Panique en Finlande à la suite d’un incident nucléaire

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe. [Shutterstock/Max Sky]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

HELSINKI

Alerte nucléaire en Finlande. Une panne de système à la centrale nucléaire d’Olkiluoto a provoqué l’arrêt d’un réacteur jeudi dernier (10 décembre). Les autorités locales ont mis une heure pour obtenir des détails sur les faits, tandis que les hôpitaux voisins ont rapidement été placés en état d’alerte.

L’incident a été causé par une défaillance du système de purification de l’eau de refroidissement du réacteur, selon une déclaration publiée vendredi matin (11 décembre) par l’Autorité de radioprotection et de sûreté nucléaire (ARSN). En conséquence, du matériel filtrant contaminé est entré dans le circuit de refroidissement et a provoqué une augmentation temporaire des niveaux de radiation. La centrale est en service depuis 1982.

L’ARSN, en collaboration avec TVO, l’exploitant de l’installation nucléaire, a assuré au public que le combustible n’avait pas été endommagé et que les niveaux de radiation à l’intérieur et autour de la centrale restaient normaux. Pas de risque donc pour le personnel, la population avoisinante et l’environnement. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

BERLIN

Confinement total à partir de mercredi (16 décembre). Face à l’augmentation des infections par le nouveau coronavirus, la chancelière Angela Merkel et les 16 chefs des Länder allemands ont convenu de mettre en place un confinement plus strict à partir de mercredi (16 décembre), obligeant tous les magasins – à l’exception de ceux essentiels – à fermer jusqu’au 10 janvier, et la plupart des enfants à rester chez eux dans la mesure du possible pendant cette période. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

De nouvelles mesures pour contrer la propagation du Covid-19. Après six semaines de confinement, le virus continue de circuler en France. Ce week-end, l’agence sanitaire Santé publique France a annoncé avoir enregistré plus de 13 400 nouveaux cas en 24 heures. Loin des 5000 cas que visait le gouvernement pour déconfiner le pays. Si dès ce mardi 15 décembre les attestations ne seront plus nécessaires pour se déplacer dans l’Hexagone, de nouvelles mesures sanitaires seront enclenchées. Un couvre-feu entrera notamment en vigueur de 20 h à 6 h, excepté le soir du réveillon de Noël.

Parmi les nouvelles mesures, les autorités corses ont annoncé ce samedi (12 décembre) que les personnes souhaitant se rendre sur l’île de Beauté pour les fêtes devront faire un test 72 heures avant d’embarquer sur un bateau ou dans un avion. Lors de la première vague de Covid-19, la Corse avait été particulièrement touchée par le virus. (Lucie Duboua-Lorsch, Euractiv France)

VIENNE

Faible taux de participation. Alors que la période de dépistage massif contre la Covid-19 a pris fin à Vienne dimanche soir (13 décembre), un total de 234 880 personnes – ce qui correspond à 13,5 % de la population – ont décidé de se faire tester, parmi lesquelles 591 nouveaux cas asymptomatiques ont été identifiés. Comme les prochains tests de masse sont prévus pour janvier, le vice-chancelier autrichien Werner Kogler (Verts) a déclaré que des mesures seraient envisagées pour augmenter la participation. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

BRUXELLES

Covid-19 : une majorité de Belges en faveur de règles strictes. Une majorité de Belges soutient les mesures de confinement, s’aligne sur les mesures de confinement et respectera les règles sociales pendant les vacances d’hiver, selon une nouvelle enquête nationale. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

DUBLIN

Un Brexit dur : « un échec épouvantable ». « Je pense que ce serait un échec lamentable de gouvernance si nous n’étions pas en mesure d’obtenir un accord, même à la onzième heure d’une négociation très difficile sur l’égalité des conditions de concurrence et la pêche », a déclaré le Taoiseach irlandais Micheál à la BBC dimanche (13 décembre) au sujet des négociations commerciales UE-Royaume-Uni. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

LONDRES

Des négociations commerciales au-delà de la dernière échéance. Londres et Bruxelles ont convenu dimanche (13 décembre) de poursuivre les négociations sur l’accord commercial hors d’atteinte, même s’il leur reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour éviter le « no-deal » à la fin du mois. (Euractiv.com avec Reuters)

ROME

La queue devant les restaurants. Quatre régions italiennes – le Piémont, la Lombardie, la Calabre et la Basilicate – sont passées de la couleur « orange » à la couleur « jaune » dimanche (13 décembre). Des files d’attente ont donc été constatées devant les restaurants dans des villes comme Milan, Florence, Bologne, Rome et Naples. Quelque 94 000 bars, restaurants et autres commerces de restauration ont ouvert hier, après des semaines de services de livraison à domicile et de plats à emporter. (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

MADRID

Des « projets solides » éligibles au financement de l’UE. La ministre de la Politique territoriale, Carolina Darias, a encouragé les conseils locaux et les gouvernements régionaux du pays à soumettre des « projets solides », principalement axés sur des domaines tels que l’économie verte, la transformation numérique, la cohésion sociale et l’égalité des genres, tous éligibles à un financement au titre du plan de relance pour l’Europe. (Euroefe)

LISBONNE

Le Portugal remet le plan de restructuration de la TAP Air Portugal à la Commission européenne. Le gouvernement portugais a remis à la Commission européenne sa proposition de plan de restructuration de la compagnie aérienne nationale TAP, prévoyant jusqu’à 2 000 licenciements, des réductions de 25 % pour les salaires supérieurs à 900 euros et une aide financière allant jusqu’à 3,7 milliards d’euros d’ici 2024. (Alexandra Noronha & Maria João Pereira, Lusa.pt)

ATHÈNES

Vaccin contre la Covid-19 : « wait and see ». Près de 42 % des Grecs déclarent qu’ils attendront les premiers mois avant de décider de se faire vacciner contre la Covid-19, selon un sondage. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

VARSOVIE

Le parti Pologne solidaire reste au gouvernement. La direction du parti conservateur Pologne solidaire a voté samedi (12 décembre) pour rester au gouvernement – malgré son opposition au compromis sur le budget de l’UE – a déclaré le leader du parti et ministre de la Justice Zbigniew Ziobro lors d’une conférence de presse le même jour. (Mateusz Kucharczyk, Euractiv Pologne)

PRAGUE

La fin de l’état d’urgence tchèque pourrait entraîner la chute de la coalition gouvernementale. Les sociaux-démocrates tchèques (S&D) envisagent de quitter la coalition gouvernementale en raison du différend actuel sur la réforme fiscale avec le parti ANO au pouvoir, a déclaré le chef du parti Jan Hamáček lors d’un récent débat à la télévision tchèque. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

Le Fidesz a perdu un demi-million d’électeurs depuis le mois d’août. Le soutien aux partis Fidesz-KDNP au pouvoir parmi les Hongrois en âge de voter est passé de 36 % à 30 %, ce qui signifie une perte d’environ un demi-million d’électeurs potentiels dans un pays comptant quelque 10 millions d’habitants, selon un sondage réalisé en décembre par Závecz Research. (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

BRATISLAVA

À quoi ressemblera le confinement de la Slovaquie à Noël ? Les Slovaques attendent toujours de savoir quel type de confinement ils devront respecter pendant les vacances de Noël. Si certaines restrictions, telles que la fermeture de tous les magasins non essentiels à partir du 21 décembre, ainsi que la fermeture des terrasses de restaurants et des écoles, ont été annoncées, rien n’a été déclaré concernant les visites aux proches. Cependant, les experts appellent maintenant à un confinement total rassemblant un couvre-feu et des restrictions de voyage, tandis que les hôpitaux tchèques débordés enregistrent actuellement un décès sur cinq parmi les patients hospitalisés. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer