la compagnie aérienne espagnole Iberia teste le « passeport santé » mobile

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

MADRID

La compagnie nationale espagnole Iberia teste le « passeport santé » mobile. La compagnie espagnole Iberia, membre du groupe IAG, a commencé à tester un « passeport santé » mobile pour ses clients voyageant à Miami et New York, ont confirmé des sources de la compagnie. Lire la suite… (Euroefe)

Lire également : Les compagnies aériennes implorent l’UE de mettre en place un passeport vaccinal

BERLIN

Descente policière au bureau d’un député sur fond de corruption. La police a perquisitionné jeudi (25 février) le bureau du député Georg Nüßlein (CSU) dans le cadre d’une enquête sur d’éventuelles accusations de corruption. Celui-ci aurait fait pression sur le gouvernement afin de conclure un contrat avec un fournisseur de masques pour lequel il a empoché 660 000 euros, ont révélé plusieurs médias. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

Une semaine de répit pour les Français ? Le Premier ministre Jean Castex a pris la parole hier soir alors que la France connaît un plus grand nombre d’infections par jour, similaire à celui de novembre. « Le virus gagne de nouveau du terrain », a-t-il déclaré en soulignant que « la situation sanitaire de notre pays s’est dégradée au cours des derniers jours ».

S’il s’est félicité de la stratégie mise en place par le gouvernement ces dernières semaines, qui a permis de « gagner du temps » grâce à des « actions ciblées » comme à Nice ou à Dunkerque, il a annoncé placer 20 départements en « vigilance maximale ». Pour ces régions (Nord de la France, Paris, le littoral sud entre autres), il a invité les autorités locales à procéder à une « surveillance renforcée » et à prendre des « mesures de freinage ». Des mesures renforcées seront prises si la situation ne s’améliore pas d’ici à la semaine prochaine, a précisé le Premier ministre.

Il est également revenu sur le déploiement des vaccins. « Nous vaccinons les bonnes personnes », a-t-il souligné en ajoutant que l’âge moyen des personnes vaccinées est de 72 ans, contre 65 en Allemagne. Il a noté que le taux d’incidence baissait depuis deux semaines pour les plus de 80 ans, tandis qu’il augmentait pour les populations plus jeunes. Enfin, il s’est engagé à ouvrir la vaccination pour toutes les personnes de plus de 65 ans début avril. (Mathieu Pollet, Euractiv France)

Lire également : Emmanuel Macron évoque la mise en place d’un « pass sanitaire »

BRUXELLES

La bulle sociale à l’extérieure, à l’ordre du jour du comité de concertation. La discussion ne portera que sur un nombre limité d’assouplissements, dont une bulle sociale à l’extérieure de 8 à 10 personnes et le retour au travail des professions de contact non médicales.

L’interdiction des déplacements non essentiels est également sur la table. Toutefois, l’on ne sait pas si elle sera levée, et ce même si la Belgique a été réprimandée en début de semaine dans une lettre de la Commission européenne pour avoir interdit les voyages non essentiels dans l’UE depuis le 27 janvier. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

VIENNE

Première victoire d’un militant accusé contre le ministère. Le ministère de l’Intérieur a supprimé un article de son site web dans lequel il annonçait une action en justice contre Rudolf Fussi, un militant politique et comédien. M. Fussi, qui utilise ses canaux en ligne pour critiquer le gouvernement, avait tweeté à propos de la police autrichienne que leurs chiens étaient probablement plus intelligents que les maîtres. Une raison suffisante pour le ministère de menacer de poursuites judiciaires sur fond d’injure à l’encontre de fonctionnaires. Aujourd’hui, l’équipe juridique de M. Fussis a remporté une première victoire : l’annonce a dû être retirée du site web du ministère et des médias sociaux, car elle enfreint les lois sur la protection des données. La publication du nom de Rudolph Fussis en relation avec un crime potentiel constitue un traitement illégal des données personnelles. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

LONDRES

Dissensions budgétaires au sein du parti conservateur. Les divisions se multiplient au sein du parti conservateur au pouvoir à l’approche de la présentation du budget de la semaine prochaine. Le chancelier Rishi Sunak devrait maintenir des programmes de soutien généreux pour les entreprises et les travailleurs indépendants, mais son prédécesseur dans le gouvernement de Theresa May, Phillip Hammond, a averti jeudi (25 février) que le gouvernement devrait faire éclater la vérité sur l’état de l’économie. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

