Joe Biden fait-il l’unanimité sur la scène internationale ?

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’EURACTIV. [EPA-EFE/FRANCISCO SECO]

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

VARSOVIE | BUDAPEST | LJUBLJANA

Le président mexicain Andrés Manuel López Obrador a déclaré qu’il avait l’intention d’attendre que toutes les procédures de vote soient terminées, tandis que le président russe Vladimir Poutine et le président chinois Xi Jinping n’ont pas félicité le président élu Joe Biden.

Au sein du navire européen, certains dirigeants semblent également s’être montrés récalcitrants à l’idée de saluer Joe Biden pour sa victoire dans la course présidentielle américaine.

En Pologne, le président Andrzej Duda n’a pas utilisé le mot « président » dans son annonce, alors qu’en Slovénie, le Premier ministre Janez Janša est réprimandé pour avoir félicité prématurément Donald Trump. Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán, qui espérait la réélection du Républicain, va maintenant faire face à la nouvelle réalité du Démocrate fervent opposant des « régimes totalitaires ». (Mateusz Kucharczyk, Euractiv Pologne | Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com | Zeljko Trkanjec, Euractiv Bulgarie)

BRUXELLES

« Justitia », les travaux sont bientôt finis. La construction d’une nouvelle salle d’audience est presque prête pour un méga-procès sur le terrorisme. En décembre, le nouveau tribunal « Justitia » ouvrira ses portes sur le site de l’ancien siège de l’OTAN pour l’un des plus grands procès belges de l’histoire. (Alexandra Brozozowski, Euractiv.com)

BERLIN

Covid-19 : des manifestations anti-coronavirus et anti-masques laissent place à la violence. Après les tentatives policières de disperser les quelques 20 000 manifestants « anti-coronavirus » samedi (7 novembre) à Leipzig (Saxe), certains protestataires ont affronté les agents des forces de l’ordre et attaqué plusieurs contre-manifestants et journalistes, malgré un appel à une évacuation pacifique des lieux lancé par les organisateurs des rassemblements. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

Vers un ralentissement de la progression du Covid-19 ? Les dernières mesures mises en place par l’exécutif  – couvre-feux et confinement – montrent une « forme de ralentissement de la progression de l’épidémie », a estimé le ministre de la Santé Olivier Véran dimanche (8 novembre) lors d’une émission conjointe de France Inter, franceinfo et Le Monde. L’augmentation de 20 % du nombre de cas la semaine dernière est « un peu mieux qu’avant », a-t-il précisé. Ce « frémissement » évoqué par le ministre n’est cependant pas gravé dans le marbre. « D’ici la fin de la semaine, nous aurons des données consolidées », mais « de toute façon il y aura une augmentation des hospitalisations et des réanimations dans les prochains jours puisque c’est le reflet de la situation épidémique d’avant le confinement », a-t-il prévenu. (Louise Rozès Moscovenko, Euractiv France)

VIENNE

Plus de compétences pour contrer le terrorisme. Le Chancelier autrichien Sebastian Kurz (ÖVP) a demandé au Parlement de lui donner, ainsi qu’à son gouvernement, des compétences plus larges en matière de prévention des attaques terroristes et de réformer l’Office fédéral de protection de la Constitution en réponse aux attaques terroristes de la semaine dernière à Vienne. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

LUXEMBOURG

Critiqué pour son manque d’action dans la lutte contre la corruption. Les lois luxembourgeoises présentent encore trop de lacunes dans la lutte contre la corruption au sein du gouvernement, du parlement, de la police et du ministère public, malgré des années d’appels à l’action, a écrit le Groupe d’États contre la corruption (GRECO) du Conseil de l’Europe dans son dernier rapport. (Anne Damiani, Euractiv.com)

LONDRES

Boris Johnson s’engage à renouer avec Joe Biden. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a décidé de renforcer ses relations avec le Président élu des États-Unis Joe Biden dimanche 8 novembre, en soulignant leurs points communs sur le libre-échange et le changement climatique. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

Le Taoiseach est fier de l’héritage de Joe Biden. Le Taoiseach Micheál Martin a salué la victoire de Joe Biden lors des élections présidentielles américaines du week-end dernier, exprimant sa fierté quant au fait que Joe Biden est d’origine irlandaise. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

HELSINKI

L’interdiction des mutilations génitales féminines doit être clarifiée. Une initiative citoyenne ayant recueilli plus de 61 000 signatures accélère le processus d’adoption par la Finlande d’une loi distincte et détaillée interdisant les mutilations génitales féminines (MGF), à l’instar d’autres pays scandinaves. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

ROME

Confinement en trois étapes pour éviter les fermetures généralisées. L’actuel confinement en trois étapes, qui doit durer jusqu’au 3 décembre, a été mis en place pour éviter les fermetures généralisées, a déclaré le Premier ministre italien Giuseppe Conte, ajoutant que « le refus du système actuel ne pourrait conduire qu’à un confinement total, qui n’apportera aucun avantage aux citoyens des zones “rouges” ». (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

ATHÈNES

Une période « dangereuse » jusqu’à ce que Joe Biden prenne la relève. La victoire de Joe Biden aux élections américaines peut être interprétée comme une bonne nouvelle à Athènes, mais les analystes et les décideurs politiques craignent des « gestes désespérés » de la Turquie avant qu’il ne reprenne officiellement le flambeau du bureau ovale en janvier 2021. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

PRAGUE

Interruption des droits de douane sur les produits américains? L’UE devrait « attendre l’entrée de la nouvelle administration américaine à la Maison-Blanche et recommencer les négociations » avant d’imposer des droits de douane approuvés par l’OMC sur 4 milliards de dollars d’importations américaines par an en représailles à l’aide illégale que Washington accorde au constructeur aéronautique Boeing, a déclaré le ministre tchèque des Affaires étrangères Tomáš Petříček (S&D) au cours d’un entretien à la télévision tchèque. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

Quid de la conditionnalité entre l’octroi des fonds de l’UE et l’État de droit ? Tant que les dépenses de l’UE sont liées aux critères de l’État de droit, la Hongrie est prête à opposer son veto au budget septennal et au plan de relance pour l’Europe, a écrit le Premier ministre Viktor Orbán dans une lettre adressée aux dirigeants des présidences du Conseil de l’UE de l’année en cours et de l’année prochaine – l’Allemagne, la Slovénie et le Portugal – ainsi qu’au président du Conseil de l’UE Charles Michel et à la cheffe de la Commission européenne Ursula von der Leyen, indique mandiner.hu. (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

BRATISLAVA

Deuxième cycle de tests. La deuxième série de tests de dépistage du coronavirus en Slovaquie a eu lieu pendant ce week-end dans certaines des régions les plus touchées. Sur les 1,5 million de personnes testées dimanche à midi, 9 783 (0,63 %) se sont révélées positives. Le Premier ministre Igor Matovič n’exclut pas un autre test national à la fin du mois de novembre. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer