La Chine attire les pays PECO avec ses échanges commerciaux et ses promesses de vaccins

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe [[EPA/ZHANG%20LING%20/%20XINHUA%5D]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

La Chine attire les pays d’Europe centrale et orientale avec ses échanges commerciaux et ses promesses de vaccins. Au cours des cinq prochaines années, la Chine a l’intention d’importer plus de 140 milliards d’euros de marchandises en provenance des pays d’Europe centrale et orientale (PECO), a déclaré mardi le président chinois Xi Jinping lors du sommet « 17+1 » de la Chine et des pays d’Europe de l’Est.

« Nous devons approfondir la coopération agricole afin de doubler les exportations agricoles des PECO vers la Chine et d’augmenter de 50 % le commerce agricole bilatéral au cours des cinq prochaines années », a-t-il ajouté.

BERLIN

Le ministre allemand de la Défense fait pression pour une « Bundeswehr du futur ». La ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, et l’inspecteur général de la Bundeswehr, Eberhard Zorn, ont présenté aux députés un rapport exposant une proposition visant à moderniser l’armée du pays. Lire la suite. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

Par ailleurs, Le SPD entre en campagne électorale en se concentrant sur les questions climatiques. Les sociaux-démocrates allemands (SPD) veulent être considérés comme le parti de l’avenir. C’est le message essentiel de la résolution qui a suivi la retraite du parti le week-end dernier. Mais le fil rouge proverbial du SPD sur les questions sociales fait défaut. Lire la suite. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

PARIS

La lumière au bout du tunnel pour les français ? Le ministre de la Santé, Olivier Véran, estime qu’il « est possible et souhaitable [que la France] ne soit jamais reconfiné[e] ». « Chaque semaine que nous gagnons sur le confinement, c’est une semaine de libertés supplémentaires pour les Français » a-t-il assuré alors que le pays n’observe pour le moment pas de flambée épidémique.
Dans le même temps, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, s’est engagé devant les législateurs que « dès que les conditions sanitaires le permettront, les premiers lieux que nous rouvriront ce sont les musées ». (Mathieu Pollet, Euractiv France)

BRUXELLES

La Belgique envisage de revoir le seuil des 800 contaminations pour assouplir les mesures. Afin de commencer éventuellement à assouplir les mesures liées à la Covid-19, les autorités belges avaient fixé en décembre les seuils de 800 contaminations par jour pendant au moins trois semaines et de 75 hospitalisations par jour pendant une semaine. Le ministre fédéral belge de la Santé, Frank Vandenbroucke, a déclaré qu’il envisageait maintenant de revoir ces objectifs.

« Nous pourrions peut-être envisager de revoir le seuil de 800 contaminations par jour. Mais je reste convaincu que le seuil de 75 hospitalisations par jour demeure une référence importante en matière de sécurité », a déclaré M. Vandenbroucke au Parlement belge, ajoutant que l’avancée de la campagne nationale de vaccination a contribué à une évaluation plus positive. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

VIENNE

Confinement plus strict dans le Tyrol. Dans le Land du Tyrol, le variant sud-africain de la Covid-19, s’est propagé tout au long de la semaine dernière. En conséquence, le gouvernement fédéral a annoncé des restrictions régionales supplémentaires : seules les personnes dont le test PCR est négatif pourront quitter le Tyrol à partir de vendredi (12 février). (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

LONDRES

L’UE va probablement demander une prolongation pour ratifier l’accord commercial post-Brexit. Le Royaume-Uni s’attend à ce que l’UE demande une prolongation de deux mois pour ratifier le nouvel accord commercial post-Brexit, a déclaré hier David Frost aux législateurs britanniques mardi. Lire la suite. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

La DPA irlandaise sous le feu des critiques en raison de retards informatiques. La Commission irlandaise de protection des données (DPA) a été critiquée pour les retards consécutifs dans la révision de ses systèmes informatiques qui permettraient une application plus efficace du RGPD. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

HELSINKI

La Russie pourrait être tentée d’inventer à nouveau une menace extérieure, estime le député finlandais. Le Kremlin pourrait de nouveau être tenté d’inventer une menace extérieure pour détourner l’attention du public du mécontentement général, a déclaré Kai Mykkänen, l’ancien ministre des Affaires étrangères à Uusi Suomi dans une interview lundi (8 février). (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

Lire également : Sous pression, Borrell durcit sa ligne à l’égard de la Russie

VILNIUS

Le sommet 17+1, un potentiel énorme pour la coopération entre la Chine et l’UE, déclare la ministre lituanienne. « En tant que membre de l’Union européenne, nous voyons un énorme potentiel dans la coopération avec la Chine à travers la mise en œuvre de l’agenda stratégique UE-Chine », a déclaré le ministre lituanien des Transports et des Communications Marius Skuodis au sommet 17+1 mardi (9 février), selon Baltic News Service. M. Skuodis a représenté la Lituanie au sommet qui s’est déroulé en ligne en raison de la pandémie, car le président Gitanas Nausėda – tout comme le président estonien Kersti Kaljulaid – a décidé de ne pas y participer. Selon le bureau du président lituanien, aucune décision d’importance pour la Lituanie n’a été prise lors de la réunion. (Benas Gerdžiūnas, LRT.lt/en)

Lire également : La Chine est un partenaire économique, les États-Unis sont un allié

ROME

Covid-19 : l’institut italien de la santé examine la propagation des nouveaux variants. L’Institut supérieur de santé italien (ISS) a lancé une enquête pour évaluer la propagation en Italie des nouveaux variants britannique, brésilien et sud-africain. Jusqu’à présent, seuls 169 cas positifs du variant britannique ou B.1.1.7 ont été signalés dans le pays, la plupart ayant été détectés au cours d’initiatives de recherche et non par une analyse approfondie. Le fait que le nombre de cas positifs n’ait pas augmenté ces dernières semaines pourrait être un indice de la faiblesse de ladite variante. (Daniele Lettig, Euractiv Italie)

MADRID

Le gouvernement espagnol envisage de nouvelles mesures pour éviter les faillites. Le gouvernement espagnol envisage des mesures économiques supplémentaires pour soulager la situation de milliers d’entreprises sévèrement touchées par la pandémie de Covid-19, en particulier dans les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration et de l’alimentation. (Euroefe)

LISBONNE

Soutenir les entreprises et l’emploi en raison des répercussions de la Covid-19. Les mesures visant à soutenir les entreprises et l’emploi face aux effets de la pandémie de Covid-19 se poursuivront tant que la pandémie durera, « quel qu’en soit le coût », a déclaré le ministre portugais des Finances, João Leão, au Parlement mardi (9 février). (Jorge Eusébio & Pedro Morais Fonseca, Lusa.pt)

ATHÈNES

Confinement plus strict. Athènes et la grande région de l’Attique, où vit la moitié de la population du pays, vont être soumis à un confinement plus strict, a annoncé le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis dans un discours télévisé mardi soir (9 février). Lire la suite. (Alexandros Fotiadis & Theodore Karaoulanis, Euractiv Grèce)

VARSOVIE

La Chine va-t-elle s’ouvrir au « Made in Poland » ? Pékin devrait offrir aux produits polonais un meilleur accès au marché chinois, a déclaré le président Andrzej Duda lors du sommet en ligne 17+1 entre la Chine et 16 pays d’Europe centrale et orientale, mardi (9 février). Varsovie s’attend à ce que les autorités chinoises prennent des mesures telles que la suspension des restrictions administratives sur les importations de produits agroalimentaires, a fait savoir M. Duda, ajoutant que l’Europe centrale et orientale voulait tirer parti de sa position géographique. « Nous n’avons pas l’intention de n’être qu’une zone de transit. Nous voulons plutôt accroître activement la part de notre pays et de notre région dans les chaînes d’approvisionnement mondiales », a-t-il souligné. (Aleksandra Krzysztoszek, Euractiv Pologne)

PRAGUE

Un expert tchèque critique le plan de la Commission pour une Europe sans tabac. Le plan de la Commission européenne pour une Europe sans tabac d’ici à 2040, qui prévoit une réglementation plus stricte des e-cigarettes et autres alternatives, a été critiqué par l’expert tchèque spécialisé en politique antidrogue et fondateur de l’Institut pour des politiques rationnelles en matière de dépendance, Jindři Vobořil. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

Les rapports de la Commission prônant la réforme des marchés publics, une infox ? Gergely Gulyás, le ministre chargé du cabinet du Premier ministre, a qualifié de fausses nouvelles les rapports de presse fondés sur des documents vus par Reuters, selon lesquels la Commission européenne a exhorté la Hongrie à réformer ses lois sur les marchés publics pour freiner la « fraude systémique », et ce avant la mise à disposition de milliards d’euros du plan de relance pour l’Europe, a révélé mardi (9 février) l’agence de presse publique MTI. (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

BRATISLAVA | SKOPJE

Adhésion à l’UE : le ministre slovaque des Affaires étrangères fait l’éloge de Skopje. La Macédoine du Nord a fait des progrès extraordinaires en matière de relations de bon voisinage, ainsi que dans les réformes nécessaires pour entamer les pourparlers d’adhésion à l’UE, a déclaré le ministre slovaque des Affaires étrangères, Ivan Korčok, à ses hôtes, le président Stevo Pendarovski et le Premier ministre Zoran Zaev, lors de son voyage à Skopje, dans le cadre de son déplacement dans les Balkans occidentaux, en Serbie, au Monténégro, en Macédoine du Nord et en Bosnie-et-Herzégovine. (Marián Koreň, Euractiv Slovaquie)

LJUBLJANA

Emmanuel Macron accepte l’invitation à un sommet en Slovénie. Emmanuel Macron devrait se rendre au sommet du processus de Brdo-Brijuni ce printemps, si les conditions sanitaires le permettent. Ce sommet créé il y a près de dix ans a pour but de renforcer la confiance mutuelle entre les pays européens et d’accélérer le processus d’intégration des Balkans occidentaux dans l’Union européenne. Lire la suite. (Željko Trkanjec, Euractiv Croatie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer