France : un nouveau cas de violences policières fait scandale

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe. [EPA-EFE/IAN LANGSDON]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

PARIS

Violences policières. Alors que le très controversé projet de loi sécurité globale vient d’être adopté en première lecture à l’Assemblée nationale, un nouveau cas de violences policières a fait scandale jeudi (26 novembre). Des images d’une extrême violence, filmées lors d’une interpellation d’un producteur de musique pour non-port du masque, ont été largement diffusées sur les réseaux sociaux.

Les policiers, ne sachant pas qu’ils étaient filmés, ont de plus menti dans le procès-verbal. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est de son côté félicité que l’IGPN, la police des polices, ait été saisie par la justice et a demandé la suspension à titre conservatoire des policiers concernés. Mais le mal est fait.

Pour rappel le texte de loi, qui devrait passer par la case Sénat en janvier, réprime d’un an de prison et 45 000 euros d’amende la diffusion de « l’image du visage ou tout autre élément d’identification » des forces de l’ordre en intervention, lorsqu’elle porte « atteinte » à leur « intégrité physique ou psychique ». La Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) dénonce, dans un avis adopté jeudi, « une nouvelle étape de la dérive sécuritaire en France », un texte qui porte « atteinte à de nombreux droits fondamentaux ». (Louise Rozès Moscovenko, Euractiv France)

BERLIN

L’AfD empêtrée dans des théories complotistes. Le député de l’Alternativ für pour Deutschland (AfD) Johannes Huber a participé de manière active à des échanges de messages dans un groupe de discussion sur Telegram créé par le célèbre chef végétalien devenu théoricien du complot, Attila Hildmann. Ce dernier encourageait les autres membres de la conversation à contacter les opposants politiques et à exercer des « pressions » pour lever les restrictions liées au nouveau coronavirus. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

VIENNE

Covid-19 : hausse des cas de contamination non enregistrés. Le nombre de cas de Covid-19 non enregistrés en Autriche pourrait être deux fois plus élevé que ce qui avait été estimé jusqu’à présent, selon une étude commandée par le ministre de l’Éducation Heinz Faßmann.

Parmi les infections recensées au cours de l’étude, 55 % n’avaient pas été enregistrées par les autorités. M. Faßmann y voit une preuve supplémentaire de la nécessité de procéder à des tests de masse dans la population autrichienne en décembre. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

BRUXELLES

Covid-19 : assouplissement des restrictions d’ici à Noël ? Aujourd’hui (27 novembre), le Comité consultatif belge discutera de plusieurs scénarios détaillant si et comment les magasins non essentiels peuvent rouvrir. La réunion a lieu un jour après que le ministre belge des travailleurs indépendants, David Clarinval, a déclaré que la réouverture des magasins devrait être prise au sérieux et avoir lieu « dès que possible ». (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

LONDRES

La réduction des aides britanniques doit être inscrite dans la loi. Le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab a déclaré jeudi (26 novembre) aux législateurs britanniques que de nouvelles lois seraient nécessaires pour entériner les plans controversés de réduction d’un tiers de l’aide au développement et de l’aide humanitaire. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

Les discussions entre l’UE et le Royaume-Uni sont « très, très difficiles ». Les dernières questions en suspens dans les discussions sur un accord commercial entre la Grande-Bretagne et l’Union européenne s’avèrent « très, très difficiles », a déclaré le ministre irlandais des Affaires étrangères Simon Coveney au Parlement jeudi (26 novembre). (Euractiv.com)

HELSINKI

La Finlande est le pays le mieux préparé pour la transition énergétique. La Finlande est le pays le mieux préparé à la transition énergétique en cours, selon un projet de recherche conjoint mené par l’Université d’Oxford, la Technische Universität de Berlin et Siemens Smart Infrastructure. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

OSLO

La stratégie arctique de la Norvège pour mettre le cap sur le Grand Nord. Le nouveau livre blanc du gouvernement norvégien sur le Grand Nord sera présenté vendredi (27 novembre), neuf ans après l’introduction du dernier document politique à ce sujet.

Au cours de l’année écoulée, des représentants du gouvernement et des ministères ont reçu des informations sur le livre blanc de la part d’acteurs norvégiens et de l’environnement de la région du Nord. Il devrait aborder à la fois les grandes politiques et le développement sociétal dans la région arctique, en mettant l’accent sur la politique de sécurité et le développement national. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

ROME | LJUBLJANA

La minorité slovène en Italie s’inquiète du projet de loi sur les circonscriptions électorales du gouvernement. Le seul parti politique représentant la minorité slovène en Italie, la Slovenska skupnost (Union slovène), a exprimé son inquiétude au sujet du projet de loi électorale adopté par le gouvernement italien pour redéfinir les circonscriptions électorales, à la suite du référendum adopté en septembre prévoyant la réduction du parlement italien. Le parti s’est dit préoccupé par le fait que le projet ne garantit pas l’élection d’un représentant slovène. (Željko Trkanjec, Euractiv Bulgarie)

MADRID

Le gouvernement espagnol obtient l’approbation du budget 2021. L’exécutif de la coalition de gauche des socialistes espagnols (PSOE) et de l’aile gauche Unidas Podemos a obtenu suffisamment de soutien pour faire passer son projet de budget 2021 au parlement après avoir conclu un « accord préliminaire » avec les partis séparatistes basque et catalan. (Euroefe)

ATHÈNES

La Grèce va consacrer une grande partie des fonds de relance de l’UE à des projets verts et numériques. Athènes prévoit de dépenser plus de la moitié des 32 milliards d’euros (38 milliards de dollars) qu’elle recevra du plan de relance pour l’Europe dans des projets verts et numériques, a déclaré mercredi (25 novembre) le ministère des Finances. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

VARSOVIE | BUDAPEST

Soutien au veto budgétaire. Les deux pays ont réaffirmé jeudi (26 novembre) leur opposition à l’idée de lier les fonds européens à l’État de droit dans les États membres et ont proposé leur propre proposition pour sortir de l’impasse dans laquelle se trouvent le budget septennal de l’UE et le plan de relance pour l’Europe. (Euractiv.com)

PRAGUE

Le nouveau chef du Bureau antitrust promet plus de transparence. Le ministre adjoint de l’Intérieur, Petr Mlsna, qui va devenir le prochain chef du Bureau antitrust, a déclaré dans une interview pour le site d’information Novinky.cz qu’il s’efforcera d’accroître la transparence du processus décisionnel de l’autorité.

Contrairement à ses prédécesseurs, M. Mlsna a l’intention, entre autres, d’expliquer au public les verdicts rendus dans les affaires graves. L’ancien chef du bureau, Petr Rafaj, a été licencié pour des allégations de corruption et d’abus de pouvoir. (Ondřej Plevák, Euractiv République tchèque)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer