines infractions en lien avec ces États membres, leurs citoyens, ou sur le territoire de ces États membres », a déclaré la première procureure européenne, Laura Codruța Kövesi, dans une interview accordée à Euronews lundi 6 juillet. « En outre, nous allons coopérer avec les autorités de ces États et appliquer les outils de coopération judiciaire qui sont actuellement disponibles », a-t-elle ajouté.

ZAGREB

Qui sait compter jusqu’à 76 ? Le Premier ministre croate Andrej Plenković, le vainqueur relatif des élections législatives du dimanche 5 juillet, affirme avoir déjà obtenu le soutien de 76 députés, nécessaire pour obtenir une majorité. Le HDZ (PPE), son parti, a remporté 66 sièges, ce qui signifie qu’il lui manque 10 sièges pour pouvoir former un nouveau gouvernement. Mais selon le porte-parole d’Andrej Plenković, le Premier ministre a déjà obtenu le soutien de huit députés minoritaires et de deux députés libéraux. (Tea Trubić Macan, Euractiv Croatie)

BELGRADE/PRISTINA

Le dialogue sous la médiation de l’UE se poursuivra à Bruxelles. Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel accueilleront, avec l’UE, un sommet vidéo entre la Serbie et le Kosovo visant à apaiser les tensions entre les voisins des Balkans, le vendredi 10 juillet.

Autre initiative : le Premier ministre du Kosovo, Avdulah Hoti, et le président serbe, Aleksandar Vučić, se rencontreront à Bruxelles le 12 juillet, a déclaré un porte-parole de la Commission lundi 6 juillet, ajoutant que les deux dirigeants poursuivaient un dialogue de haut niveau sous la médiation de l’UE, et qu’il s’agissait de la première réunion dans le cadre du processus de normalisation depuis novembre 2018. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER