Ursula von der Leyen favorable à des vacances d’été « intelligentes »

Promoted content

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

LISBONNE

La question des vacances d’été. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, qui faisait preuve de réserve la semaine dernière quant à la question des vacances d’été dans le contexte de la pandémie, se dit désormais favorable à des vacances « intelligentes ».

« Je pense que nous allons trouver des solutions intelligentes pour avoir des vacances, peut-être un peu différentes, avec d’autres mesures d’hygiène et un peu plus de distanciation sociale. Il est impressionnant de voir que nous parvenions une solution et je suis donc positive à propos des vacances d’été », a déclaré la présidente lors d’une interview pour la chaîne de télévision portugaise SIC. (Lusa.pt)

BERLIN

Port du masque obligatoire ? Pendant le week-end, les médias allemands ont spéculé sur la question du port obligatoire de masques pour faire ses courses ou prendre les transports en commun. Pour l’instant, seule la région de la Saxe a imposé cette mesure de protection, qui reste au stade de la recommandation au niveau fédéral.

Dans une interview accordée au journal Bild am Sonntag, le ministre allemand de l’Économie, Peter Altmaier, a estimé que le pays nécessiterait 8 à 12 milliards de masques par an pour que tout le monde puisse en porter quotidiennement. (Sarah Lawton | Euractiv Allemagne)

VIENNE

Sortie du charbon. Vendredi 17 avril, l’Autriche a officiellement fermé sa dernière centrale à charbon, devenant ainsi le deuxième pays de l’UE à abandonner la production de ce combustible après la Belgique en 2016. (Frédéric Simon | Euractiv.com)

BRUXELLES

Consultation belgo-néerlandaise. Le ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), et le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, doivent s’entretenir ce lundi sur les mesures à la frontière entre les deux pays, après la fermeture de celle-ci côté belge il y a un mois.

En ce qui concerne l’harmonisation des mesures entre la Belgique et les Pays-Bas, Jan Jambon a déclaré qu’il fallait observer l’évolution de la pandémie dans les deux pays. « Si nous n’en sommes pas au même stade, il sera logique de prendre des mesures différentes ». (Alexandra Brzozowski | Euractiv.com)

PARIS

« Nous ne sommes pas sortis de la crise sanitaire ». La situation du coronavirus en France s’améliore doucement, et les pénuries d’équipements de protection se résorbent, a déclaré le Premier ministre, Édouard Philippe, dimanche 19 avril. Il a cependant averti que la crise était loin d’être terminée, et que les Français ne retrouveraient « pas tout de suite et probablement pas avant longtemps » leur « vie d’avant ». (Euractiv France)

LONDRES

Pénurie de matériel médical. Dimanche, le gouvernement britannique a admis que les plans de livraison de kits de protection pour le personnel du NHS et le personnel soignant allaient subir de nouveaux retards.

Les ministres du pays ont fait l’objet de vives critiques à cause de la pénurie de matériel dans les hôpitaux, qui expose le personnel de santé au virus. Après avoir refusé à plusieurs reprises de participer aux programmes européens d’achat de respirateurs et d’équipements de protection, le Royaume-Uni dépend désormais de fournisseurs internationaux eux-mêmes soumis à une forte demande. (Benjamin Fox | Euractiv.com)

ROME

L’Italie continue à défendre l’émission de coronabonds. Dans une interview accordée au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a déclaré que l’UE devait déployer toute sa puissance de feu pour faire face au pire choc depuis la Seconde Guerre mondiale. Selon lui, l’émission d’une dette commune enverra un puissant message de cohésion, contrairement au fonds de sauvetage de la zone euro, le Mécanisme européen de stabilité (MES), à la « mauvaise réputation » pour les marchés.

« Nous n’avons pas oublié que la Grèce, lors de la dernière crise financière, a dû faire des sacrifices inacceptables pour obtenir ces lignes de crédit », a déclaré Giuseppe Conte. (Gerardo Fortuna | Euractiv.com)

MADRID

Baisse des décès. Dimanche, le coronavirus a fait 410 morts en Espagne, le bilan quotidien le plus bas depuis le 22 mars. Au total, depuis le début de la pandémie, le pays a enregistré 20 453 décès liés au COVID-19, ce qui le classe en troisième position derrière les États-Unis et l’Italie. (Euroefe)

ATHÈNES

Réévaluation à la fin du mois d’avril. « La progression de la pandémie en Grèce sera évaluée à la fin du mois d’avril, de sorte que si tout va bien, la levée des restrictions commencera progressivement », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Takis Theodorikakos, dans une interview pour SKAI TV samedi 18 avril. Selon lui, un retour à la normale ne sera possible que lorsqu’un vaccin aura été développé. (Agence de presse Athènes-Macédoine)

PRAGUE

L’UE trop dépendante de la Chine. Lors d’un débat à la télévision nationale dimanche, la vice-présidente de la Commission européenne, Věra Jourová, ainsi que le ministre tchèque des Affaires étrangères, Tomáš Petříček, et l’eurodéputé Alexandr Vondra, ont convenu que la pandémie avait mis en lumière la dépendance accrue de l’Europe aux importations chinoises de médicaments, et que celle-ci devait être réduite.

« Cette crise a montré que sur le plan pathologique, nous sommes dépendants de la Chine et de l’Inde en matière de médicaments. Cela nous rend vulnérables et nous devons changer [cette situation] de façon radicale », a déclaré Věra Jourová. Et d’ajouter que d’ici à la fin du mois, la Commission européenne préparera un plan stratégique pour assurer une plus grande autosuffisance européenne en matière de production de médicaments. (Ondřej Plevák | Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

Renvoi prématuré des malades chez eux. La semaine dernière, les hôpitaux publics de Hongrie ont dû libérer 60 % des lits occupés pour assurer la disponibilité de 36 000 lits. En conséquence, des patients en phase terminale ou en convalescence ont été renvoyés prématurément chez eux, rapportent les médias locaux. (Vlagyiszlav Makszimov | Euractiv.com)

ZAGREB   

Livraison de matériel de protection. Une cargaison de 70 tonnes d’équipements de protection est arrivée en Croatie dimanche à bord d’un avion spécial en provenance de Shanghai. L’équipement a été envoyé par deux entreprises pharmaceutiques chinoises, Meheco et Sinopharm, et d’autres avions arriveront dans les jours à venir, grâce aux efforts du pays, a déclaré le gouvernement croate dans un communiqué de presse. Shanghai avait déjà envoyé 60 tonnes d’équipement de protection à la Croatie le 12 avril. (Karla Junicic | Euractiv Hongrie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.