BELFAST

Arlene Foster soutient les recommandations du médecin-chef parmi les plaintes du parti DUP. La Première ministre d’Irlande du Nord, Arlene Foster, a soutenu le médecin en chef, le Dr Michael McBride, après que ses membres du Parti unioniste démocrate (DUP) ont déclaré que les responsables de la santé avaient été « trop prudents » dans leurs recommandations de restrictions visant à endiguer la propagation de la Covid-19. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

HELSINKI

Le parti nationaliste finlandais renonce au « Fixit ». Dans un podcast publié jeudi (25 février), le président du parti populiste finlandais, Jussi Halla-aho, a déclaré qu’il ne pousserait pas actuellement pour une sortie de l’Union européenne et qu’il n’était « en principe » pas contre le bloc, bien que la seule existence de son parti soit basée sur la critique de l’Union. Lire plus… (Pekka Vänttinen, Euractiv.com)

ROME

Mario Draghi demande à l’UE d’accélérer le processus de vaccination. L’UE devrait accélérer les vaccinations afin de ralentir la propagation des mutations du nouveau coronavirus, a déclaré le nouveau Premier ministre italien, Mario Draghi, lors de son premier Conseil européen qui s’est tenu en ligne jeudi (25 février). (Daniele Lettig, Euractiv Italie)

Lire également : L’UE « optimiste » sur son objectif de vacciner 70% des Européens d’ici la fin de l’été

LISBONNE

La Cour suprême portugaise récompense une femme pour trente ans de travail domestique. La Cour suprême de justice portugaise a ordonné à un homme de dédommager son ancienne partenaire pour le travail domestique qu’elle a effectué pendant près de 30 ans d’union de fait. (Vítor Pereira, Lusa.pt)

ATHÈNES

Le Premier ministre grec annonce des peines plus sévères pour les délits sexuels. Le Code pénal grec sera modifié afin de prévoir des peines plus sévères pour les délits sexuels, a déclaré le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis dans un discours parlementaire jeudi (25 février) lors du débat sur la qualité de la démocratie et du discours public, ajoutant que « pour les mineurs, la prescription est suspendue jusqu’à ce que la victime atteigne l’âge adulte, avec de nouvelles limites d’âge ». Lire la suite… (Alexandros Fotiadis, Euractiv Grèce)

VARSOVIE

Le plan de relance pour l’Europe : une pomme de discorde au sein de la droite unie ? Bien que le Premier ministre Mateusz Morawiecki doive présenter vendredi (26 février) le plan de relance national de la Pologne, comme l’a confirmé jeudi (25 février) le porte-parole du gouvernement Piotr Müller, Varsovie n’a pas encore approuvé le projet de loi de ratification du plan de relance pour l’Europe. (Monika Mojak, Euractiv Pologne)

PRAGUE

La République tchèque veut créer un système de migration « moderne » au sein de l’UE. À l’approche des négociations sur le nouveau pacte européen sur la migration et l’asile, la République tchèque appelle à une meilleure prévention des flux migratoires incontrôlables, à une aide aux migrants dans leurs pays d’origine, ainsi qu’à une coopération plus intensive avec les pays extérieurs à l’UE. Selon Tomáš Urubek, membre du département de la politique d’asile et de migration au sein du ministère de l’Intérieur, « le but avec lequel nous entrons dans les négociations est de créer un système de migration moderne ». (Ondřej Plevák, Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

Selon un membre de la CJUE, la criminalisation de l’aide aux migrants est contraire à la législation européenne. Les défenseurs des droits de l’homme ont salué jeudi (25 février) l’avis de l’avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne selon lequel la criminalisation de l’aide aux demandeurs d’asile viole le droit européen. (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com avec Telex)

BRATISLAVA

Médiatrice slovaque : La mise en quarantaine de l’ensemble des communautés roms est discriminatoire. Ce type de quarantaine est sélectif et appliqué uniquement dans les zones où se trouvent des communautés marginalisées. Il est « discriminatoire, car il manque de justification et sa durée n’est pas claire », a déclaré la médiatrice slovaque Mária Patakyová. (Irena Jenčová, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer